L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

14 février 2020 5 14 /02 /février /2020 04:19

On sait tous, dit Jean Hornain, qu'on a moins de temps pour changer les choses. Il faudrait pour bien faire compléter cet extrait, hors context, en ajoutant, hors caméra, qu'on y a aussi moins d'amplitude : Qu'à la fois il est moins désormais que par le passé - car c'est bien d'une comparaison d'époq dont il s'agit plutôt que d'une tragiq et fatalist autopsie - pour tout un chacun de marge de manœuvre pour compter et qu'il y a, les actions marginales étant dilluées dans l'immensité d'indifférence qui persiste et dont les impacts sont eux infiniment plvs remarqués, tant mises en parallèle la perspective du long terme se perd dans cet océan quant à lvi grandissant, de l'immédiateté inconséquente qu'est l'intérêt propre, dans toute sa matière concentriq la plvs dense et la moins encline à quelq espèce de projection aux termes, avouons-le, bien lointains où le présent commencera de compter vraiment, ceci causant à l'irréversibilité induite du rebours qu'il pourrait si bien s'y entendre, au caractère cratère d'un écho bien plvs important que ce qu'il est en retour possible dans le temps et l'espace donc, d'en faire la machine arrière s'avérer l'outil le plvs approprié à en remanier de manière efficace le son source, des petits gestes un moindre effet. Qu'il faille et c'est encor un trou, unir les efforts et ne faire enfin plus qu'vn ça oui, pour voir comm par temps clair, dit-on pour toujours, et déjà cet axiome dans toute son orogénèse dite par définition incontrôlable et, à tout le moins, l'harountazièveté de sa brièveté d'événement soudain et très temporellement localisée à notre vue directe, intacte d'un environnement quant à lvi pourtant déjà très biaisé, ~ "pourtant"* : car c'est là oui bien, sinon toute l'ironie à tout le moins, à tous les mois de l'an & pour tout le monde l'aspect d'instinct distant perçu contradictoire, la vertu toute virtuelle des vues ayant bien su s'intégrer par ailleurs et passer norme, sa valeur de possible difficile à retenir s'étant d'un coup d'un seul fluidifiée à l'état de référence sur Terre, tendance que ne suit pas la projection des lumières qu'il faut en faire sur les savoirs relatifs que l'on a de la chose, tandis que pourtant donc, elle est bien la plvs criarde, et la plvs difficile à taire !~ et sans prise humaine véritable, prend le sens allant uniq d'une plvs-que-parfaite chorale qu'il faut, qu'il faudra encor et qu'il fallait longtemps avant déjà, entonner pour s'entendre aujourd'hvi et sans s'écouter le chanter harmonieusement et avec l'optimism inhérent aux divers vecteurs du direct que poursuivent de programmer de pérennes les flux de l'information dans leur sémantiq médiatiq la plvs complète - d'unisson quasi concertée - que les choses avancent et que c'est le bon sens qui s'emprunte plutôt que les ressources mises à s'épuiser à l'épuiser dans le seul but d'en limiter la casse. Qu'enfin l'on puisse, y puisant fort dans les ressources humaines vaillantes et un peu plvs que volontaires, les actions bénévoles s'entend cette fois cent fois échos, la foi, renverser une tendance, ce sont des tendances en plvs grand nombre qui, derrière celle-ci - pensons ce système comm une baraq à plusieurs murs d'enceinte - viennent derrière elle, une fois la première tombée, redoubler d'une vigilante et très organisée structure à mesure défensive innée, à en pérenniser la mécaniq, par le simple principe de l'instinct de survie universel, tant d'un systèm rôdé, s'érige qu'en est non corrodable, ni enrouable ou même un peu vulnérable le fonctionnement. Un regard neuf, un nouvel éclairage serait du ressort du linguism de se faire jour, pour qu'emprunte aux ressorts viraux de l'emphase qui essoré des natures humaines indélébiles s'épanche à la source d'un nouvel assortiment amniotiq, l'époq un substantiel dessein à en canaliser les meilleurs versants, et il appartient là, à la technologie d'unifier l'éclat d'en actualiser l'atavism pour permettre aux densités des mondes dansés, càd ceux qui ont d'ores et déjà avec l'avenir les plvs fortes interaction, de se retrouver, mobiliser l'intelligence collective, et avancer.

Cet atavism actualisé, dans le rythm ambiant d'attentism trop souvent contracté, décontracté, tant encensé - bien qu'insensé !~, poursuivre que sans relâche s'évertue à plvs fort que jamais dans l'histoire qui s'enfonce, fesses en façade sans qu'on s'en fasse outre mesure, s'en écrive édicté et proche en bouche, au quotidien et de façon prometteuse, l'énoncé d'une ligne de conduite visant par tous ses produits scalaires & par toutes les conséquences involontaires de ses bases prises réflexe pour effets de énième ordre, à ce que s'effondrent les ultimes remparts qui séparent désemparé l'homm de son affranchissement aux natures premières de son existence en tant qu'être pensé plvs qu'à être pansé, toutes orientées à en précipiter la fin, comm aller au plvs vite à ce point de non retour qui promettrait, aurait promis d'ensembles qu'ils se dirigent dans l'ombre passible d'une peine pensive et sans aucune once du doute possible que toute route passive mène vers l'extinction - etait-ce là d'emblée notre dessein, comm en être sûrs et si confiants semble peut-être la meilleure destination de l'aspiration universelle qu'il n'est auxqu'un corrélateur pour en avouer d'enrouage - s'élargissent nos vues, cette mise à jour fonctionnelle, cette update fondamentale opérée comm la magie elle-même, à ciels ouverts, se ferait dans le plvs grand des opéras, dans une concertation qui ne nécessitant plus d'action volontaire ou d'inaction répercutée hypercut & directive réfléchie soit au contraire auto-portée, alors couleur couleuse et plutôt que coulante écrouée, fluide écoulée, par le moindre réflexe, lequel n'entende aucune réserve ni n'émette à sa cohésion globale quelq force contraire si propice, d'usage, à en heurter les fins et les épaisses destinées d'espaces dédiées aux espèces décimées, aux violences d'un blocage irrésistible !~ car la tentation est invariablement trop forte de systématiquement freiner tout assemblage qui régisse un système où le libre-arbitre sache se faire moins tonitruant, et ce, surtout à mesure que les dieux poursuivront, sans l'étreinte d'une contraignante subsistance des fondements de la nature des homms à se révéler at vitam des rêveurs toujours plvs variables pour variante et avenant aux ajours, de, même le mieux ajournés, s'éteindre. Que fêlés nous puissions laisser passer le jour, et encor s''agirait-il là encor d'une seule autre forme de procrastination.

Partager cet article
Repost0
24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 08:15

 

Tom & Jerry en couple VS The Satanist Mickey Mouse ~ Un pan entier de ce navire analphabète patiemment cultivé vient sporadiquement caracoler et récolter de fracassants assauts les fréquences lassives pour faire à son plus direct voisin et ennemi juré, jurer ne plus miner aucune escale autrement qu'à flot, une animation qui réveille quand elle s'endort sur son pot de confiture de lait l'âme mollissant au soleil d'un petit bout de corps qui s'est trouvée un jour la passion pour les grandes tranches de vie. Mathilde abrasive aux tours de piste filantes ~
Oui, petit bout de corps qui ne payait pas de mine, retrouvée battant au coeur d'un cru qui salive.
J'en ai eu du temps l'encart libre à profiter des calmes amalgammes d'algues & de gammes coulantes, dont j'aurais pu profiter de mettre à profit quand il m'avait en propre ou en anagrammes, ce tampon musical, le couronnement de rondes propices, j'en ai encor la chair de poule, la suite en est dressée pour ne plus accepter aucun antécédant. Il s'envisage des averses à répétition comm autant d'harmonies modernes pleuvent sur les trous d'eau des quantités de sons.

Mathilde a eu, dans l'occurence des fréquentations qui la démenaient parmi la horde amassée là des publics frivols qui de si longue haleine conquis oscillaient garnissant ventre au vent sous les danses d'ombres chinoises les pochettes de sa libido abrasive, vent justement, de ce qui d'intérieur était venu lui souffler une seconde dans les hauts futs vides l'occasion la plus fugitive de déborder par la corde ses nombreuses démarches enguirlandée de phosphore. Elle saisit l'occasion que je lui ai tendue pour sortir par les murs de cette forteresse qu'elle avait tant donné a pénétrer d'elle-même. 

Des courants d'airs d'aucuns prétendent qu'ils ont leur fuite sur la même ligne trempée de suie que possède tout cheminement, sur le bord remoulu de ce chainage de tuiles, ou plus tôt les membres s'étaient inscrits. Un numéro appris par coeur, récité avec emphase, de raison fondée sur le bras mis dans le miel qui avait bien fini par coller à ces appeaux. Un petit bout de personnage qui sans payer de mine se retrouve coeur battant dans un cru qui salive les moitiés de chaq pièce de domino en ingurgitant l'autre, passerait bientôt ses mains ou il faut pour tenir dans son orbe d'obtenir à son gré les sons d'orgues qui s'inscrivent.

Lucky number Mathilde.

  [Écriture sensuelle d'une aventure d'aesthétiq ~] Ou une glissade éternelle donne des airs de choux farcis qui se font sur les chantiers des tables en poudre chaude sur le sable gris croissant. Choisissant, faisant un choix aussi aesthétiq qu'éthiq, le meilleur plutôt que le pire pour antagonist préféré, son amant avait semé un peu partout en même temps que le siens des morceaux d'elle éparpillés par chacune de leurs nombreuses confrontations aux appareils ménagers sporadiquement trouvés dans ~ Parce qu'elle est le bie et que le mieux est son ennemi. Elle l 'aime à bras le corps, ils se distancent à bâtons rompus, chacun reste là les sens en avalanches et l'espoir en averse, ils mettent le coeur à regrets, a s'époumoner l'air de rien.~

    Plusieurs sacs de provisions en prévision d'un assèchement des vues dans les perspectives qui coulent le long des murs plans.

Des architects, plusieurs, se penchent en même temps sur le trou d'effluves étourdissantes qui regarde passer l'air quand il s'élève en tournoyant à la manière d'une vocalise siphonnée symphoniste par prévention, et trouvent en prenant la mesure de leur effort au pouls radical des lieux l'envie lumineuse d'en faire un tour supplémentaire, comm montent en eux l'obsession d'un sacre, le désir d'extraire le bleu d'une exception géométriq hors de ses communs natifs et l'immense reflet de la carrière au ciel ouvert à son embuchure par le versant de la montagne qui a sur l'instant le plus fait penser à des formes de joutes déjouées d'abstrait que la paréidolie seule, propre à l'imaginaire des    artistes de la construction, propage et répand en en amplifiant l'effet, renvoie qui permette de constater comm une amende depêchée sur le tard en attendant en double file que passe l'autoroute des Nords tant promise à la main d'un joyeux luron plus tôt noirci par erreur, est en fait un trou d'eau sans fond ou il fait bon baigner des ingrédients pendant le temps recommandé de cuisson.

Lune levant ses têtes à plusieurs mots comm le poupon d'une image très floue contenue dans l'époustoufflante folie faciale jusq par dessus l'épaule ou à d'autres occasions d'échanges leur fréquence chromatiq font des masq invisibles les mines déterminées à oser profaner la sulputure d'un cartel glissant, incartades à cardan de tout souvenir, les plus proches même de la fenêtre s'en extrayant chacune un exploit de 1omin pourtrain de vie aux époux, plus qu'il ne devrait s'en lasser conter, le compte bon et le ressort entre les dents comm un seul fil à l'indienne qui revient décomposée de sa leçon de musiq dans le seul but de faire briller à la lumiere equivoq d'une création pure le mars naissant un Mensomadaire a taches plurielles et de langues equivalentes. Ciels mondrians enfantant, orange noire amère qui palpite au front d'effrois juteux.

Plage de relac abandonnée à la nage par les envies plus tôt  déclarées en consignes & regagnée par la nécessité de lui trouver sur le tard un jeu complaisant qui en soutienne la portée comm des enfantements de groupes marginaux destinés à destiner plus à qui passe par là la main avec l'évidence d'une intention habile.

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 08:14

 

Sitot Cythere situee

4 siecles de deraison tournes en dérision tournoyaient au-dessus de lieux propices a raviver des gueules tantot flamabantes des sous-bois de l'imagination, pour faire de longue haleine se poser sur le feu la question de comment mettre a profit ce qui tantot pouvait tant faire defaut ? ~ Envisageant un retour promis d'imminent du 17e en pleine proeminence d'arcades contemporaines, a-t-0n en dormant oublié de les citer dans une constipation luminaire organisée qui a voulu tout reprendre du zéro au gardien depossédé de son domaine d'or et encor tant adoré.

Sans 1
Sans son dernier thé le mort mord un dé seul.
Sans songer voguer vous voue au peril. Sans songer piger ne tend qu'une pie.

Sans songer, l'orgue est aux rues, et son jet sonne faux par la fenêtre.
Sans air la rue hue,     et respirer est expier.
    Je me meurs avec tonnerre
    Sans ailes les allumettes courent, elles omettent de secourir
    ai-je sur le dos un aigle sans ailes, je le vois passer s'hourdissant ~ par la tête plutôt qu'attelé.

Sans elle je ne vole pas
sans zèle ta volonté vaut ôtée ~
    Sans haine tu n'entonnes que toi-meme.
sans eau ni cul les quiproquos sont ouis prusses. 
    Censé, ce tour de passe-passe en est bien un.
Sans oeufs rien n'éclot né clos necklace (ouf),  

C'est la peur du connu, béatitude, l'attitude bon enfant ~   

 

AnAGRAMMES 

Regarnirai-je Ménon ? ~

Jargonnier réanimé,

j'errai maigre nonne.

