L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 21:49

"Il y avait un peu plus mais je m'y suis mis quand même."  

 

Un exploit en 1o min, ce tableau, "La vie du fou", figurant surtout un gigatesq champignon poilu.

136,7 daN d'un amalgame de beaucoup de purs sons portant loin.

 

Dont cet air irrespirable, son nom chimiq : AURORE 4o4. 

Bi-sex Style genius fucking silence, 

dj transe Europe Express, un fredonnement qui traverse le temps qu'il fait tout le long de la communauté, ce jusq 'a destination ~

Le fait que ce soit ce 12 précisément et non pas autre chose qui y succède au 11, ça m'en dit beaucoup à moi, sur la vie, 

sur son cheminement, sur le jour d'aujourd'hui, sur l'avenir, sur son passé aussi,

l'émancipation de son plus grand nombre au reste. 

Une dimension ici retirée, la c'est un espace concédé que se réserve le coeur au port.

Contre la joue, tu sais bien. Juste pour faire connaissance, c'est presq la moindre des choses.   

Une flaq de baleine cette suite d'idées, verticale & prête à couler. Bien portante.

Des non-dits oui, quelq non-pensés et des non-faits, 

mais surtout parce qu'il y a des non-sens. 

Je m'en voudrais, parfois, de devoir l'expliquer ~ 

Comm l'argent les gens, le réel plus que tout au monde conditionne par container la vie avant qu'elle s'y forme.

Ils l'ont nommée cette folie, le suicidé de la société : Quelq joules de couleurs ~

~ bien portés.

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 09:29

C'est la page-phare de ce blog ~

Analyse d'un chien andalou ~ avec pas moins de 17 visites en moyenne par jour  

 

Retrouvez aussi des publications des texts de DALI ~ dissemines un peu partout sur ces pages.

D'autres sont a venir, extraits de la revue Le Minotaure, de OUI ! ~ ou encor d'auto-interviews pechees ici et la dans les vastes zones de baignade surrealists, parfois reeditees mais bien souvent encor meconnues depuis leur parution.

 

Je poursuis mes recherche sur l'inconscient de l'arbre & d'experimenter cet art vert propre a la haute technologie vegetale ~ mais ce n'est de toute facon pas de ca que je veux parler puisq le titre c'est bien Lucky Number Slevin, et que le pauvre type a une journee bien assez eprouvante qui se rejoue autant de fois que nous decidons de presser play, pour se voir encor ensuite mis en rapport avec tout ce bazaar.

Ce serait trop, assurement.

 

Il a vraiment quelq chose d'un Guy Richie ce film ~ PLAY IT (streaming)

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 03:53

ROQUE-copie-1.JPG

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 13:11

    Paris-Nevers, Bernadette Spirou, je m'approche, et bientot je m'autunis enfin. Je ne me sens plus, epice meme, des doigts qu'un bout touche du mot a l'instant ou l'automne devient une ville par sa couleur sonore.
C'est le 5ooeme billet publie, et ce blog fete ses 4 ans ~ tout ca presq simultanement ~

Merci a tous ceux qui me suivent et qui prennent du plaisir a me lire, merci a ceux surtout qui me l'ont manifeste a tant de reprises, malgre l'air decousu de ces texts dont les fils qu'il est parfois difficile de suivre, sont tissus.