Marin orné j'égraine,

je marginerai Néron ~     

 

 

Idées courtes & de longue haleine allongées ~

 

~ ici débranchées les branchies réajustées à la hauteur de leur bassin

~ des minéraux qui se composent des suites musicales l'entre-temps qui écrase ses assaillants en écartant les bras à des portées de main

~ Poutre à deux étages qui se cachent mutuellement une surface commune

~ la lune friable, elle continue de se broyer du noir

~ pains perdus & confitures pour petit déjeuner affemmé

~ d'aucuns prétendent que je n'y peux rien, d'autres savent que je le fais en connaissance de toutes causes

pour oublier la raison qu'il est à s'y trouver 

~ sur la guérite le droit du regard aguerri, son visage biais vaguement guérissait  

~ Des suites dans toutes les pièces,

des rappels à toutes les escales, et beaucoup, beaucoup, peut-être même trop de ces trompe l'oeil nichés sur la ligne d'horizon

~ en photo mer et ciel se touchent presq, le halo quasi solaire ou eyeliner bleu qui les sépare, ne juge pas, il les sépare negligemment  

~ Étonnante manière de se dire bonjour que d'apporter la chambre à coucher jusq dans les bois pour s'ouvrir un matin dans le semblant d'après-midi persistant

~ en découchant des mots on peut baiser vraiment, comm le fleuve biaise pour sortir de son lit.

~ sa fibule arrose des vents

~ Quand elle s'épile je rase les murs pour adoucir l'enchère du rut.

Quand elle s'écrase d'amour je pile pour adoucir la chute des reins.  

~ un loup qui prie les homms qui parient en proie à la folie ~

~ sonder cet évènement, et tâcher de le trouver émouvant,

coûte que coûte

~ aube éthérée

~ l'air de rien est déjà respirable 

~ du fil à retordre encor tout neuf. Jamais servi.

~ l'envie décrite à chaq pas, d'à chaq envie le pas d'une écriture nouvelle

~ elle n'a pas disparu : monsieur elle n'est même jamais parue !~ C'est un sacré numéro, on l'appelle ~ l'inédite

~ s'y mettre pour de bon, et au pire s'en sortir

~ sans tomber lever le pied sur celui qui flottait déjà entre deux mouvements  

~ le pouvoir quasi scientifiq du tourism de masse

~ en se plaçant ainsi on peut se voir double. En se plaçant là tout le devient.

~ en traversant cette ruelle en nage j'ai failli être renversé ~

~ sur le seuil d'une de ces nombreuses portes s'alignent des dates qui n'attendent que le moment propice pour prendre la tête de file. Lorsq s'ouvre la porte toutes pourtant ont filé, le regard égoutté ~

~ Supernovatrice, l'explosion d'une toile qui crée la matière à nous dépeindre ~  

Partager cet article
Repost0
7 mars 2018 3 07 /03 /mars /2018 09:15

L'architecte ne rêve pas de ses propres espaces, il s'évapore las de là dès que la matière a pris, que la forme s'en est bâtie et qu'on la taille. D'architectures déroutantes, d'édifices & d'ouvrages qui fascinent et obsèdent, l'intervenant extérieur conclue la donne, ce corps d'état semblant anodin fait tout. Anneaux d'un fait-tout, couvercle d'un immeuble, coupole au dôme, le toit du livre cerclé, sanglés les mois d'en délivrer l'ivresse ici en soi découchant du lit et du corps, des fleuves des poétiq & scénarios des plans de masse. Déconceptualisé, concrétisé, le volume rend tout ce qu'il avait pour son créateur d'une créature phantastiq. Rend tout : la vomit, la régurgite, rendu passé de visuel à palpable, l'essor pris pour s'ériger prend son essence aux puits ascentionnels d'un élan assassin, qui s'achève avec, les clefs en mains quand appartenir se conjugue sans être enclin aux portes retour, son aspect fini. Le dessinateur repart de l'avant, de là sans se retourner, il n'a qu'a plus qu'à se mettre corps & âme à la réalisation du projet suivant et n'en retire pour bénéfice qu'une piètre pierre de plvs dans le monticule de ses aspirations, une envie nouvellement inassouvie de l'inspiration, la déclaration d'idées nées de l'imagerie sur le tard par l'intervenant fait-tout, ce corps d'état anodin. En panne IEM.

 

À D, N remplaçant. ADN remplaçant. Sang neuf. 

Elle a enfoncé la porte à 3h du matin, dit qu'elle en voudrait bien une bouffée aussi, tout de suite. Qu'est-ce qu'ils auraient pu répondre à ça ? La dernière fois qu'on l'a vue, Jill s'étendait parmi les antennes en porte-voix just devant l'aube, elle declarait sa flamme.

Imbrications

En panne IEM

Faux artifices (puis voyages en Polysémies)

Ce sont les plvs beaux des voyages qu'il soit donné de faire, et ceux qu'il est sans les contrecoups souvent brutaux des descentes sur le retour plaisant de poursuivre : dont on peut dire qu'on n'en revient pas. Elle aime les lumières de l'image, lvi le son des mots plvs que le saveur produite des connaissances visuelles. Leurs mémoires ensemble, s'ajoutent et fondent comm le fer et le carbone associés, un materiau qui par la rare qualité de sa coulabilité devient l'indispensable liant qui les associe au reste du monde. Sans ça ils sont fous à lier, tant l'vn que l'autre ils tendent à cet état de dissolution physiq qui frôle la mort au quotidien, plusieurs fois, même -et surtout- en cascade, ou en abîme. comm les heures du thé à la table du jardin. Entre Verona et Venezia en Vénétie, il y a Vicensa. Après un long début sur le Gran Canal, c'est là, à Vincence que se déroule le Bacchiglione palladien, puis toute son œuvre qui s'écoulant sur le Pô porte en plusieurs vantaux à soufflets les toupets de ses sédiments. Les harmonies textuelles, leurs textures d'archipel entre leurs océans d'images propres, les jonctions du toucher, avec les ressentis, mille fois startifiées, palliées, des couches et des couches de superpositions peintes à la surface qui ont rendu l'endroit plvs profond, où les gestes sont moteurs, et réactions : simultanément. Les beautés paoniq instantanément développés de l'évocation du sens appelé, au premier frisson s'ensuivent les tremblements, dit-elle, aux tremblements se soulèvent les terres, qui en reviennent et reprennent, répond-il.

  • Donc l'histoire commence à Vicence. On apprend plvs tard d'où ils viennent, ce qu'ils sont l'vn pour l'autre, et il y aura quelq flash-backs de voyages faits notamment sur l'Íle des Princes ou de Pula à Ljubjana. L'histoire commence quand ils sont à Vicence depuis peu. Elle lvi dit "Ecoute Jack, je suis désolée, j'ai essayé, mais je ne peux pas t'aimer" La nuit sera longue, on le sait d'emblée. Elle dira Il y a ce porc d'abord oui, je ne peux bien sûr pas me passer du train de vie qu'il m'offre, de son monde, de ce qu'il me fait voir, des gens qu'il me fait rencontrer, des idées et des envies que ça suscite en moi, j'en suis addicte. Mais si ce n'etait que ça je serais heureuse avec toi et quand je rentrerais on aurait le monde à faire. Le fait qu'il y a aussi le Aldo, je suis folle de ce qu'il me fait, et dès que je le peux pour m'épanouir c'est par à notre bulle mais bien à lvi que je repense, à ces moments avec lvi où je perds tout contrôle. L'vn veut me posséder, dit qu'il me veut pour toujours, l'autre me précarise. Le drame de ta vie, c'est que tu te suffis à toi-même, j'en ai assez alors que le reste me fait vouloir plvs. Tu vois cette forme, entre ici et là, c'est là que tu es. Tu n'es ni ici - elle montre du doigt sur la carte - ni là, mais bien entre les deux. Mes attentes pour toi sont immenses et elles me demandent beauxoup d'efforts, de patience, et même, oui de courage, mais maintenant je ne ressens plus rien. Je n'en peux plus, Jack, je me barre." Les débats à suivre pourraient presq pour écourter la nuit n'avoir pas lieu : il n'y a rien à ajouter, mais il est traverse tous les états, un par un, et elle aussi. Elle vient à admettre que c'est une tragédie, que c'est ce monde qui est fou, qu'il est tout pour elle, et entre ici et là ils en viennent à faire l'amour et à péter un carreau. Elle sort une première fois, avant 1h, il y a  une très longue parade amoureuse dans la rue, d'un romantism inégalable, ils se courent après, il arrivent jusqu'aux hauteurs du sanctuaire de Monte Berico. Il y aura du calme et ils rentreront ensemble. Finalement elle part de là pour de bon à 8h. Et Jack dort jusqu'au lendemain matin. 2op.

Sommets de subjectivités ~

Mal aux yeux

Mal aux yeux

Et après, c'est parti. Jack questionne l'intégrale intégrité du monde : Où commence l'objectivité ? Vraiment, il apprend que tout est déformé, tout s'achève, rien ne dure, rien n'est fiable. Chapitre sémantiq. Il comprend que l'esprit s'adapte, façonne. Continuellement, il modifie la perception. Pour que tout s'intègre, que ce qui est un jour impossible devienne acceptable, il fait tout ce qu'il faut pour sans avoir l'air de reculer - car l'esprit ne recule devant rien - que soient admissibles et durables, viables les imbrications, et qu'il survive, plutot que de sombrer. 

  • Limite Admissible : en Résistance des Matériaux, c'est le seuil, en-deça duquel peut s'intégrer une charge ajoutée sans qu'il y ait de déformation qui franchisse le point de rupture élastiq. Au-delà, la déformation est irréversible. En-deça, la charge est absorbée, comprise dans la déformée. Une légère distortion initiale, une adaptation pastiq, et la déformation peut comprendre, intégrer la charge. La charge ne crée plus d'effort après celà, elle est composante, évanouie, elle disparaît. L'amour passe, la douleur du deuil passe. Les psychiatres lvi disent que c'est la resignance qui permet de vivre, que c'est bien, qu'il faut savoir surmonter les choses. Lci il appelle ça la résigrésignation.
  • Tragédie : elle a toujours été romantiq, théâtrale, mais elle ne commence d'être tragiq que bien plvs tard, quand Jack n'existe plus, et qu'elle ne cherche pas. Elle l'a complémentement oublié. Son sens tragiq à elle naît et se meurt dans l'expérience qu'elle fait elle-même de l'impasse du non-sens, comm un chien qui serait mordu la queue et se met à miauler. 2o p.

Là, les divagations de Jill. Quand la limite admissible ayant été franchie, et s'en étant allée la logiq qui lvi ordonnait, commandait à l'esprit une rigueur, une certaine cohésion d'indéfectibles apparent et forçait aux compromis par lesquels s'imbriquent les choses, les déformations de l'esprit deviennent si importantes que la raison n'intéragit plus avec les autres sens, là son insinct de préservation entièrement démantelé, elle s'abandonne à l'errance, sans but ni repère. C'est la traversée du désert. Je demeurai longtemps errant dans Césarée, dira-t-elle dix ans plvs tard. J'imaginais cette ville en ruines, elle me hantait, mais même ça j'avais fini par l'oublier. Plus zucun souvenir de ce qui avait été perçu inoubliable.

3o p. 

Retrouvailles Et l'amour impossible. Le cycle qui se répète à l'infini, mais dans l'acceptation. Tragédie finale. 3o p.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 10:16

 

Elle repense à notre etreinte, et ce jour-là elle avait failli pleurer, elle s'était dans mas bras recueillie senti cueillir quelq chose qui lvi parlait partant poussée fort durcissant de ce qui pouvait la consoler du lait place qui deci-delà pleuvait en des termes doryphores qu'il ne m'appartenait pas de choisir ou aux loisirs des emplacements décider l'ordre ou l'arrivée décidement ciment lissé et saisis comm contre son ventre la chaleur d'un été annoncé prolongé. Elle y repense en voyant de cette console a portée longue le contrefort a caissons de basses, ce réassort qui s'essorant retort le fil jamais suivi en laisse ou en rappel sur la fresq d'une rochse abrupte, et qui nous à sa relecture abrutit jusq 'au tourni, ce reconfort qui pend perlant et perd pendant, qui semble dépecé puis réincinarner peser lourd, si lourd, peut-etre qu'il en aurait été placé d'élégances alléchées allégeant finalement, ce dont elle dit voulant se sortir en concert le concentré d'un autre essor déconcertant, plvs aspiré qu'espérant hausse, qu'elle aurait moulue bien volontiers voulu un peu plvs, cette fois d'ascensions lestes.

Elle s'est pour cela remplacee placee visible et de la revue sur cette scene ou cette fois si bien en pente glissant entre ses doigts et y gagnant gagee une taille qui l'opere en pleins feux et dans l'echo des rires applaudissants elle se retourne juste assez pour en gouter la teneur, tenue qui dure et gageur qui nage en sueur le savoir d'un gout ~ repetitions d'Euripide ou repis d'omissions : Ce soir, le theatre est a nous ~ dont je lvi suis aussi les attraits prononces a tort traits forts ou extraits, parfois nectar, plvs a raison, a plvs forte :raison qu'il en est vraiment avere le don d'un tout qui goutat partout, et sentit l'arome d'escortes sortes d'ecosses a l'ecorce d'une orange orageuse, comm elle m'avait se disant partante, partout parfois en plusieurs endroits simultanement appele pour des circonstances tout autres le cote coin mordillant qui plvs tard la verrait levee se mordre a la levre inferieure. 