Je continue ici de faire croitre le BEAU et le BLEU dans leurs champs d'expansion naturels respectifs et/ communs, de fertiliser Andalouse jusq 'a la lie et jusq 'a ce que des pousses, je le devine, lui jaillissent tout autour deu corps-un-jour-ca-viendra-j'en-suis-sur, de m'attaquer avec emphase au principe de macro-realism lequel demeure a ce jour et en est peut-etre meme a son paroxysm, le plus ascetiq du monde des contraintes dans le sens ou il en donne tant que panorama paranormal semble si ridiculement inoffensif en comparaison, de chercher la point de l'esprit duquel il est possible de chuter sans se faire mal et de s'en relever des nuits entieres pour y retomber d'autres nuits allechees, de combattre la lachete inherente a nos villes grasses, de cultiver in-utero la plante-merveilleuse-petite-technologiq qui brille dans ses meilleurs elans sur tout le long pourtant mate et parfois rugueux du jour, je continue de faire bosser le beau en lui flanquant des grands de massues sur le sommet des idees courtes, desquelles naissent des tertres aussi fertiles que cultivables et aussi lyriq que les theatres alternatifs sur les bords duquel, brillants, se reflechit le cheminement de l'esprit dans les archipels de la Polysemie quantiq ~ Je continue comm vous de parler au hasard juste pour voir si je sais tous les jours quoi lui dire, je continue de creuser les cieux, de voir dans la peinture de Manlio Rondoni* le plus grand genie de ce siecle a cheval, d'envoyer des Mallarme !, Ovide !, Muse !~, DALI !, Breton !, Bouvier !, Audiberti !, Gustave Moreau !~ et d'autres exclamations-excavations, de batir un roman sur rien, de tracter des sculptures de 3,ooo Kg pour rallumer les chandelles electriq du conte d'hier dans les pieces de demain, de numeriser ahahaha les milliers de pages de notes qui encombrent mes interieurs-mais-interieurs-c'est-toujours-mieux-que-ma-tete, et tout ca, dans le seul but, l'uniq, de ~ pereniser l'immortel. Ce qui n'est pas forcement gagne d'avance, croyez pas les apparences.

Tiens, oui aussi de tordre le cous aux principes etablis, de demembrer les troncs de l'evidence, d'abattre les choses trop sures, et de voir dans le principe meme de cette conscience que nous ne savons rien, l'inconscient latent de vouloir tout savoir.


A ce sujet enfin, je remercie la petite-mais-immense poignee de proches qui ont tant cherche a analyser et m'en faire peter les eclats aux rires depuis qu'ils suivent mon blog et m'en donnent leur conclusion presq aussi systematquement que je seme la confusion ~ volontairement ou non, le plus souvent etant, comm souvent a l'interieur ~ plus grand encor !~

 

Je continue de semer des tildes ~ diacridiq, des ^ hirondelles sur le couchant, des accents du monde mais-seulement-sonores, des *#] 0111|/._( fautes de frappe et temps ~

 

 

& surtout d'ele1ver l'Esperluete au rang de geante ~

 

 

 

 

 

 

* Manlio Rondoni sur Ampadiem ~ 

 

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 14:11
Partager cet article
Repost0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 23:08

 

ICELAND

Du thon rouge pris dans l'épaisseur d'une surface fixee, l'épiderme

pour parler en des termes qui causent du tortsans point a la ligne

de la surface ou l'a plus dense, le remous, du sortant sans cri

joue des fixations entre les couches de monceaux agglomérés

avec le temps

qui s'y laisse prendre

décompositions croisées de toutes sortes d'habitants

aux logements désocialisés jusqu'en evaporee

de cette envergure chaste et sans fraternels liens

entrent les profondeurs immobiles ~

 

NORWAY

De la soupe au port qu'on déguste

a meme le tabouret,

presque debout devant celui qui cuit encore

des cuisses d'un vieux pecheur tordu

a la cagne intense et rigide sous l'os,

solide comme ses liens aux eaux ~

et ferme comme celle qu'il tient bon jusqu'au bout ~

De son aubergiste de femme, a l'appetit goulu

 

DORTOIR, mouroir, pleuroir, pleuvoir

Ici l'age n'a pas de numeraire.

Le qualitatif present, est un temps qui conjugue

toutes les moeurs, et absoud tous les rites etrangers

a la racine meme d'une intrusion tantot sournoise,

tantot fracassante a la maniere de Perry en le port d'Yokusuka.