Au bon endroit [du bon cote des choses] : Énoncés rares.
Ou menes-tu mes pas, pléthores d'yeux ?
_Au noumene, bon endroit. Le bon moment d'un ni minou ni pas. Ya ni pa ni miaou.
Jean Beausire, Jacques Bonsergent, James Bond, Jason Borne. Naitre, renaitre. Renne. Rennes.
Jeremy Renner, Jean-Romain Regnier. Pour le reste, voyez avec mon agent.
Argent comptant, paye de paille, un feu de monnaies dans une langue ou il n'existe pas de traduction litterale aux expressions Elle s'essore les doigts du coup, Relevee du bon pied, Il y a de l'electricite dans l'air, il va y avoir du sport, ah !, repetitions.
Les jours intenses. L'air, electriq. Cette manie / Immediatement a poil / Sommet de sommeil / et aval des avalees. Cette flore a ta taille, prise devalee,
vandalisee valise, je la devalise.

C'etait il y a longtemps, elle m'avait pris dans ses bras. Cette fois en y repensant, et en ne pensant qu'a ca. Qu'a ces larmes de passe, depassees qui se font gagnees couler couleuses d'or et de laves. Savais-tu qu'entree entite ici, de la tu es la main qui se tend au passage de ce qu'il y a a cet instant d'un requin qui presage un rien de bond, un bon enorme en fait. Qu'il n'y est en fait rien d'un temoin qui d'etangs passe s'engloutire devant nos reves a cet endroit du jour ou nous sommes les seuls rois, et au context le droit. Sans conteste la baleine d'un soutien, la gorge d'un plutot ouir, qui balaie, a perdere haleine, les arenes et la bleme presentation ballet d'un alien qui nous reliat. Mona-mie, ma mie Mona.
Les matières à l'étude. Moi je t'ai fait une promesse, a tes yeux pour tous je suis une inspiration, je te suis, de pres comm de l'oin, le côte dis-tu le moins a ôter. Une cote qui saille. Seyant. Un tabouret tourne comm le lait ou le jour suivant ce ciel commercial qui se fait l'apologie du soleil en l'ère décotemporalisée d'une chose essentielle mais peu durable, de ces beautés qu'il est - est-ce a dire - a se le dire trouvée trouee comm une expression laissee Bacchante vacante entre les seins, place a palisse, et le ventre, leurs coulisses, mon éffluve fleuve embellie de bliss et de listings blessants. Un grand bassin pour moi, pour l'humanite une matière à l'étude, à l'étuvée quand au bout des fermes cieux se ferment les yeux.

 

Flore de café [version effleurée à 2o1 %]

 

Il lvi arrivait de disparaître des jours, parfois une semaine entière comm quand, ça avait été le cas peu de temps avant, elle avait laissé à Embre quelq signes, des indices se disait-il en les dévisageant des heures immobile, assis devant le panneau ou figurait une note prise, semblait-il quelq secondes avant qu'elle ait fait son paquetage, il y avait eu une urgence qu'il ne s'expliquerait jamais, et qui paraissait avoir du opérer sur le courant des choses d'Anna une métamorphose radicale. Dans ces moments elle ne disait rien, il arrivait et cette dernière occurence en avait été la preuve manifeste plvs que quelq espèce s'était-il pour conclure, de code à déchiffrer qui eût été volontairement laissé dans l'espoir d'une impossible explication, qu'elle se sauve sans avoir le temps d'inventer une simple excuse, ou même un mot de regret. Anna devait, aux yeux d'Embre qui ne lvi en tiendrait jamais rigueur après une uniq, destructrice et désormais oubliée première fois, être agent secret 

 – 

3o juillet 2o16 [ La Tribune d'Eve : ~] Matière inéluctable à la manière indéfectible, le mot alien inaliénable, et inégalable, qui ne peut qu'élagué être sain d'esprit. Nom pas aliéné. L'Air Électriq, Ludia Opsem. C'est dans le baromètre, la pression atmosphériq, elle en prend les tensions, cardiaq comm de celle de ses patients. Impatience, son agitation interne, pulsion des moles qui secouées se rentrent dedans, et se provoquent en changeant de forme. Elle est en train de se remettre du pied à l'affable de la table, pris & un temps tenu captif, puis relaxé rez spires amphores. Quand je pense que demain il sera la même heure, de nouveau, ou encor (~: prolongée, reconduite). Ça me tue.

 

MONSTER-LOVE NEST (It's Ours !~:) 

 (Nid d'ours, prononcer Nujna Lachatka)

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 10:23

Tiens, encor une toile. Une toile qui s'emeut. Elle se mange on dirait elle-meme a la surface ~
_Qu'est-ce c'est qu'ca, le soleil ne s'y couche donc jamais ? Et pourquoi ne pese-t-il que 3,6 t ?
_C'est un polyptiq, un miroir pris d'assaut et qui sitot convoite l'est de nouveau. Le poids juste d'un soleil froid.

C'est cet anachronism, temporalite plurielle, la tempe d'une temperature simultanee et la divergence des vues d'une tete qui se leve a leur croisement, cette notion qui prend posssession et se les met dans la poche la plupart des activites electriq epuisees des confins de la pensee qui flottent a la surface de l'instant juste devant celui de l'orage. L'intemporel deja, avait-il a peine fait son entree emergeant et sur mon domaine des pas plus avances, que je commencais d'entrevoir dans les breches qui s'en ouvraient chaq fois qu'il s'y explosait un peu des pans friables de l'inanime sculpte creux, que surgit rougi tout a coup qui vint etouffer ceci et y noyer dans l'oxymore a peine euphemiq de desuetude latente     toutes les precedentes couvertures decouvertes de leurs songes froids en engouffreant dans leurs sceaux surcharges de l'abondance paradigmatiq du moment et des lieux confondus, cette passion     vitale, virale et contraignante, Argonautiq pluripotent, soudainement omnipresent, prenant cette qualite pour innee a l'instant ou le soleil allant la coucher s'en ravise. Une toile qui reste eveillee, on dit une toile debout. C'est une toile mouvante. Un voilier passe rouge, puis c'est un ocean qui s'y installe la peau. Bientot il n'en reste d'originel que le ciel. J'ai vu dans un oeil cycliq un Van Gogh s'emouvoir. C'etait un anachronism qui naissait a ce moment paradoxal de l'oxymore et de l'intemporalite des arts en lui contenus euphemiq, en lui retenus revassant revus tenus, tus et passant. Un soleil qui donne l'air de ne faire que passer. Ils y etaient prisonniers comm le sont des sens reduits, des forces qui s'opposent. Maisntenant que je suis au courant du couloir, je sais ce couloir comm c'est souvent le cas plus grand a l'interieur. S’en libere quelq chose. Je sais de ce courant que le couloir plus grand comm le cas a l'interieur, est plus souvent qu'un miroir, le plus souvent un miroir : Maintenant je sais ce miroir. Un oeil qui tourne quand elle se produit.
Maintenant au musee en passant devant le public applaudit la toile.

Mirahl, un miroir en occitan, c'est excitant. Un ocean, le reflet d'un ciel de passage. J'ai envoye sur les roses ce matin en eclosion dans le text les nuances d'un reflet qui prolonge leur effet ~ olfactif. C'etait celui d'un miroir peint de coeurs* /mis a l'ouvrage en exergue. Comm une projection reellement physiq l'aurait fait ~ Naissants au nez, un prolog.[*Ce sont finalemnent plus des coeurs par leur couleur ~ et non des fleurs]  

3,6 t, c'est le poids auquel, apres quelq comparaisons, recoupement, calculs et deliberations je suis arrive a etablir que se situait l'equilibre parfait d'une photographie artistiq pour qu'on en soit le plus proche en passant devant. Le poids d'un portrait integral du corps dans une piece orne de quelq accessoires tourne dans les 1,5 t, et ainsi il est souvent si plaisant d'y trouver quelq piece lourde a l'arriere plan. Ce serait le poids de vingt coccinelles de 18o kg chacune, ou celui de vingt petits soleils de 18o degres. La photographie d'un instant de sublimation, l'ebulition pese le meme poids a peu de choses pres. Un personnage seul devant 6m de paves dnas un plan d'autant pese quant a lui dans les 3 t deja . 3,6 t c'est aussi et surtout, pris pour base aesthetiq et canon artistiq le poids d'une sculpture en bronze de o,3 m3 soit H 2m x L 2m x l 1 m et 1o cm d'epaisseur, soit un authentiq rhinoceros creux, reel taille reelle, dont la peau serait de 5 cm environ. 3,6 t c'est 3,6 md'ocean soit, sur un bord de plage une profondeur dimensionnelle de 3o m x un plan de 6 m de large / et environ 5o fois moins en haute mer (on peut estimer ne pas percevoir plus d'1 m en-dessous de la surface). C'est pourquoi il est important de se coucher sur l'eau. Le plus evidemment, le plan d'inclinaison de la photgraphie sera eleve, le moins le photographe devra marcher pour revenir a sa chambre d'hotel si un orage eclatte.

Souvent il parait      

Je me suis ecrie si fort a l'aurore que la grele s'est mise a tomber.

 

ROMAN DES ILES OU THEATRE EN FETE ~ 

    Deux contre un ~ On a eu beau faire, nous nous faisions de plus en plus jolis, de plus en plus souvent pour rien. Toute la semaine sur cet ilot nous nous etions faire jolir pour trois fois rien, voire plus souvent encor, nous nous faisions jolis, l'un dant l'autre, l'un pour l'autre et l'un sur l'autre nous nous jolissions aux oreilles. Des ponts entre monts et des iles-passerelles entre elles, et ce matin d'orange, sa main d'orage passant la pluie dans son grand incomplet juste-au-corps, nous savions meme soudainement sous ses douches nous humer les confins a celles des midis paroxysmiq dans les restes de la nuit couchee, en pleine seance probablement, de photographie, et jusq' a nous achever dans l'instant sans fin nous y prenions ces passerelles pour gagner d'ilots en ilots les ciels verts d'un visage froid de plus de tonnes qu'il n'en faut pour que, bondissant conjointement dessus a une certaine frequence, y vibrant quelq chose de plus qu'un relac de l'ocean sous nos pieds, s'en eleve extrait ou projete un soleil passant comm un public emu. D'ici les ciels verts garnis de moustaches, prenant l'air d'une toile, s'emeuvent aussi, et ils redeviennent des ciels verts garnis pris de moustache. D'ici la bouche quand elle s'ouvre pour se lasser passer dessus par le soleil a des oiseaux qui huent la pluie quand elle nous tombe des nus. Prises à nos bouches de froideur, ces rôdeurs soupirail aux raideurs sans pareilles, ces bouches ouvertes, ces ouvertures debouchees polissent le couloir d'un passage anachroniq dees oiseaux plus tot depasses par le meme ciel qui les avait pris de court. Elle levait la main dans cette toile, elle la levait sur plusieurs temps en meme temops. Je l'y ai vu saigner de la bouche comm c'est impossible, un homm en le mordant dénonçant l'excédent de poids. C'est un mordant trop lourd, dit-elle en en repoussant les avances, un homm qui n'aurait jamais eu l'air suffisamment proceh pour l'emouvoir. Oui, j'ai voulu qu'il y reste, avoue-t-elle, vous seul devenir. De vous à moi je peux vous le dire maintenant, je me suis fait d'une fille qui m'aimait si follement une idée bien arrêtée, une répartie qui nous a folles liées le temps d'une nuit au seul songe d'un été.De vous à moi je me suis fait aussi une idée qui m'a aide à porter de vos mains entre les blocs de vos desseins le trait mieux dessiné. Un traitement anticipé. Il n'est de limites en toi, je me l'intime, je t'imite au trait pres. Il n'est plus à moi ce temps. Il vous appartient maintenant. D'en faire des plus jolis ~ Night by art, Paris in art,  Love in birds. Songs on sails staring at stars starring in eyes. 
Ma hors-les-lois est nee de ceci, a cet endroit bien precis. J'ignore encor ou je suis, dit-elle : ma tête a tourné, et mes épaules ont suivi. Immédiatement son corps s'est emporté en une toupie à tout lui faire voir fuyant, voire fouillant. Des cheveux dans tes yeux, et devant les miens des 
papilles qu'au pas pillent des papillons coupables de nos bouches approchees. Une femme qui m'était chère, pliée. Un homm qui lui était lourd et cher, pillé également : en deux parts égales. 
Au niveau de ses trente ans environ. Juste au bord du réel, piliers qui le dressent, juste au début de l'Irréel, des colonnes qui ploient les ciels dont il s'inspire des extensions permanentes sur toutes les plages du temps atteint a cet instant/ atteint de l'instant comm une maladie qui frappe et fait mer miroir le temps d'une projection de son soleil en vue perihelie panormaliq. hMarres coniq induites éconduites comm des pieces qui se logent dans la tete des paysages a venir, un a un decouvert qui chasse les precedents, des ilots qui des les passerelles empruntees disparaissent, de vrais ilots en fete. Le matin est ta main, et tes suites m'habitent ~ Qu'elle joue mal cette actrice, que la nuit s'est mise a tomber quand tu penchais ainsi sur elle une sorte d'aile ployée. La dame-oiselle s'y étant incarnée comm un pied, l'ongle au soleil la luisant dans les lignes de cette main avait une sainte aurore des verts passants. L'aurore que la grele s'est mise a tomber a son tour du cou, du coup. Au bord de moi, a cette-ma presq limite, je vous aborde mademoiselle, je vous adore. Et vous abhorre cette oisive demie-aile d'oie-abeille qu'on vous a aux épis collée comm une etiquette. Je vous prefere nettement les jeux narratifs d'images tardives, un Replicon repris d'Ovide au Lycaon. Son expression la plus parlante : les images nées à demis-mots déjà obsolètes. Aux quarts d'ardeur les tours d'écarts. En plusieurs heures et plusieurs parts ~ 

  Immédiatement médiatiq ce Le Surréalism c'est moi !~ déclaré par Dali comm d'une guerre aux débats de finition le terme et qui dans son sillage avait fait se rallier à cette idée super-pesée que le mouvement artistiq qu'il incarnait polyptiq nu ou à poil s'incarnait moins en chair finalement, qu'en l'esprit d'infirme amant, au génie que contient en lui la même quantité de matière puisée à cet instant de l'articulation que son affirmation au noyau noyant une infinie variété des formules en lui contenues chimiq et qui pouvaient, se permutant et s'en interchangeant les composés, voir venir fonçant sur elles les réactions fertiles de nouvelles vérités héritées, fredonner la naissance d'une berceuse d'atavisms vouée à révéler dans son sommeil l'éveil du poupon des âges qui viendrait nourrir des couveuses entières de son inquantifiable qualité sémantiq pour, voire par, voir sans la chercher l'intemporalité anachroniq des sciences de la pensée, laquelle est sur le point de l'histoire cuite à son bon point, a son aphelie, et qui interrompt sa marche pour fixer en peinture l'instant d'un paradigm paradoxalement paroxysmiq, suivant l'instinct de ses plus beaux sans precedents, l'outstanding steel, comm un fer se levant immobile, devant sa reconnaissance a ceux des yeux les plus proches de l'an qui voient dans ses proprietes remarquables la ressource qu'un temps l'energie continent contiendra dans les bras-moulins de ses villes en orbite. J'ai epuise mes ressources en ce fer, comm si deux formules qui se remarquent et se reconnaissent en se tournant autour se l'intiment en se l'imitant : chacune leur tour. L'expression des biens pensee, ici Un fer brulant dans la tete, prenanty le large assez longuement entre les plots a demi immergés des ilots-passerelles. Deux a deux qui le paient, les mots colles, dos a d'eux qui l'epellent emaux colles. J'ai pris  un tournant veloce, declare la toile que peint Dali au moment ou il fait cette declaration, et je me suis sentie si proche que j'en ai ete emue. Car bien plus qu'une ellipse simple ou que quelq autre figure de style de nos rhetoriq pures, Le Surrealism c'est moi !~ c'est l'aphelie d'un portrait peint pour etre si proche de son modele qu'elle l'y aspire ~ puis si proche de son public qu'elle l'en inspire !~ Prenez un rhinoceros de 3,6t et faites le tourner. Un degre par jour : un film chaud dont on sent la respiration tant on en est proches. 

      Aphelie comm elle gemit. Les ciels, verts, s'agitent ou pointent d'eux peints ses seins suivant ce pli ou le sourire courbant leur poire sur l'instinct de l'instant pensé poussant dansée d'emblée la poupe arquée tangant tant gaie qui offre en l'exténuant a la forme carrelée d'une appelante de ses rondeurs rosées ~ par les saisons et l'alccol comm ils s'y alignent, qu'on longe comm elle lui y mettrait le potentiel d'une teinte orageuse de l'instant de sursaut incliné de la meme obliquité que la terre sur un plan d'eau bien monté. Liftée aux fils de plusieurs monts rejoints entre eux par ces passerelles elle en fixe pour de bon les traits et les mouvements entre plusieurs mois d'oxymore que cause un soleil d'un noir oxydé-excédent, exercé dans les échancrages d'une danse virvelotante comm les lacs suspendus tendant au plus haut de leur oeil menaçant ce meme vert d'anatomie nostalgiq qui sourit toujours desque le photographe s'y penche plutot que le physicien. Le vert, vert ciel au rabais, vert incliné et enclin aux verdures, enclin a fermer l'oeil de la nuit sitot qu'elle se présente, vert souvenir de l'été bradé par l'effet du vent sur les temps pressés de tout faire disparaitre, cette nuance pleurante, qui larme sa dernière goutte de sueur dans l'effort de prononcer ses mots les plus incontrôlés après une longue rélfexion presq entièrement avortée ~c'est ce vert miroir qui abrite la voûte, lui qui répand sur elle la lumière inégalement balancée des parfums qui entretiennent entre eux et à ces mi-lieux de la nuit prairie-en-l'isle s'y provoquant effrontément, les nez saillants et les sentiments qui l'acculent, l'écoute prolongée approchant reprochée d'une élipse du magnétism dans l'oeil sur le soupçon d'une bouche en elle pleine de rires. Y ont lui si ondulant deux palmes que ta voix sexy y commande des bandelettes ~ en ouvrant les levres on nous y a vus reflecxhis. Il nait encor que deux heures dispersent, d'une plage qui danse et s'y etiole de mers, le temps d'un aire a démanger sa surface comm cette toile, le mois de mars planétaire qui dévore ses encadrements pour s'isoler de tout, un mai satellite ou un été systématiq, comm un soleil qui sitot qu'il s'entoure qui l'habillent de planetes, crée son propre univers rebelle     a faire les mondes autour de lui graviter leur légeres actions orbitales dans les verdures luisantes de l'anachronism, inconséquentes. C'est ntre façon d'être, celle qui améliore l'avantage que l'on tire l'un de l'autre. Sans manq a gagner, juste des ilots et aucune dependances. Il ne me manque pas de respect contrairement aux apparences, pas plus que je ne m'incline vraiment derrière ma dignité, nous nous estimons mutuellement, immensément. Sur le fond un soelil et son premier satellite parlent l'un de l'autre comm l'une de l'autre Terre et  Lune le font. Je suis venu de toi, je suis devenu ce qui t'est chair et sang. J'imagine seulement qu'après m'être retranché de toutes les veines ou l'art avait flux et afflue encor, je serais peut-etre devenu autre chose, un peu plus de magnétism en moi, un peu plus de toi en tout, un peu de nous dans ce magnétism et la boucle est bouclée pour nous démultiplier. En dedans les constellations sures s'ouvrent sous des dehors impeccables. Qu'on sY frotte un peu et quelq part en sort. Pointant sur sa tempe un flingue il peut lui dire l'en extrayant : 'Sortez du lot, démarquez-vous et faites y quelq chose d'inattendu.' ~ comm un oeil des cycles aspirant a tous les systems convoiter, comm des mangroves en atoll, ou bien comm des passerelles entre les ilots qui se decouvrent et se dissipent alternativement. Garribabau attendu gueri aux jeux de ses feux orientes la depuis la source jusq'au delta pris de photographie ou de metaphore orphiq. Je voudrais mettre sur pied ce couloir, me mettre dans ce couloir sur pieds, les pieds d'un couloir ou cheminer et fumer. Mille et une fables haussieres ici entieres pour une fontaine encadrer d'une bulle peinte à la main et pensée à pied pédant et assoifé par celle qui m'y a passé une nuit l'huile essentielle plutôt qu'un temps qui m'espaçât de toi, une parcelle. Autant qu'il m'espace de tout (pour en arriver là)0 ~ Devant cette toile quand le public applaudit, c'est une representation continue qui s'acheve, le miroir d'un couloir chromatiq ambitieux qu'elle devore comm sa surface pour naitre sans cesse mourante, paraitre tenir debout avec l'air de passer sur un soleil qui se prend des traits communs a ceux d'un nouveau-né. Corsets par jeux de miroirs et corsaires par portion a cet instant1 parcelle se joignent, aux LED de l'instant les costumes etoiles de tas de petit texts compiles sur un tot dit. Coincident, coince entre deux calles ~ 

    "La métamorphose journalière des choses extérieures." Baudelaire ~

Des si conditionnes entre autres notes epicees, des scies montees
aux ciments sentimentaux
qu'on dit, y incistant, condiment consistant, condition innee,
un retour en piece appareille sur soi
Autra des Iles, dansant,
chantant, non au fait d'incidences, mais bien par mes vitraux viraux virant
au couleurs des adages dont ce cirage comm sous une pluie decontractee dans la
brume l'air, se demene a m'amener a l'adage dont il me fait beau m'inspirer, le
rivage convoite que remettent aux moulins-a-temps battus de vents, leurs
bras s'y embrasant feus, passes, les epoq qu'il leur plait sur l'instant le plus d'arreter
sur lui qui les seme, un meunier du voyage. D'un morceau compose
pour se cheanter d'emblee desenchante, au grand retour sur terres des
coccinelles geantes ~

  Je dois avoir quelq saison de decallage. Je prefere le bleu au printemps, l'orange en ete et en hiver c'est le vert. A l'automne je prefere de loin toutes les autres couleurs.

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 05:16

 

Winnipeg, Winnipeg, snowy, sleepwalking 
Winnipeg.

Macenas, le bond d'un instant polyphasé, les plis se glissant entre deux linules des minutes face-à-face dans les écailles du dos bondé de ce poisson curieux qui se découvre de ses extensions à l'air qu'il prend trop chaud ; trop tôt sûrement trop nombreux, là ou le lieu épisodiq s'étiole des hauts rangs de pallants fi, là ou je voussoie reçu s'y incluant l'épi que décrit en s'y garant la fleur sur l'odeur vue, le dessin d'une ombre corporelle à douze scies après que s'y est lavé d'un voyage surréel entre ses vagues polies le rivage envisagé. C'est toujours ce seuil biais, maltais écriture penchée, bas par la forme et de fréquence propre élevée par le fond, une mer éduquée aux dimensions vibrantes qui se place là comm la gravité s'y inverse averse, un autre épi grisant à l'oeil fumant et l'odeur d'un tabac fin de pipe pour joute aux toiles de jute qui ensuite en retombent pluvieuses comm des taxis fouillant encor imprégnés les poupes grises mouillées des automobilistes d'axe klaxonnant des heures entières les premiers épisodes d'une symétrie de l'acalmie les plus défaits de leur seconde d'agitation synchronisée aux chances d'apparences aqualines, derrière les meubles identiquement maltes réfléxhissant réflexe-hissées ses lignes du vécu authentiquement épuisées des corps malléables entrés en rousse cission et ressortis en plaines se faire à cette mi-lieue de la nuit une idée juste ou s'en ~ évoquer l'équivoq en y chantant dépouillés sous les feux bleus des horizons candle. Chancelant peaux-lisses ou l'eau calle, des oraisons qu'eaux-ries ont fait vaquer aux vasq de gamm nuancées con-fondant aux liernes les tyrans déplacés. Le même oui, que celui des milliers de petites billes ôtées des ports partants déroulées sous la peau, qui s'y glissent lissant érigées des gorges caravagesq l'étoile de maître. La prochaine saison s'appelle, et l'épaule est pelée déjà on l'assure, sa chair d'Est est juteuse, ses eaux d'Ouest houspillées qu'on entend priées des lits-cieux regagner l'épaisseur des chaleurs hospitalières, les paupières. Les peaux désopilées, les eaux pillées des yeux s'alarmant mal armés. Nos porosités érogènes, nos pores aux roses usités sans gêne s'inclinent en se décrivant mutuellement une agence de mise, sautant héro en partage, s'y irisent les gènes, les siennes érigées ici irriguées adage valises mines, car oui au pluriel les gènes sont comm d'elle, héritées féminines. Céleste subcutané de sa fleur de peau à la roche câline, un torrent souterrain. Aux pas flottants, tôt flancs de feus plots patents, de garde, internes, des encorbellements de pâtes filantes comm des pôles entre les deux côtés d'une peau riant aux flibustiers aux mers, qui se retourne après chaq seconde d'hésitation dispersée dans le temps, tant et si bien que l'espace s'en occupe. Comm plutôt je te demandais que tu le fîs des miens. Le fi démis est l'accord absolu ou joue cette mél1odie. Un mi ou un fa, l'entre-espace physiq des formes qui court les secondes à leur perte, les courbe et se gondole en les répétant. Bons dits. Attention, garde car barrière au son, alerte et miroir d'essor, ici même les secondes se sont perdues en corps. Les éclaireuses en malles agitées, entre mi et fa ont au gîte en mal de lumière alité saine ayant mâles au haut desquels tourner une lueur, et leurs longue-vue d'avance sur cette portée qu'une mélodie joue lointaine ~ sur le dos d'images aux lèvres d'une autre gamm chromatiq. You won't cover me. Dérobe-toi de moi.
_Oui, enveloppe-moi de toi. Nos peaux entre là et ci, si fi, fi fait, chroniq latentes se font des révérences, et elles se courbent d'empathie. En t'endromant dans l'ombre d'un bonsai géant bondé de gens. La prochaine passion s'espace, sa passation s'intitule déjà on en parle épelée une langue Argvm. Quand on nem on ne conte pas. Ton passage préféré ou oui il est prévu attention très bientôt qu'installent un barage douaniers, au droit de la traversée comm un monnaie d'échange, un conte rond : ivre, ivoire, bourré oui-même. Et le prochain morceau se nomme Les Mômes émenés. Seuil, mer et milieu : Forme aqueuse. Veux fort ta boîte au rouge, dis-tu ? Au haut du Pila, son plat aux dessous d'eaux, lisses ou je me glisse, t'éclipse et nuptiale te fais ivresse ivoire douanière passer pressante t'uliginer, verte et luisante, battante. Comm aquatiq, ou ouate Athiq. C'est souvent, très souvent plus grand à l'intérieur. Tandis que les plus intérieurs, les originels font du sommet de la matière, les descendances elles extraites et extérieures ne font plus même des bas, plus piètres, du domaine. En fair des bas ce serait rendre de son charme inné à ce domaine brûlant l'écho des sons sous des corsets. Et qu'en fais-tu, toi quand la mélodie joue nos peaux ébruitée sur des fi exténués à l'ombre des bonsaï géants, en diffères-tu de ces taxis pluvieux, et quand le fais-tu ? ~ le mieux. Des soleils couchés, des pôles verts uligineux, de grandioses colonnes dorées ? Pour moi une chose si puissante qu'elle peut traverser le temps luisante, de nos délices ultra-mixtes, dans l'accord des verbes qui se retournent pour se conjuguer, sur eux-mêmes, je vois qu'il ne peut y en avoir qu'un de meme. Une démo licensieuse des mots lits-cieux que nous échangent élogieuses entre elles les rêveries de nos jours s'agitant. J'ai écrit ~ Orphism. Il sera temps.