 

ICELAND, divorcee

Du haut des falaises glacees de novembre dechire

le continent qui detache et pousse au loin l'Amerique

dont il se repait de separer chaudement

un amas du magma seche

constitue l'epaisse irregularite des sols fondus

menstrueux par des regles passionnees

qui dechirent la Terre en ses parts

les plus semsibles a distribuer ~

 

MENSUELLE, l'erosion d'un sol unique

MILLENAIRE la banquise qui s'etend

d'un continent uni,

deux plaques a la tectoniq violemment fracassamte

dansent la technologie de pointe et frondaisons

devant les feux de bouchons qu'elle ne retient plus

de souffre  electriq aux oeufs bouillants

eclectism-sentimental, vibrationnels-emouvants,

d'ambre nichees aux fonds des bassins de sueur

meme au plus craquant de ses points bas

sous les vapeurs veloces ~

 

PORTUGAL

Dore, beurre sale, caramel aux peaux eliminees

des toxines de l'Hiver qui m'acheve ~

 

PORTUAIRE

aux eaux internationnales

que l'on ne veut partager

ou offrir au nom d'une concques union

les peches privilegiees

en CROATIE ou en MERS ARCTIQUES

Cercle fige de Laponie a Islande,

retrouvees plus apensanties par la traversee

des banquises cristallisees devant l'instant a venir

dont sont absorbes les sons, du sol aux cieux,

blanches couches de murs infranchissables a l'oeil

nu qui les impregne et ne s'en depossede ~

 

Que pour laisse passer l'ivresse hibernale

d'un chant de volatiles egares

par groupes de quatre.

 

GARES d'Europe en terre d'Asie,

EXIL d'Euphrate a Marmara

d'ou le Bosphore loge une ile

Princesse entre toutes

orthoxe bastion de pins,

brulants charmes aux pieds,

au large

au long,

hetres et plus sous-dimensionnes

que ne le sont les clameurs vindicatives

qu'on y percoit en tout echange verbal ~

 

A batea, sedentaires ~

s'etendent les vastes plateaux de continents d'eaux ephemeres

instantaneises, rendus au necessaire d'un franc chisme

qu'ecarte a son passage le brise-glasse metallique

assourdissantemerge

devant lequel fissurent les centaines de metres,

qu'aux ilots des fonds eleves se dressent

des traits grandioses comme des lignes a suivre

pour echouer du regard l'etendue opaline ~

 

En plusieurs en une seule

en solitaire ou a l'amoureux

qui n'a pas franchi le cap

devant l'horizon qui lui tendait la main

lui tentait les sens

l'essence repandue devant ses fils de vie

jamais precipitee un peu meme

dans la direction d'un inconnu clairvoyant

la remarque est subtile

dont revient un doute, et l'argument qui s'ensuit

fait battre un coeur dans le nouveau ne

de l'esprit qui ne s'en laisse pas raconter

je dis MERDE quel acte manque ~

 

Le traineau

d'une emotion qui traverse les chiens

aboyant le bout du souffle

dans l'improbable suite des paysages

derriere les rideaux qu'un spectacle d'ampleur

hebdomadaire

a gros budget distribue d'un jour sur l'autre

et renouveau des acteurs ~

qui meurent un jour, et fond eclats

devant une valle ~

siderales les calmes alourdis,

qui effacent sons et traces

sont les traces vertueux d'un passe sans empreinte

sans cesse crient, s'evaporent,

rien ne reste et Tallinn ~

nee sur les bords,

face a elle, qui ne signe en russe

que vieilleries marchandees

dans une langue rusee

affutee pour tromper,

laisse ambages a lire,

sans restes pour l'histoire d'independance

Tallinn, muette aux flots,

Riga inconquise,

nourrit des desseins conquerants,

nourrie des seins deja conquerants,

d'une vieille Russe au lait tourne

Riga pourtant accouche de quelques velleites

vindicatives aussi ~

 

NATIONALISMS, REGIONALISMS, englobent

la plupart des contrees qui separent de la France

un pied dehors, et deja,

sonnent les trompettes de l'argument pan~

Il est des peuples dont on n'entend quelque bruit,

quelque rumeur,

dont l'actualite n'a parle qu'en derniere date pour

la reconciation serree en mains propres avec les detracteurs

mais qu'en Herzegovine Bosniaq, qu'en Albanie,

qu'au Kosovo, on dise seulement avoir pour voisin

la paix elle-meme,

jusqu'aux suds enclaves de la Serbie il est des envies

qui debordent les quotidiens des suites tragiques qui ne soucient rien

de nos Europe politique, Europe garnie d'euros,

Europe remplie d'economie,

Europe lancee a pleine vitesse vers des Etats-Mondiaux

aussi generaux qu'en Moyen Age ~ finalement.

La clameur est aux mers, le message embouteille ~

 

PONCTUATION

L'alternance consonnique de ces femelles et males entremeles

dans le jeu syllabiq d'une langue somme toute a compter parmi les plus vieilles

et inchangees de toue l'Europe

est le meme regal que celui qu'il s'agit de trouver en tracant l'etymologie des deux branches,

germaniq et latine, de nos langues indo-europeennes.

La plus authentique des langues germaniq,

pretendait un homm a Reykjavik : l'Islandais ~

 

audio : lecture faite de ce qui nous regarde trop vite (au passé antérieur)

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 23:07

 

Il est a ecouter :

- SAND - Ultrasonic Seraphim, Terra Serpentes

- Current'93 - weird new american folk (David Mickael 'Tibet' Bunting)

- Shannon Wright - une voix d'Ange

- Joolie Wood - parce qu'elle le vaut bien

- Baby Dee - juste magnifique, une voix unique, belle melodie de harpe 

- Pantaleimon - lyrique, poetique, berceuse (Andria DeGens)

Brainwashed, their official website

DURTRo, their discs

listen to them

 

Il est a deconseiller :

- Vordhosn, par Aphex Twin - voir le clip par Japan Maniak (le plus Bel hommage, non-official one)

                                      Nannou - juste trop beau, encore sur Druckxqs : Avril 14th 

- Autechre, Gantz Graf (par le surprenant Chris Cunningham)

                                       Dropp, Anthologique : Clipper

 

  Avez-vous remarque comme a cote d'une gargouille la vue est toujours magnifique.

     Leur a-t-on attribue la meilleure place, et puisque oui : Pourquoi ?

  Avez-vous remarque comme a cote d'une gargouille la vue est toujours plus magnifique encore a l'aube.

     La au moins on sait ourquoi.

     Il est tard et tout dort. Je ne peux plus refaire le piano. 

     Seule la peinture d'une toile silencieuse enore peut m'accueillir des que je veux ecraser les dix-neuf idees secondes dont mon esprit traverse a grande vitesse les pulsions. 

 

- Boards of Canada - telephasic workshop, Dayvan Cowboy (Un gout d'Ampadiem) 

                                         An Eagle in your Mind, Everything you do is a BaloOn

                                         In a beautiful place out in the country

 

   ET A BOIRE ~

 

Sonic Youth ~ Hallowe'en ~

 

[Kim]

There's something shifting in the distance
don't know what it is

days days and night
except for the feeling that's
growing up inside of me / as you
sing your song
/ as you
swing along / and you're
it's your, your song

it's the devil in me
makes me stare at you / as you
twist up along
you
sing your song / and you
slipping up to me and you're
so close i just
wanna touch you / and i
sing your song / and you
dont know what's going on / but you
wanna me to come along / as you
sing your song and you're
fucking with me as you
slither up to me
your lips there
slipping twisting / at my
insides and singing on
you're just a
swinging man, it's not your
swinging song and now i
don't know what / you want but
you're looking at me / and you're
falling to the ground / and you're
twisting around / fucking with my
my mind and i / don't know what
's going on

swinging in your song
twisting me on
/ as you
slither up to me and it's gotta be
and i don't know what
you wanna do
and you're looking at me with your big dark eyes
and you're revving/rubbing your body

( twisting )

not blend : wispered (even sometimes inaudible !) Yes, same word as in french
italic : said long-long

 

 

A LIRE ~

 

--> INSTALL LAUNCH INSPYRE & PLAY

 

SodaPlay, c'est une application creee il y a a peu pres autant de temps que moi,dans l'univers pasablement proche de celui du lombric auquel je pretends m'extirper chaque matin avant 6h pour donner le premier coup de fou fanatique dans les rues ou les coqs ont des dents mais ne daignent plus guere la faire aux amoureux d'un profond sommeil. En gros, c'est du pur boneur, que j'ai eu a en redecouvrir hier les meilleurs ouvrages.