 

TU M'A(N)IMES !~ *

 

Mis les sens en déroute

En forme autour des cieux

Le long d'un pan des yeux

Extraits de ce qui les coûte

 

Si d'aveugle raison

Un beau jour de belles nuits

Contracté par la pluie

À l'aurore des passions

 

Nous venaient de brûlants

Traversant dégorgés

Tous les rêves en un liés

Uligineux, glissants,

 

Feuillets d'âme à battants

Andalouse excédée !~

Inévitables d'effets,

S'exposer nus aux vents

 

M'emporterais-je trublion

Oubliant ma-ta vie

Nous exploser d'envies

Comm des mots fous tessons ?

 

Ou mon coeur par la voûte

Émaillé veux-tu mieux,

Urgemment glorieux

Ruée sûre que je goutte

 

Bien à tous mots passants

Avalanches des lits-cieux,

Te faire mordre à mi-lieue !~

Tant plier bras ballants ?

 

Raisins au corps, bastions

En fonçant aux bleuis

Les cris qu'opera OUI !~

En magie l'abandon !~

 

Ton oeil sur moi gourmand

Ivre fait désirer

Entractes-bouches paertagées

Nous manger mutuellement !

 

ME LE SUÇANT TU FAIS MON COEUR BATTRE LE TIEN ~

 

 

ORPHISMS ~

Du cirage qui d'ordinaire compressionné ~ c'est une nouveau barbarism bien éeduqué combinaison d'eau savon impression et compression, c'est-à-dire une sacrée fichue de compression d'émotions bien odorantes, déscellées ~ dans l'épaisseur des filtres ou le trait termine le mieux de se dissiper pour ne plus laisser d'une fibre que la ressource figurative d'effets sporadiquement menes vers leurs soins restaurateurs couleurs des lits-cieux elus emis emus voues, les taxis pluvieux a couler des restes plus a l'Est que les levants extenues, des spasms de transition pacifiq que ca a se delecter de leur charme propre et de leur frequence combinee repit des pores, des transpirations respiratoires en dehors des formes transmises en plusieurs vecteurs sentimentaux joints en un a se demoller dans la tour d'email loin des traditions fortes des eaux-lisses du conventionnel et de l'intime imminent et, ultimement les battements, les helices de l'intense maillage qui, tellement à l'Est que le soleil ne s'y couche plus que par interstice entre et à mesure qu'il change des contraintes le niveau, provoque des rythms vehiculant joints en une intrusion passive des semances caustiq du cumulus alphaiq, les allegories chimiq d'un compose tordant de toutes sortes de notions sensationnelles qwu'il serait difficile de vraiment resumer ici, dans cette phrase sans en compliquer la forme jusq 'a ce que le sens le perde completement, qu'a cette seule ressource donc l'espace d'un effort corpusculaire pour enveloppe et l'essor d'un temps a la contraction contradictoire des feves locomodales envoyees comm des pastilles dans la ponction lithurgiq d'une epidemie endemiq des pilosites irisees pour pied aux *lueurs diaphanes* aurees des fonds et foins des aurores concretes de la capilarite oxymorale d'un veritable *instant de grace*, dans cette epaisseur ou ledit trait ayant termine ceci continue d'engranger vraiment, ce qu'a cette echelle ne peuvent plus faire l'ensemble des compressionnelles envisagees dans le desordre qui les fait s'imbriquer, l'image figuree qui confectionne aux tables rases de l'ethymologie optiq et de l'ethyle plane et mologiq leur veritable apparence dans l'illusion d'une profondeur, d'un *cirage hologrammiq* desire neuf comm d'ordinaire les compressionnees de l'epaisseur moindre y font les limaces constatees & grimaces conspitees virer en une anatomie phyto creactive progressive et au feuillage semantiq fouille dans les gravures etiolees de cet Argum* quand on en a traverse l'ensemble des tranches jusq' a en avoir oublie d'un aspect global jusq 'aux plus grossieres des silhouettes esquissees et ne plus en avoir en tete que cette tres minutieuse petite parcelle d'illusion mise en avant, hautement specifiq ou regnent tels marbres en mur chaudement murmurant ls ecorses eparses de la purge spongieuse du porche perche des preches dont s'asperge en s'en tournant le rose jusq 'a un niveau d'humidite jamais atteint auparavant, le pendant le plus proche au premier plan visuel qui s'en decouvre l'epiderme a mesure que s'en decante la densite chromatiq ~ c'est a dire que s'en approfondit la contemplation jusq 'a ce que l'air contraste s'en amenuise suffisamment pour en adopter entierement l'apparence en se detachant de ses leurres osmotiq provoques de vents lointains ~ de ce cirage dont il reste maintenant un seul extrait, une bribe, une idee vague, la notion abstraite d'un sentiment de glissement dans l'atmosphere, il y a encor s'en impregniant comm on en passe l'onguent aux levres sentimentales de l'accord general, un *aspect d'image0, *la forme d'une fractale qui est en fait la chair du robot eclos, le dos capitonne des mauves endemiq des principales emergences generationnelles de cette sulfureuse perle a seve demunie de ses anciens adages a la reproduction exponentielle et doree d'une infinie variete de nouvelles petites coquetteries dont elle fait scintiller en les montant sur les parcelles de sa peau ici vue dans son instant le oplus delicatement enrobe de derobement caramel beurre sale dont je raffolle tant, la dorure de l'historiq sonorite luisante de son engeance en nage, nage encor et fait reluire ses formes. A l'instinct d'un etat atteint comm sa plus belle merveille sue nichee. Il s'agit de la nebuleuse ressentie,ue onde d'ordre noumene qui frotte ses parts tenantes a toutes les dimensions qu'elle traverse tentaculaire, tentant sur les tentes attendues d'un estimable rejet pictograpiq la plus obese des qualites touchees, la plus imprecise des cibes criblees. *Winnipeg, Winnipeg, snowy, sleepwalking Winnipeg.* *Tu m'as enseigné un langage et bientôt il prenait la mesure juste d'une alvéole finalement plus universelle que tout antécédentes. Des physiq pre-orphiq amenagees la dans ce drape regagne par une lueur motrice originelle qui veut en recomposer pour la premiere fois depuis leur premiere citation historiq qui allait s'eloignant bleuissant au tablier d'abois, l'organisation generale et la velocite, la distance morphologiq et la frequence organiq ~ disons puissance de frappe ~en en, probablement absorbant, les arborant *dans la peau*, en en classant les cycles en cassant leurs s codes, codant les classiq qui en sont descendus et cousant les passes vecues sur les ports detournes de\s villes les plus sensibles a ces sujets d'apport rebondit a cet instant de la perception qui veut zoomer dans sa faction/fraction/fresq intermitente/alternee de la seconde la plus luminifere et gravitationnelle, le meme pre pre-Argum~ ou le champ argonautiq d'une toile de Manlio Rondoni ~ qui de l'Ær des mortels apres en avoir enseigne la langue dans la magnitude d'un sensitif a fleur de peau jsuq'a ce que s'en percoive sous la forme d'un don la nature en definitive la plus universelle de toutes a donne un juste equivalent Æter, comblant les vides de tout l'espace, combinant les toiles mysterieusement gravees et dont les mysteres resterent graves dans les etoiles, et une dimension plane, sans dimension, un autre apect celui-ci optiq, qui, telles des gravures bidemensionnelles aux imageries holographiq de nos temps passifs, revient au mythe orphiq sans ne plus paresser a se parer du reflet trois fois moderne d'une tierce perse percée projection hollographiq qui s'etait a l'(instant precendent inscrite dans les etudes de ses astres interieurs auxtemps de Diodore de Sicile ou d'Apollonius de Rhodes deja, lesquels etaient sans le savoir encor a l'origine du voyage que fairait, de facon retroactive et hautement quantiq, a une toute autre ehcelle peu avant leur venue au monde deja, ou Pytheas retroactivement donc sans doute, donnait a Orphee ce titre aimant de receptacle a dimensions amovibles pour la gravure eternelle de cette question symptomatiq qui serait a tout jamais vouee a rester comm la plus grande intrigue phenomenale de celles qui comprises dans les cartes des etoiles si repandues dans le sang, denommeraient aujourd'hui ou ceci l'eclaire pour en mettre en avant le contraste plus sombre encor le poste avance d'une ligne d'evenements pris de role, de conscience, de consistance consciente et d'ideal plastiq alternativement, aux tres epais tapis des solid liquefiants, postes pour la plupart dans les evenements dont nous sommes a tour de role les acteurs, spectateurs, auteurs ou passivement indifferents ~ mais qui dans ce derniers cas sauraient revenir a nous a un degre plus ou moins eleve des effets a un moment ou a un autre. Aux toiles de jute un versant lacte de voute, l'intemporel est la seule constante a toute eidee de permance, et la seule variable en est l'instant fige que la ligne flottante rend fluctuant ~ Obscurci absorbe. Dans la claq monumentale, rafale raphaélesq qui se prend le soir tres tard aux abords des montagnes de Markos ou des toiles modernes de Manlio poursuivies a cette etape dans la grande course aux dimensions qui s'ensuit d'une poursuite du temps recouvre aux grands assauts d'une *fuite* des temps *en avant*, sauraient se donner la main ou l'aspect plastiq de la veritable *cause* les reels instigateur de ces membres auterus de ces memes claq epouvantail etablies et ancrees aux comptoirs du plan humain des sens en eveil, les voeux au vantail comm des orteils en evantail, sur les differentes directives emprtuntees de maniere anticipees ou prises a toute alklure a fortiori dans l'histoire des grandes erreurs humaines concentrees dans le seul *effort de la nuit vivante et*qui ont par necessite tant le nombre d'echecs a enterriner que la pandemie de mal cause, comm *macroscopies décatoniq* des formules polyèdres, des *citrouilles d'un ego doriq* ~ Il y a encor les lego a voir joues, leurs chapiteaux sculptés à la manière ancienne de Beaux-Arts conservés en l'état dans les géométries logiq de légumineuses déformées quantiq par tracés observés dans les détails du rythm à la lumière d'une psychologie fine et d'une peinture à l'encre de la peau. Découlant déco se solidarisant ambient trend oxymore mouillé leurs jus se meuvent dans l'appareil qui les inspecte en une chorégraphie de palais antiq dont renaissent mutants sans cesse métamorphiq et stasophoriq de synthétiq sthéniq aurifères leurs ornières autoalimentées de source historiq, natives, des sons qui les portent à la vue comm une main sur l'opprobre ou comm un réflexe objectif qui se perd dans ses nombreuses anfractuosités de replis, tranches aux formes des corps fantomatiq d'un corpuscule chromatisé par expansion et en trouvant entrouverts dans ses dimensions plus tôt cachées aux arrières-plans retranchées de la formule une situation cosmiq plus flottante que fidèle à toutes échelles connues, reconnaissable entre toutes que celle-ci est reconnaissante ce que ne sont pas les précédentes. Quelq signes orphiq, apostrophiq et amours. La couture. C'est comm si ces constellations de l'esprit etaient constituees des points qui relies entre eux dessine un superbe habillage aux delices d'alliage adjuvant que l'homm sans fin cherche et trouve sans les savourer, des mondes en lui contenus. Un cirage accule, la perception des scintillements appelant au vide comm des grandes ouvertures dans les schemas didactiq. Diacride titubant. Plongeant dans la peau comm il s'y elit le plus grand des lits-cieux j'imagine quel merveilleux age d'or dialectiq de l'intemporalite s'y niche, devoilant de ses myriades enchevetrees ~ un lambda legataire aux dates de l'age egal qui s'en confrontent les sommets en s'y epaississant et s'y apaisant appetitissany. Traits gares en epi dans la tete. Poil endemiq charge d'histoire. Gratine de genetiq conductrice.

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 04:19

C'est tout comme un troisième type.

Le pauvre à qui l'on dit sans arrêt de refaire demi-tour ~

Un soleil au visage, proche comme s'il était de la famille

& des instruments dans toutes les pièces font graviter leur musiq

d'astres en axstres jusqu'au neveu qui joue partout depuis qu'il éclaire

les mélodies qui s'interfèrent, sans discontinuer les sphères de salon en chambres

en fleurs.

 

Je n'oublierai jamais

Ce salon, d'attente, ou de réunion.

Jamais cette façon qu'elle a eu de souffler en sifflant à son oeil, ses idées 

plus ou moins grandes selon l'heure où elle passait.

 

L'image venue d'une table où un baromètre classiq, artisanal,

lui donne le temps qu'il fait lui-même :

"C'est un tableau vous voyez bien, un tableau qui dure.