Aujourd'hui il y a de la poussiere sur ce site, mais les petites creations, fort heureusemnt, on peu encore les faire JOUER ! ~

 

Dans un moment d'extreme lucidite

Partager cet article
Repost0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 13:02

Aux toiles de jute un versant lacte de voute ~ (12/02/2013 publié dans : litteralism ombilical de base )

Fonte : une vitesse, une couleur, un remplissage. La matiere holographiq, la maniere negative de la chose. La dose de remplissage.Les pas revenus, C'est l'heure des corps beaux. Matin 2 h plus ...
Mauve rose jaune, Nos corps s'ouvrent et se domptent. ocre orange, Je mue quand tu m'emeus. rouge. L'air brule et tourne ma tete. Elsa. Orange-très-bien : une sensation commune. Cette perception ...
La magie opérée. Sa colonne à plusieurs ressorts, tous assortis, à tâches plurielles et de langues équivalentes. L'intégral. Intégrité revue. À la hausse des épaules indissociables. Parce que tu. ...
"À l'aube je suis réveillée par les trilles des loriots."Il mériterait d'orner le temps qui fait le jeu desnuages et de la pluie."Si net vu de près, et si aérien vu de loin.un vieil homm jouant ...
À l'intérieur de ces centaines de jours allégoriq de marche entre tous les pus beaux milieux de nulle paert jepeux l'avouer, enfant, Diodore de Sicile me donnait à entendre dans l'expression de ...
Passages <contractions> que ce text court ou écrit OUI !~ à l'instant ou tu te-me prenais cette photo debout-couchant. Comm disant Strike a linear harmonical on en créerait instantanément ...
des problèms de mise en page qui me contraignent à une publication sauvage. Une avancée, ce langage phénomène à mettre en relation directe avec les pommes calorifq de L'hésitation de Magritte, en ...
en guise de mise en application immédiate, pratiq et bienvenue de cette méthode de recouvrement *perdue lors de sa publication, recouvrement qui, s'il se voulait allant rétroactivement trouver ...
Horrible. Tout perdre, comm ça. Un text d'une heure, ces pensées, effacées comm l'effet s'est dissipé d'une claq prise pendant qu'elle visait à seulement surprendre. Tout, barré. Perdu.
Et, puisq la nuit est maintenant bien tombée comm ce navire (Je n'ai jamais vu un navire dont la coque était aussi pourrie. Et il continue de flotter ?_Oui, il se déleste peu à peu pour.) il ...
Dans la foulée, dans la veine dis-je pour rester dans la métaphore des conduits de la pensée par lesquels sont acheminés par une série de procédés qu'il me serait bien utile de connaître et qui ...
Une nouvelle avancée. Le langage, phénomène. S'orienter dans le virtuel. Confondre sa matière première avec la même intention de la transformation, qu'on trouve entre les mains du sculpture ou de ...
Noues des vents sont tes rires Eux qui phorétiq font Transportés d'airs en sons Ravir aux vues, rouvrir, En y, portée de main Mandibulaire essor, Ballottant quelq effort L'âge d'anges jouant au ...
J'ai l'impression de voler, je n'apprecie qu'a voler tulapila tulapi latuilapwa ~ " Plus comm ...Bodhisattva Avalokitesvara. _Qui t'a quoi ? ~ Qui t'es, toi ? _BODHI !~sattva AVALO kitej ~ vara. ...
Ce qui devait initialement s'intituler plus haut sur les faverolles energumenes, prend finalement la forme de quelq chose de plus sensuel. Je saisis que je suis dans un de ces moments de ...
PREMIERE des HISTOIRES IMPROBABLES ~ Celle d'un canari anodin, subrepticement glisse, intrusif au passage peu conventionnel de l'image volante entre les lignes capitonnees du recit ou elles ...
VIVE L'ANIMAL HUMAIN !~ et Longue mort aux Droids urbains !~ ENTROPIE DES TROPIQ Nous sommes la, a cette petite distance et a cette courte-echelle, a cette longue-vue des paralleles tropicaux ou, ...
Les papilles salines s'alignent, se l'y naissent d'un point l'instinct en sang au soin des poids a porter d'yeux. Depuis toujours, et pour longtemps encor, le bon moment, c'est maintenant le plus ...
Odintag & Frunză : _Quel trou !~ _Mais enfin !", c'est un OEIL !~" Une chose remarquable vient de se produire, et c'est NGC12777 qui se fait remarquer. Soudainement apparu il pourrait nous ...
[Littératures sauvages] Allegorie des cycles ~ D'après-midi ourdies, le soir couvrant leur corps De mots puisés d'efforts et qui rougissent encor ~ Elles luisent à la chandelle aux motions ...
Il affute : ampad ampadiem ampblog2006 ampus analyse andalou. Cet artist blogspot brian bunuel celui chien citation decoupage directory eluard embiem. Aux gardenas : gisela imprimé inspired ...
Dunst live tonight !~ See you at th... [Une image, bribe d'~] J'en ai trouvé des images qui contiennent en elles plusieurs vies imbriquées en plafonds étiolés. Mais aucune ne ressemble a ce que ...
Paris-Nevers, Bernadette Spirou, je m'approche, et bientot je m'autunis enfin. Je ne me sens plus, epice meme, des doigts qu'un bout touche du mot a l'instant ou l'automne devient une ville par sa ...
Tiens, encor une toile. Une toile qui s'emeut. Elle se mange on dirait elle-meme a la surface ~ _Qu'est-ce c'est qu'ca, le soleil ne s'y couche donc jamais ? Et pourquoi ne pese-t-il que 3,6 t ? ...
Declin des fioles qui se succedent sous les albizias, paroles a trois temps qui s'alternent. Despotes amphytrions, est-ce possible _? Âme partie sans le vouloir, c'est bien normal sur cette ...
Au moment d'ecrire, dans quelq frenesie ou acalmie, Mefiez-vous de ceux qui ne demandent jamais Pourquoi ? ~ Je dis toujours que je ferai l'effort de mieux mettre en forme les texts publies, le ...
Winnipeg, Winnipeg, snowy, sleepwalking 
Winnipeg. Macenas, le bond d'un instant polyphasé, plis entre les deux linules face-à-face dans les écailles du dos bondé de ce poisson curieux qui se d ...
Transversees sonores, traversees de luisances aux pieds mouilles, des perles luminescentes du conte a l'allumette visible d'un Noun qui s'est mis en lumieres comm on se les met en tete, des ...
Au meme titre que celle deja bien ancree dans nos moeurs viable et veloce, du moins rendue telle si ses acteurs s'y efforcent, des biens, il y a pour une transmission systematiq et sans entrave ...
Partager cet article
Repost0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 11:07