  C'est un tableau qui fait son temps comme on dit."

 

 

DU HAUT D'UN CERTAIN DRAP


La surprise attendue. La tiers personne a été comme toujours la bonne.
Quelq chose en moi avait perdu l'équilibre.

Dans la seconde d'une hésitation qui attendait la surprise de la suivante.

Ou même d'une principale.

Les choses à vapeur sont loin déjà. Derrière les mécaniq osseuses du génie.

Mais loin aussi d'être les moins goûtues. Prenez un chou.

Un beau jour mais rarement une belle nuit ~

Elle a eu ses boucles aux yeux

C'est par là qu'elle respire, par là que tout finit.

Là aussi qu'elle me rattrape.

 

Dans le cas échéant, au deuxième cours ultime

Il a longtemps été le meilleur je me vois mal devant lui.

Face à son miroir je

crois que je pourrais même

m'effacer.

L'éclipse qui a la valeur d'une

minutes de silence ~

Quelq chose s'est déséquilibré en moi.

Depuis tout me ressemble.

La surprise attendue : plus personne ne se surprend

que j'aie l'allure de l'homm qui vient juste de prendre à gauche

derrière le grossiste de cuirs.

On ne peut plus me surprendre à ce même tournant,

ni plus que je ne sursaute à me voir partout.

Tout un chacun jadis pouvait bien si, encor,

prétendre avoir l'avantage de la surprise,

mais maintenant tout prévenu est d'office inculpé.

Et les prisons font table rase.

On en a des cachots plein, et les salles humides se remplissent.

Maintenant que tout le monde est prévenu, je suis plusieurs fois en prison,

ensemble.

Elles ne sont plus assez nombreuses. C'est comme une rencontre du troisième type.

Un entretien qui tient sur un fil, en l'occurence c'est une béquille. Elle mouillait,

Dans la nuit
En rêvant de son homme
Alors elle s'enroulait
Dans les draps ....~

 

Plus assez nombreuses, les formes pour épouser 

toutes ces occurences d'émois. 

Les fautes commises, réjouissons-nous en,

ne sortent pas de ces quatre murs.

Ni plus qu'elle ne sont les larbins de

l'acte manqué.

Ce dernier s'observe comme une éclipse.

Un oeil fermé.

L'avare est borgne, ses lunettes de compétition n'ont en vue qu'un oeil

réduit au plus court

Une seule vue sans lucarne ouverte. Il est ausssi fait d'une seule dimension

Qu'il reprend de son souffle dans une profonde conviction de l'instant qui se ferme

A plat comme un ballon dégonflé qui s'envole au moindre coup

de vent qu'on lui souhaite bon

Quand il en disparait, dans le seul oeil restant ouvert.

 

FÊTE FORAINE

L'acte manqué ne se voit plus aussi bien dans leur rôle

de traînées lumineuses

Ce qui a cheminé m'a embouti, et n'aboutit pas

.pas toujours en tout cas, épreuve est fête foraine.

A l'oreille attentive,

Attendue

Celle même qui écoute bien

peut à son tour

faire obstacle

ou

dans une certaine mesure

abstraction vapeur

des devenirs en reste

où je suis attendu ~

 

Déjà l'heure qu'il est.

C'est bien la tiers personne qui nous redit toujours "Je ne m'attendais pas à voir si grand"

Les sifflets annoncent un prolongement des parties

jusqu'aux membres inférieurs d'une salle de réunion

qui va pleine à craquer, faire mettre un titre

juste devant un non final.

 

Ils ont des têtes à faire peur.

Leur miroir, quand je le suis

a quelq chose,

Quelq chose a perdu en moi l'équilibre

qu'i faut, dit-on c'est impératif,

retrouver.

J'ai été sondé toute la nuit & la journée suivante

On m'a cherché dans les entrailles mais j'en étais heureusement déjà parti.

J'ai pris domicile pour élire un soleil membre de la famille. NEVEU SOLEIL.

Un titre devant un non final.

En villégiature, dominiciale, comme tous les jours.

Où les tiers personne n'existent plus

qu'en rêve de juin.
Avec ces idées soufflées mises au four

quand on entend siffler, ce sera prêt à table.

L'inititation a encor quelq chose d'attardé, d'un retard, un demeuré.

Non dit. MONSIEUR "NEVEU" NON-DIT SOLEIL.

Pour précipiter les ciels au sol

où il est convié ~

Tous ces moutons à cinq pattes,

ils ont des têtes affreuses. J'ai peur quand ils me regardent

comme un sujet

où j'aurais été commis à mon tour, ou bienconcerné.

Entrée ou en trois moi aussi, des matières réflectives.

Plus grand chaq minute qui défile.

 

Il y a on dit des étendues où elles nous

acheminent tout ~

de la tiers personne

au pied.

Elle perle, toute la nuit,

Parle aussi, à l'impératif.

Elle dit qu'elle se veut jour, dès le début déjà, elle s'est couchée coupable

d'avoir achevé ce qui voulait s'étendre

à ses pieds.

& des parties jusqu'au membre le plus musclé

de la salle de réunion.

On peut ne pas me précipiter,

mais je peux aussi bien, moi,

le vouloir,

ce ciel au sol ~

qui joue de la musiq liquid en sombrant

sur la portée de la main qui Etendues d'Infinies.

Tout le jour, quand la nuit parle d'observer au loin,

de cette laide éclipse à la face cachée

où elle se pose commise (d'office)

puis, tour à tour, boucle au sujet qui n'est pas intéressé, mais réitéré, vers l'infini

+2

Quand je souris on dit qu'on me retrouve bien là.

Mais l'équilibre en moi a perdu

quelq chose

qu'il faut que je sonde seul à mon tour.

Au moyen d'une haute précision

à la barrière d'un bois que je romprai pour alimenter un feu

devant l'orée des nuits, ses oraisons résonnent

ses rayons d'horizons, d'eaux ~ en ciels.

Pour faire durer la lumière

en plein milieu des nuits, entre toutes, seul.

et leurs têtes éligibles

de perception qui en entre d'autres à l'heure.

 

 

CYNOSURE : Point de mire.

 

Comme un chat gris toute l'année

qui a sans pleuvoir le ciel à son niveau

et qui en a juste raz-le-sol

des boucles à faire reprendre

à l'oeil en l'attendant, des traquenards duels

pour trahir une émotion qui sort trop tôt,

qu'on fait rentrer à l'heure.

Ou trahir par le plus grand des hasards,

les commis des salles humides,

avec leurs têtes à titres horribles

de sujet jusq'aux genoux,

et des marches de travers.

 

La primeur des trois s'achève. Mardi était mondialement de mauvaises augures.

Mercredi achève l'éclipse. Jeudi sera là, on l'assure.

Comme un siège à l'agonie, ou un siècle à vélo,

qui fini ses tours de piste.

Sur le rivage où se déposent les réclamations des réparations

remplies de doléances ilisibles

Un dernier essai avant d'avouer

vaincu le mois quil'a haute comme une estime de lui,

il s'agit de faire recracher l'indéfectible par le nez. Et l'indivisible

qui sans être contagieux, remet des cycles en route, lever des pouce en vain.

 

ILLUSION REVELATRICE

Mon oeil se pose enfin,

pour reprendre son souffle. Accéléré jusqu'à voir net ce qui avait toujours été formé trouble.

C'est exactement, se dit-il en dedans,

ce dont j'avais eu de l'envie une manifestation.

Et une idée précise dans le même plan.

Comme une ombre sylvestre ~

qui lance en se levant

Je fonce mon verre à ce soleil entré dans la famille par la fenêtre.

 

 

Fête foraine

 


Partager cet article
Repost0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 05:27

J'ai poussé souvent

jusqu'à la dépecer,

dépasser ses limites

dans un très grand moment d'excitation ~

 

 

Elle était prête à tout donner, elle y a tout laissé.

À poil dans l'heure, bonne et fraîche à boire voire à manger sur le champ ou à emporter.

Nous avions tous, tout pris dehors."On n'est jamais tout à fait dehors. Toujours dans quelq chose. Quand crois-tu sortir ? Que crois-tu en sortir..." Dans le ciel, dans le décor, dans l'idée vague. Je suis dans la profonde inspiration d'une idée vague. Je vais dans le sens qui se suit du doigt, ou du regard. Nous sommes dans son regard, une idée vague.

Nous avions pris l'habitude de prendre l'apéritif - un grand balon de vin - en sous-vêtement, puis peu à peu même de nous retrouver à la salle de bain. Elle et nous ne faisions la plupart des jours de la semaine que nous croiser. Quand elle rentrait et qu'elle commençait à nous faire défiler avec ses nouveautés rapportées de chez Manouch, des Galeries, ou de chez Vanessa Bruno, nous avions une petite heure avant de la voir s'endormir et à notre tour, de sortir.

 

Une idée vague de la décadence, était-ce déjà l'avant-goût de l'instant suivant sans doute ~ Sans doute, oui.

Le suivant s'en est rempli, on le dit, difficile à refuser, on n'a jamais pu vérifier, on n'est pas arrivés jusque là. Jamais.

Le dos d'âne qui s'est amorti avant, en amont sur la pente quand on avait les fesses le plus à plat, et les forces bien tassées dans l'effort, a rebondi sous nos intentions quelq chose qui nous lévitait déjà, des basses décennies. A tout confondre dans les mélanges qui se colorent d'eux-mêmes. A tout croire coloré de ce qui nous confondait nous-mêmes. Elle-même parlait d'une voix de plus en plus aigüe. 

 

Elle avait encor cette gorge dans le voile qui traverse à la nage tous les jours de son oeil. Je suis bien seul, bien le seul à l'avoir, ce droit de regard sur les voiles qui dissipent les méandres où s'accélèrent les visions de énième ordre qu'elle prend au détour d'un virage pour épouser les formes de nos vies à tiroirs.

 

Rien ne règne avec ces lignes-là, c'est courbe. Ces lignes, ces grandes lignes de l'animal déconfit quand il se prend lui-même en chasse, dans le doute.

 

Rien ne règne qui me défie, il faut savoir on me le rappelle en descendant, garder sur soi l'autorité de l'envie.

 

J'ai la poche d'une veste toute équipée dans les options, et même dans quelq papier officiel ou figure mon nom se dessine régulièrement pour faire plaisir ligne de vie, mon portrait par cous de crayons : raphaélesq ~ longs comme des étendues prises au pied du vide en courant, sérieusement.

 

Sans plaisanter la répétition, sans plaisanter la redondance qui pèse son équivalent de grains de café ~ l'opium n'était plus très bon marché cette fois !, n'est-ce pas chéri ?

 

On l'a coupé par la plaine qui fait paraître ou disparaître à son sommet ! ~ L'astre des nuits, des nuits l'astre en suspend qui fait briller ou même plus tard dans l'an.

 

Le grain du café sème comme un petit Poucet quand se replie cette région du cerveau, en rouleaux.

 

Et tant pis nous avions continué à pied, fraîchement débarassés des questions embarassantes de formalité de douane.

 

Personne ne blâme celui à qui il ne reste déjà plus rien. Personne ne. Non rien c'est juste : j'avais cru voir quelq'un qui tapissait le paysage de son passage dans le sillage d'une bonne intention de la chance de nous faire survivre.

 

À la moitié déjà l'épreuve de tout temps, à la moitié déjà des mirages partout.

 

Comme si nous étions bien entourés. Comme si nous l'étions les accompagnateurs se mettent nus

et ils partent des voies étranges, et ils parlent des voix étranges, de toutes sortes dans la salle de bain ~

 

quand commence de basculer au jour l'astre aimant qui nous colle à la peau le vêtement.

 

Quand commence encor. Chaud dans les creux de la vague qui s'emprunte sans chance de retour possible,

 

La garantie est bien ici sans zèle la ressource la plus rare ~ et chère vaut qu'on l'accuse à tort d'un marqueur trop gras sur le mur liquid.Il est là le cou du génie, là le long coup qui fait le génie sortir de ses mouvances azures, où il se colle à la peau d'une texture indéformable. En trois tours, et autant de fous pris avant le fondu au mat.

 

Ni disciples nous ne sommes pas de amateurs. Plus des ~

 

Il est dit Cédez le passage ou nous avons attendu presq trop longtemps que parvienne à se sortir la tête du trou une autruche endettée jusque là. Dès lors rasée de la tête au pied comme elle s'en serait vêtue ou déguisée, elle trace sur l'ardoise une grande marq de respect

Puis tout ce qui est du, est oublié.

 

Et nous cheminons libres.

Cheminée encor échappe à tout contrôle,

Ces fumées qui nous enivre de ses bas nylon.

 

  ~> Comme toutes ces IMAGES DU 3E DEGRE

 

DALI ~ Autorportrait au cou raphaësq (192o)

 

DALI-Autoportrait---au-cou-Raphaelesq.JPG

Partager cet article
Repost0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 19:37

 

 

 

Il y a dans la foule des sentiments qui se croisent du regard ou dans l'angle d'une perspective prise alternativement dans les recoins des vues & dans les dimsensions des routes tracées dans les bocaux en ébullition, plusieurs états - durables - que l'esprit subit, vit à son insu, qui lui tomben dessus & le plonge ~ dans la création.

 

ETAT DE GRÂCE : Où peu importe que le sens ait une destination fermement explicitée, puisq se sent que tout ce qui se dit, s'écrit, se fait puise dans la meilleure des msures, et porte quelq chose de SAIN. Saine intention. Un piano, un filée d'idée, un trait de couleur.

 

AMOUR FOU : Gorgé, électriq, rempli, contenu. A la frontière, toujours, des dangers & d'une notion de la Beauté qui dépasse les concepts. Limite atteinte dans l'excès, avec ce sentiment renforcé de l'invulnérabilité. Une boule instable, qui s'exprime dans le fracas des éléments.

 

CULTE DE L'ECLAT : Ego qui force le respect, fermeté de la main quii empoigne le doute comme une arme, avec une assurance absolue, é indéfectible.En quelq maniements des idées, il se forme à l'esprit des inconciables historiq, une association dans la logiq qui sera reconnue comme évidente par les autres. L'évidence qui saute aux yeux, une sauterelle, le champ d'un blé doré. Crée l'envie, sucite le désir, et interroge sur la légitimité de l'égo de celui qui en fait l'usage avec virulence. Rompu dans le contraste, quand la critiq saillante sévit & lance le mot prétentieux.

 

REVOLUTION DE L'EXTRA-LUCIDITE : La sensation vient de se dissiper, celle qui est venue à de multiples reprises, laissant cette fois, extraordinairement, un souvenir. La sensation remplaçante, d'avoir tenu un instant étant suffisant, la solution d'une recette qui reproduise à volonté les circonstances propices à cet état d'extra-lucidité - quant à lui furtif, bref toujours passager, flash - si créateur. La révolution qui s'ensuit fait toute chose prendre forme s'imbriquer, & graviter dan sune grande adéquation.

 

TRANSE PHYSIQ : Le sommet d'un art d'où, dit-on, par temps clair, il est possible de voir pour toujours. Distincte de l'extra-lucidité qui est si fuyante, la transe physiq prend un long temps à retomber. Elle suit un long travail, harassant, de demie-conscience. Passé à concentrer des efforts à la focalisation d'un dense maillage de mouvances, et son répis est l'état le plus fatigué du corsp, celui où le sang fait palpiter, crépiter les astres dans l'oeil. 

 

ATARAXIE : GOULOT D'ETRANGLEMENT qu'il me reste à explorer.

 

 

Esquisses de DALI : Travail paranoïaq-critiq en 3 étapes. (Cheminement de l'esprit sur le papier qui véhicule)

 

Dali-3-etapes-copie-1.JPG

Partager cet article
Repost0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 06:54

Les épingles de la rose & les épines à linge, causes déjà de mes torts pris au cou m'en esclafant la veille à la même heure, bonne et scaphandrière, rougies des séchoirs qui tournent dans les conversations, m'étouffent, me réveillent encor aujourd'hui en sursaut. Glacé devant la goutte noire qui reluit dans sa pupille écarquillée sur le miroir de ma peau, penchant au réveil le rêve de mes lèvres levées sur un rappel, celui d'un énoncé, ou d'une idée remise. Ce qu'il ne faut pas faire, j'en avais conclu déjà, des pactes, solennels, avec moi-même, quiconque qui s'immisce en se prétendant tel, ou moi-même véritablement, et celui-ci était compté, tant conté quand les veilles, devant le dernier pleur sec d'un oeil éteint je rebondissais de mes replis enfin gagnés, précieux, les avortais une seconde rien qu'une, le temps de figer ça. JUsqu'à me rendre compte qu'il ne falait pas, Ô non, surtout pas. Oeil blanc de la nuit entière, pris en train dans les brouillards qui parlent chaudement, bruyants doryphores qui grignotent et gigotent sur la feuille vive & fraîche de la patate pendant que les efforts à en faire pour ne plus en faire, se jouaient, se jouent encor, se joueraient at vitam aeternam si je n'y prenais pas garde, ne prenais pas de cette main la garde qui m'assure d'en gagner, des contrées où s'affaisse librement le chant cocon d'un profond bain de la rivière prise pour adultère. Surtout pas, donc. Je l'ai fait dans les cas uniq où celà semblait capital, où ces villes immenses avaient de l'ampleur non seulement le nom, et le bruit, la pollution pour cours de jeux, mais les lumières aussi et surtout. La nuit jamais pleine, un immense brouhaha de champs verticaux qui font dans ces soirs-là, souvent proches du matin, ou de les achever comme il sommeillent déjà à demi-conscients entre l'agonie de l'heure tardive et l'élan de l'heure bonne à lever dans les étreintes allumées.

Je le fais aussi peu que possible, aussi souvent que possible je ne remets rien à demain, je ne fixe rien sur-le-champs, je laisse courir.Et je sais d'expérience que c'est là le plus sain, la meilleure motrice à une roue qui fasse les cycles démarrer qui me ramènent à une autre circonsctance - autre : un autre temps ~ mais hélas !, souvent identiq !! ~ la même lueur dans l'espoir de fixer une grande ligne, ou bien juste un point de déclin précis - celui de n'importe quel astre, le point seul importe. Le point seul importe - non, j'ai cru entendre une rame battre le fouet de l'eau.

Mais que faire dans ce cas plus uniq encor, où ce qui gravite annonçait clairement devoir faire se mélanger, fondre, s'entrefondre les voix, les multiples voix qui résonnaient en continu, s'inventaient !, même parfois, des dialogues entre elles, quand les grandes lignes voulaient seulement,; heureusement les plus nombreuses, retranscrire, jouer en boucle, rediffuser à ma mémoire les enseignements de la soirée, de la nuit, du jour, du matin qui avait lancé tout ça sur les chapeaux-de-roue ~ à voilières.

Dans un ultime effort, j'ai peint, concentré sur l'intense pression qui s'exerce d'usage entre cette touche maniaq exécrable & que tantôt j'adore ou abhorre - question d'équilibres que se font les forces entre ces plateaux montés sur les ressorts d'un énième effet sans chute - de la matière qui s'est donnée à réflexion, et de la liquid saveur des montées qui veulent à tout jamais briser le règne solide du siège que les champignons imposent au monde depuis qu'il est monde, j'ai concentré dis-je, sur l'intense pression modulée dans ces cercles d'efforts, les lueurs qui avaient le plus les teintes - d'où le côté dense - d'une source, d'une faille, d'une origine, je ne sais comment le définir exactitude, la brèche, enfin !, je pense plutôt : l'orbe d'entrée, la plus flagrante, commune, le tronc central ou la sève de tout ce qui pouvait remuer - car tout reposer à cette heure aurait tout reposer sauf l'heure qu'il faisait tourner en ma tête violentée.

Dans cet ultime - mais bien vain ! - effort à faire se taire ces rapports (que, évidemment, ce n'est pas anodin, j'avais coeur à retranscrire - l'intense confession spirit de certains passages en particulier faisaient les corps se gesticuler à prendre un tuyau pour un couloir - bien trop serré ! ~) des échanges qui avaient eu lieu dans mes yeux alors absents, à demi-inconscients, admiratifs ou seulement attentifs, j'ai plongé sans le connaître, une certaine qualité de lessive - encor !, eh oui - dans l'épais et profond - disons cette fois, une bonne fois pour toutes : - goulot du volcan où une lave crue retenue, son irruption avortée, repoussée, sa violente répercution sur ma nuit prétendue un tant soit peu ou déjà bien assez, enrayée, laquelle lessive, composant chimiq aussi puissant que chimiq donc, aussi imprévisible qu'improbablement efficace à causer ce pour quoi elle semble avoir été conçue - mise au point pas quel malade obstiné ? - agit immédiatement : après que mes yeux ont eu le courage de prononcer un discours éloquent en éloge au satin. Je dormais. Enfin. Et la lessive, elle commençait de faire effet. Trente minutes en tout, ce sommeil.

Et de nul repos. Ce qui avait été versé & que j'appelle métaphoriquement lessive - allez savoir pourquoi j'ai recours à plus de métaphores que de réelles images qui devraient bien pouvoir se lire physiquement dans mes domaines que je cherche à contempler !, quelle ironie n'est-ce pas ?, passons - l'avait été d'une main lourde, et avait tété de mes sains durs - parce qu'il fait encor froid dans le lit qu'on abandonne vingt-quatre heures - tout un morceau qui semble convenir à la répartition que donne un certain organism officiel, des apports journaliers en vitamines ou en glucides, qu'importe, en tout cas convenir à nourrir dans mon imaginaire, de nouveaux degrés d'interprétation. Lesquels, trente minutes plus tard, faisaient s'effondre les pages qu'il m'avait tant couté à produire avant que le sommeil frappe vraiment.  Vraiment.

Anecdotique, ou purement sportif ? Je crois être en plein milieu d'un circuit de F1, celui de Monaco, tiens, pour l'aspect dense, serré, et la localisation géographique qui veut qu'on reste après que le trophée a été remis,  juste pour profiter que la densité reste la même, et que ceci ait des effets sur la perception qu'il faille se faire des choses pour le restant de sa vie. Non pas anecdotiq, pas pour moi en tout cas. Qui, si l'on se fout que j'ai mal dormi, cause le troublant phénomène d'avoir supplanté - comme un autre évènement en avait été capable auparavant - le souvenir, par une mémoire neuve : tout semblait, à la relecture, non seulement inapproprié - pour ce qui était de saisir le juste endroit d'un goulot, d'une brèche, d'une ouverture, le centre, la sève d'une idée générale qui conduit toutes les autres etc..., mais aussi, et surtout, PIRE !, remet désormais en question, ou carrément au feu pour aller plus vite, la véracité même de ce qu'il était paru un temps évident. L'évidence d'hier parait avoir été un leurre, j'ai la sensation d'avoir compris tout à coup ce qui m'avait échappé - toute la journée !... Je ne suis pas complètement débile au demeurant - demeuré un peu, pas fini c'est certain puisque je suis encor jeune - mais ce qui fait passer pour leurre l'évidence, et tourner l'heure, manigance ensemble, de concert, joint et en céramique conspirée, la tenaille d'un ver qui fouine dans les abîmes d'une racine, la profonde pulsation, son coeur : pour sans doute me faire creuser un puits où défricher ce qu'enfouir avait paru si simple au filtre de perception que constitue .?...l'oeil !, lui-même. Que je tiens depuis plusieurs temps déjà pour un traitre. Avéré, parfaitement faux, incroyablement trompeur, joueur, et joueur de tours.

Un charlattan. Lessive lave cet oeil, et je trouve limpide maintenant, l'eau qui hier dans le tambour d'une buanderie paraissait de toute évidence trouble. Les mépahores, nuisent-elles au délicat soin apporté au nettoyage de la nuisette que j'oublie de ne pas oublier, chaque fois qu'il est possible, de ne pas remettre à son sort : ne pas entrer.

Les piquants qui font frémir m'on glacé le sang. L'image que j'avais conçue à l'origine à 7h50, a bien sûr & comme toujours, tourné court avant 8h40. Quoiqu'il reste les épingles ! ~

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 12:36

Reconsidérer, réévaluer, réestimer la beauté non contractuelle d'une veine dévaluée d'une contrée demeurée sauvage du cœur où celvi-ci plutôt que se déployer s'emploie à développer les y enveloppant nouvellement nées quelq images considérablement viables où transiter un instant futile, fût-il sidérant. C'est l'écriture de l'amui, la menuiserie de la voix qui s'ecrie et fait dès le premier la belle, s'émet semée et qui se taille des bas tons dans l'air où on l'inspire quand on l'a prend par cœur. Une graphie de l'aphone, le phonographe perçant qui a perdu la voix, et la recouvre de livres, un text court, qui court encor, sans faire de bruit, c'est un tourne-disq ancien, un peu du lecteur de vinyles qui comm les espèces menacées par l'homm se faisant oiseaux rares, parvient à se défaire de la chaîne alimentaire avant qu'il soit trop tard, au galop, et qui tourne, en silence, comm un film muet, un film en noir et blanc, avec ce grain si propre, salissant, le toucher typiq de la façade exposée, pignon sur rue, volet saillant d'une bicoque d'époq ~ quelle odeur de magasin, comm disait Joseph  de Maistre~ sa musiq composée ad hoc. Un capitaine au long cours, qui court et qui filme, comm un opercule stabilisant, une membrane respirante au défilé des heures, leurs stations d'equilibre. L'aphonographie construite sur la lecture à voix haute d'un seul text, uniq, qui est un poem comm les autres, qui reprend les memes mots exactement que tous ceux que l'on a pris l'habitude de voir, de dire et de lire, mais qui foutus dans un ordre inedit, et fondamentalement different de tout ce a quoi on a parés et préparés, conditionnés jusq 'alors été exposés présentent un temps qui pose où faire entre deux ailes de son battement le cœur se poser. C'est une exposition secrete, une exposition speciale, une orientation particuliere qui prend la lumiere comm le soleil une femm : pour ce qu'elle est, et pour tout ce qu'elle n'est pas encor.

 

L'aphonographie
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 15:11

 

[Littératures sauvages]

Allegorie des cycles ~ 

 

 

D'après-midi ourdies, le soir couvrant leur corps

De mots puisés d'efforts et qui rougissent encor ~

Elles luisent à la chandelle aux motions trépidantes

Vascillant avec elle comm l'ajournée haletante ~

 

Du text qui les détaille tous les jours entamées

Taillant plus à ses flancs la couveuse de l'été

Comm d'un maître l'étoile, il les dépeint brillantes

Arpentant les sommets de leurs passions ardentes

 

L'animal médélion, épithète aux hasards 

Ecrit sur leur rivage quel animé les narre ~

Des mots aimants épars qui par images liantes

Les instruit de leur fable de métaphores filantes

 

Poèt aux cheminées de pipes à grand tirage

Folies naissantes aux bouches qu'il leur ouvre en ambages

Libre saucier d'étangs mués en rires il chante

Sa fibre d'issues tissée d'envolées enivrantes ~

 

L'aurore foncant ici plus pleine que la nuit

Dans la noirceur remplie de celle qu'il leur élit

Aux lueurs historiq de l'âme qui les hante

De l'éternel* retour sur leur devenir Bacchantes.