Horrible. Tout perdre, comm ça. Un text d'une heure, ces pensées, 

effacées comm l'effet s'est dissipé d'une claq prise pendant qu'elle

visait à seulement surprendre. Tout, barré. Perdu.

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 12:52

Une surface de 4oo m2-rien-que-ca, XIT-entrepotdont-les-plans-anapodotons-sont-deja-traces., constatant parfois quel echange a opere, quelle emotion s'est fixee, d'elle-meme et malgre nous qui Je aux percus, et qui Rocky pendant c'temps-la, lvi il bat l'boa. Plans sur la comete a dimensions variables. Plans traces comm des lignes de fuite ou se perdent les trois premieres, qui se confondent en une seule, la seule qui vaille en fait/ revisitons nos plumes, MUSZZLE puzzle Andalouse. Et rabaptisons Sur rien un monde qui ne s'effondre pas en deux jours. Dernier restaurant avant la fin des temps. Ou s'ecrasent plusieurs champs, les pieds sur le turquoise, le turquoise sous les plantes, leurs champs entre les mains. Et qui bossent, un pont direct. Durent. Korcula certes n'est pas habitable, faut Hvar, mais Dubrovnik, elle, l'est, et elle n'en est pas loin. Sa surface artistiq latente, a la tente des regions de ce monde qui ont un bassin pour couverture et de la couture sur glace et amour-propre-turquoise en devenir faste. On Pont des Arts comm celvi de Paris duquel declarant Puisq le poet n'a plus sa place en ce monde, s'est jete le jour-meme de sa mort Gherasim Luca.
Pari fou que celvi-la, et que JL. Xavier Duvaut [Ampad, je suis ton pere] creera si je parviens a le joindre, ce liant, ce pont en 2o16.
FIL et fibule d'un M.I.T version X pour qui si je le suis, me suit aussi. Et si, puisq je suis dans les si et dans les Rome ne s7est pas faite en un jour, tu l'Est de Rome ou tu l'Ouest de Sofia, en somme si nous le sous-totales agissons asagissons laissons agir maintenant la chimie des alpestres en SoloWheel (J'en ai vu pour la premiere fois hier sur Hausmann) il peut s'y voir et s'ensuivre que mille bornes de bonnes volontes et choses offertes, ouvertes en decoulent de quasi immediates pour les plvs saines des manieres  qu'a l'enthousiasm-d'usage a ferrer l'elancee des temps dans l'air.
d'une : SABLE !~ de deux      DUNES !~ Ensuite la PLAGE !~ de ce temps-en-l'air, et du     TEMPS!~     D'ESPACE !~  a parcourir a cheval. Un Metaphone gyroscopiq.
Sources : Leon Foucault + Lille-Pas-de-Calais.

Partager cet article
Repost0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 04:36

des problèms de mise en page qui me contraignent à une publication sauvage.

 

Une avancée, ce langage phénomène à mettre en relation directe avec les pommes calorifq de L'hésitation de Magritte, en valsant et criant : 'Garde, ici c'est l'amour ~!' Tu t'es fête aqvarivm, Adicas* d'un

 

acrostiche acrobatiq. La peinture éveille, l'évier lvi ce sont d'os de dinde qu'il est rempli. Ebony bon pour compenser le vide de ce trou ahurissant, par recueil de travaux à foires, de travaux en foire en fait :

 

tu t'es secouée le sais-tu saisissante et rocailée aqvarivm. Il es devenu infiniment infirmiers, plus aisé de prédire l'avenir, de remonter ces chaînages, et même de remonter le temps, depuis qie lemonde est

 

à l'envers. À l'envers, justement, préscientes par excellence, HISTOIRES IMPROBABLES. Ce sont 8o pages commencées à 4 mains et

 

poursuivies à 8, enflammés qui nous permutons dans de grands efforts ec à la clef cette conclusion qu'il faut des roulettes. Et là comm un bitume réfléchissant de nuit, tu vas me dire encor, jesais, tu vas me rendre folle, que les filles bien ramassent les inconnus débraillés au petit matin,

 

ne mise en oeuvre pratiq que sur un typiq comm le rêve, tout le reste révolutionne en oeuvre d'art, et pour preuve, pour libérer du temps, je redouble d'efforts. Alors,

 

cette 'lecture photographiq de la myriade de scintillements de l'esprit' qui m'ont fait perdre conscience quand on voulait juste s'endormir comm ça. Des longrines

 

 

 

des baraques molles, des libellules, j'avais eu d'évoquer ce chemin dans les frigos qui appellent comm la ménagère de Daren Aronovsky, des cènes et scénarios érotiq, aux peaux plus proches. Un iceberg monumental.Sculpté pour rester dans la métaphores, taillé pour y demeurer stable et sans filer Rouge, bleu et noir, foncé tout ça.Les lèvres, quand on se les dévore, les lèvres, elles me donnent la sensation d'avoir trop mangé ~ J'ai déjà dit

 

ventilateur-éventail en faisant autre chose. Même chose pour aspiration-spirale. Et encor : pour Tout autre chose. Je peux le dire en continuant de penchant d'une main la tête dans les carnets, et plonger l'autre sur ton décolleté de nue invisible. Des fractales, vous n'imaginez pas tout. Cet invisibible

 

qui saute aux yeux comm loup au criées de gares, quand j'arrête d'écrire, cet automate au clairon qui jugulaire te saute au cou pendant que je dis Tout autre chose; Libérations paoniq de qualités calorifiq quantifiables. En se plongeant volontairement dans l'état qi fait dire que ce n'est pas de l'art, pas plus que demander esprit de l'escalier es-tu là et y répondre séreiusement que non.

 

Devant ma boîte aux lettresm tortue, la tordue, la torture devant ma boîte aux lettres. Il y a le coiffeur d'un art étrusq, un french cancan, plusieurs histoires de siestes de 16h à 18h deux jours d'affilées et d'autres cérémonies de quartier qui font dire que le langage peut être aussi

 

phénoménal que le corps, métaphore ~

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 02:36

en guise de mise en application immédiate, pratiq et bienvenue de cette méthode de recouvrement *perdue lors de sa publication, recouvrement qui, s'il se voulait allant rétroactivement trouver dans les flux plus tôt laissés, sur le tapis rouge ou nous sommes demeurés ces jours assis buvant du thé tout nus*, comm des veines qui seules étaient attestées atteintes d'un intense maillage voulu édité de gens agglomérées au port attendant que leurs marchandises sortent d'une main complexe alors occupée à 'édifice montagneux d'une série de texts qui juxtaposés avaient proposé une synthèse propre à cette ~ formule de concision aurifère tant recherchée par moi parmi les ~ vestiges des lieux dont on dit couramment qu'ils ont une histoire toute proche dans le temps, de la mer, vestiges qui sinon dotés du charme pop très caractéristiq qui veut donner à la politiq du turn-over une sorte d'hégémonie sémantiq, en sortir, donc le corps à l'épreuve pour entrer à cette autre main en matière ferme et indéfectiblement libre de toute obligation morale, gens qui, allégoriquement et parus dans une des nombreuses vasq ou s'était perdu, je m'en souviens très bien, le sens tandis que je tentais malgré toutes intrusions sublmersives de rapporter le récit d'un rêve très à propos au sortir duquel, à défaut d'alexandrins ou de quelq sketchs sur les homms-qui

 

, à défaut aussi de mieux donc, me firent émerger du énième sommeil de la journée ébranlé non seulement, mais surtout et là c'est fort, fort justement, de ma mémoire, qui pour une fois, passées les deux heures de rage-peste-houspillement compris de tous, n'a pas failli au moment ou l'effet considérablement surprenant des claq monumentalement iceberg & matgrelots

 

~ m'a repris dans l'élan exact ou j'avais éteint mes yeux puisq, elle s'endormant les bras joints en signe de contestation au devenir oniriq de ce qui avait voulu lvi présager de plus physiq notre précédente ascension aux sommets maintenant avérés atteints, bel et bien, comm elle faite, pour une fois donc, passée cette heure agitée à secouer sa tête, tout revint aussi net et impeccablement neuf et, comm si de rien n'était, remua de nouveau ce vaste océan ou je l'avais laissé tout revint de ces gens allégoriquement supposés incarner la chair vivante des songes prolongés hors effets desquels je m'en souveins très bien à présent, j'avais dit qu'ils sont vicieux pour la plupart mais ont ça en commun surtout, qu'ils ne le sont pas seulement,

 

et, telle une 'lecture photographiq de la myriade de scintillements de l'esprit', qui n'ôte rien à la valeur intrinsèq accordée, non tant au sens réel de ce titre que j'ai donné À une toile dont l'heureuse détentrice ("Bien sûr tu es immortelle, mais bon sang c'est fou ce que tu peux dormir.") quelq numéros en amont de la rue Ganneron, se réjouit, je le devine

 

quotidiennement conter la gemèse, l'histoire et les fondements, qu'à sa véritable et authentiq plasticité donc gustative d'immédiateté médicament bienveue, rose et chaude, pâle et humide, laquelle est, je m'en flatte volontiers autant que j'en suis triste, uniq en son genre puisq, de ma main, nulle autre pièce ne m'apparaît immédiatement commode à meubler une pièce de théâtre~ ou un chantier~ quand les trous ~ lexicaux, linguistiq, piercings frigos, ilôt-faure ~ veulent sinon corroborer unee avancée technologiq promise,

 

corroder au moins par leur action chimiq ~quelq hilarité qui ne peut être et va même croissante à mesure que vient

à l'esprit l'idée de ce que ça a de répréhensible, paradoxalement, et c'est là !~ OUI !~ que du terme paradoxe

j'avais réévoqué le rêve duquel émanait que le sommeil paradoxalement surfaciq duquel

il avait semblé glisser, était profondément en réalité, ancré dans une réalité future qui aurait été tout à

fait palpable, laquelle j'en étais encor à éprouver les stimuli psychiq l'avant-veille,

date (...)

 

 

 

Partager cet article
Repost0