 

~ qu'aurée a rajeuni.

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 13:20

    Il affute : ampad ampadiem ampblog2006 ampus analyse andalou. Cet artist blogspot brian bunuel celui chien citation decoupage directory eluard embiem. Aux gardenas : gisela imprimé inspired inspires kulik lazar.     Lemonde magen oeuvres others ovide pressindex pygmalion rasoir ritable scè sequences shirts ssigné. Sujet tiroirs vé
Bizarre.

 

Gisant gypses egouttes. Comm s'il etait toujours la, tu l'entends a l'oreille ~ Des goussets de license pure de gousses de Byzance. 
Au retour de livre en une tres longue page de recits entremeles qui ont moult fois une bonne pour toutes failli s'en extirper.
Des ratures non monnayables crayonnees comm autant de flammes aux cicatrices heritees d'un voyage en l'air. 
Son envolee parmi les vents l'a taquine, mal l'emmene, bien l'en prend. La malle traitee au meme adjuvant. 
Et meme tente d'en griller la perle aux souvenirs en lvi contenus.
Detenons vous vouliez dire, dites-en moi plus la-dessus : la-dessus je me couche. C'est la-dessus que je me couche.
Charriee des traverses molles adoucissant des balles temperatures turquin, blouse malle arbre et burin, ciseaux a bois
Ratures franches du ciel depayse qui chaq beau matin de paysages ubiq ou chaq belles nuits de timbre terre fait voies calcaires ses gribouillis traces.
Sans la ferme intention inventive des rayures durablement editer qui lvi mette dans l'aile le bas d'une pensee trublionne.
Avant cet etat, juste avant. Qu'on se taise alentour & a ca se passionne ~
Nous priant d'en savourer bien tous les instants pour y ~
Trouver l'origine impalpable. Dans un reve ou je me suis vu en faire de tres belles.
En ~ Enfin quoi !~ Enfin !~ FOU !~ OUI !~
Identifiee la racine male femelles se fait de celle qui subsiste en substituer une branche, la saison qui va plus en dedans s'ancrer a celle des peaux dans les coulisses de l'image neuve, revee neuve. De sous-marins scients latents.
C'est dans ce bruyant travail amont l'acheminement des sources aux claviers de charpentiers, l'arche pentee a ses echasses-eoles qui font mines d'un entrain d'yeux torves, a donner aux surfaces des reports. 
A l'instant commande, cette brillance comprimee.
Des commandes, des commandes des commandes, des ordres volontaires.
En d'involontaires plaignants. S'en approchant les teintes sans s'y densifier le text prend la texture d'un archipel passif. Epaissis s'obscurcissant serres denses ils dansent avec aux mailles ces seules serrees intercalaires pour decouvertes extraordinaires. Aux visions d'etendues, de nouveau designees, des cygnes et des oiseaux-idees qui nagent comm autant d'oies au haut volet d'un couloir impassiblement habille de chromatisms hasardeux. Rugissant ressurgi rougissant sur commande, mais sans. 
Leurs blancs manteaux ont reunis grognons des groupes partis solidaires se reussir aux sangs a deglacer de leur long le sommeil d'une chambre forte et d'un dormant de portes a plusieurs armoires decenales imbriquees comm un mur, ou une fleur.
Fautant passant plus, il faudrait peser aux temps tracee cette poussee pour autant dire des actes qu'ils ont pour en modeler l'image grave la leur en elle filante.
Dans les reveils lointain futur, les reves-oeil alarmes.
Les reves-oeil Odile, ilots lointain futurs !~    
Essuyee tombant aux nurses qui l'avaient cueillie, il faut essayer encor, dit-elle en se relevant.

Differemment : en differe c'ets encor !~ = AUTRE CHOSE !"~

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 20:03

    Dunst live tonight !~ See you at th... [Une image, bribe d'~] 

 

 

J'en ai trouvé des images qui contiennent en elles
plusieurs vies imbriquées en plafonds étiolés.
Mais aucune ne ressemble a ce que j'imagine.

  Jazz performence par ses couleurs prononcées sonores, parentheses orthographiq, orthophonists parigrammiq, la certaine idée d'idylle qu'un don d'idéal rend dédale qui l'adule.  

I. Ébullition animale, révélation révolutionnaire & technologie de la préscience ~ 

        Quant à te faire savoir, (enfin calme) ce que m'évoque !~ (!!~) que tu es dans mes mots à ce moment, là je sens que me vient une inspiration qui saura dès demain tiens-toi bien au soir, te remettre au matin l'envie d'en survoler tournoyant plusieurs fois sur toi lui-même les contours, car sitôt ceci sera dit tu verras un radis ou un radeau comm mes mots te comprenant prennent la place de l'anachronism qui ces jours me met dans les beaux draps d'une perte de la saison-hors-raison, soit d'une véritable perle hors-maison~ pour voir comm prenant trop d'espace il veut fuir vers les horizons temporels et revenir à d'autres comm d'autres, à la raison !~, inattendu, pour faire te renaître au nez passant le goût entier du jour passé !~ (plus-calme-du-tout-ton-*** du coup) ~   

[Ampad ~> Andalouse]

    Car à l'intérieur libres butineurs il y a des espaces d'une demie-hauteur qui coulent sous les plantes vertes allégoriq suspendues en rappel par plans entiers, les paumes tombées de l'arbre des monts sur leur pied latin gorgées de ces mots sûrs siens sur moi susurrés, des piles d'orges pangere et d'ocres pinsere contractés au phantasm de toutes formes de temps pour relaxer les décontraxtant les espaces, des murs d'oranges peintes encor dégoulinantes entre eux et des jus d'été pressés à leur passion à l'instant le plus vibré. Les images parlent dans les poteries décousues comm des livres bon marché qui savamment s'usent les flancs de leurs passages inutiles à ceux de parois amovibles navigant entre elles et sur lesquelles jouent de concert des récitals tue-têtes et les membres des po-èms lus à voie haute au sommet desquels fredonne la sienne qui s'y assoupissant à l'ombre d'un quelconq bonsaï trouvé ici grimpant ou là s'allongeant pour son heure de méditation concertée aux couleurs entre-bleus-de-nuit-et-pourpres-nuisette-du-début-de-l'après-midi, selon l'heure du jour, chacun y ayant ses habitudes et s'y tenant comm elle bon au soir, elle synchronise aux rythms des pensées qui défient dans ses écrans des coccinelles géantes fumées fumant encor les coutures de taxis pluvieux plus rajaunissants que les voix humides imprégniées d'odeurs-souvenirs d'embruns, des feuillages en lactefaction, des lychens luisants et, en contraste, une végétation nouvellement crue pour souvenir futur, incroyable et croissante de lunes ou d'autres, qui absorbe en bouche les boissons de nos lits-cieux déversant par mers entières des plafonds étiolés d'arbres dont les corps encor balants lustrent en s'y pendant les lustres décorés à la manière d'étoiles de maîtres. Une lampe agrafe. En zigzagant entre les imposantes colonnes de papiers, monticules fertiles d'idées auto-proclamées et en esquivant les animaux occupés à garnir leur peau de ces mets onctueux ~ certains s'y frottant la main d'autres s'y couchant carrément, elles peuvent avoir l'impression d'un couchant permanent ou d'un labyrinthe sans véritable entrée, les plats se servent eux-mêmes aux bouches ou les eaux coulent abondamment de quelq plaisirs évoqués et les seins dansent parmi les palmes en suspension et les bassins bruyants frémissants d'émotions. Deux filles dans un pull nues.
L'orgie romaine façon raisons du coeur vaporisées d'eaux de rose d'El Beldi, le choeur même d'un temps arrêté qui fait battre le sien et dont les arêtes détaillent les contours d'une silhouette semi-humaine semi-déiq, s'enfantant dans les vasq de fables faibles profondeurs ou tournoient bruyamment autour d'une note aigue de la voix de Polnareff s'echarnant des oiseaux marins agites, ces coeurs roses se joingnent au rythm de la mutation permanente des choses que les coïts et les plus faibles doses de gémissements en voluptés mènent sinultanément à éclosion en en enveloppant les saveurs et les portant de bouches en bouches et de cuisses en hanches.
Les projections-reflexes-hissées cintrées par ombre chinoise révélées dans l'épaisseur des toiles que balaye un faible vent en hauteur, se croisent et se démultiplient autant en caccophonie visuelle que polysémies texturales, et les galbes des perles exquises qui en esquissent les mélanges liminaires, plongés à leur avantage dans les bains de lumières et ornés d'accessoires, de dentelles, de corsets et de bas, filent parmi les vestiges monumentaux de fresq ocres roussissants dans les tons d'une nuée de cirages superposés, extraction chacun de leur propre part de temps concocté au fil des vécus et tirés par l'ondulation d'un cheveux continu, circulant de pièces en pièces et d'esprits en séance de dessin.
Par enchevêtrements les caissons ou résonnent les jours entiers se mettent en comparaison et puis en exergue à tour de rôle, devant ou dans les activités présentes, de sorte que passé, présent se confondent et que naissent même par interstices, par instant, là ou subitement et subtrepticement des images futures naissent furtives et que saisir entre deux charmes relève du miracle, là elle voit matin midi et anachronism submergés de la même idée d'un concision du mot juste qui veut sitôt cité lui évoquer la foule des sentiments gravés dont, se débarasser pour les heures de joules du jour sert à en contenir l'énergie, laquelle fait beau voir couler dans les échanges qui nous font permuter corps et âmes avec les heures qui le permettent.
Nous voilà tous deux heures et les heures sont nos corps et âme, tournoyants dans l'intemporel et le saisissant de plat relevé assaisonné ou ce qu'elle veut, nous emmêlant les pinceaux dans l'orgie qui, comm promis, veulent semer la confusion dans mes mots comm pendant qu'on y vit puisq c'est ou elle a décidé de passer le restant de sa vie, se dessine l'avenir, pas fou, une silhouette avantageuse !!~

Je trouve dans le génie de Manlio un art qui fait de la poésie plus qu'une essence honnête les vérités s'extirper de leur complexe apparence de flux \, il a dans sa façon de voir aux alliances du pinceau couler les formes avec l'immense intuition d'une révélation parsemée amenée par bribes, des extraits du map d'âme qui tient dans l'exploration attentive de son tout une sorte de matrice à toutes sortes d'épisodes dont l'homm cherche sans la trouver la meilleure manière de contenir en les y rassemblant les différentes émotions les plus fortes qu'il lui fait beau voir réunis dans la naissance de chaq jour évoquer son inspiration dans un nectar sémantiq. 

L'alchimie, qu'est-elle, dis-le moi toi qui sais trouver les mots dans ceux ou tu élis domicile;

Une synthétiq sthéniq, une matière essentielle, un extrait aurifère ou l'âme véhicule ?~  

II. Les chapitres de nos existences, jamlacte dansent entre les nuits quand ont coulé entre eux et les plus prestement dévoués à l'instant tant de fleuves que l'eau elle-même ne s'agit plus que de faire larmer quelq doucereuse empreinte de fruit amer ~ L'onguent passé dans les linules des images qui se transbahutent mutuellement et se transprtent comm le font de l'homm en le mettant sur ses voies secrètes dans les conduits d'une imagination qui veut l'accélérer, cet onguent sent si bon et apaise tant le caprice de l'esprit à vouloir sans cesse retrouver un scintillement particulier de la seconde furtive, qu'il ya déjà dans la recette miracle de son élaboration, tout le laboratoire des axperimentations à venir ~ 

J'entends souvent parler au présent de cet instant qui appartient à l'avenir autant que le passé s'en esdébarassé, alors qu'est-ce ? Une marchandise que les temps troque au troquet, une monnaie d'échange peut-être, un fil ?~ ou ta main sur ma gueule ?~


Alors : Cheval hongrois ou chien andalo ? ~ Pour le titre on en est encor à ce stade endormi d'ensorceler les mots aimants.

Elsa elle a imaginé mes texts mis e musiq rock. De la guitare lourde, de la voix et le rythm soutenu, mon débit et elle y a vu, elle y a dansé, elle y a déliré jumpant folle la pire des excitations de notre fracas des nits, Bientôt notre groupe de rock, bien^tot vous me verrez chanter, nous entendrez danser peignant paliers et piliers plies pilles.

Pis d'Earth, peace peace peace
pierce.
Pis d'Earth proof, peace peace peace
proof.

Les inconciliables; je parlais jadis d'INATTACHABLES, écrit ainsi, ainsi qu'elle parle en fait, en letrre aussi capitales que l'était la peine qu'elles me causaient dans ces nuits délirantes ou tout tournoyait tant qui me faisait revenur au terme d'un an de prégrination comm complètenent fou ou presq parfaitement amnésiq. Du moins maintenant le suis. Mais à ce moment en était parfaitenent enrichi. Faire monter les enchères. J'ai accompli ce miracle, prolonger le circuit. Produire devant ses yeux le miracle d'une nuit, comm s'il n'en étaut d'autres.

Je vis ça, déjà-vu, déjà dit, déjà fait, déjà en devenir. Blur. Halo voilé, brume mouvante, cirage ténu, hologrammiq supertendu.


Ce Grand-8. Je tente de le lui rapporter par notes ou additions. Voilà des semaines sur le bord, pour refuge entendu: un casino mouillé de fauteuils chauds. Tournée des hémycycles. À lui faite perdre ses repères. "C'est bien ici. _Oui, c'est parfait. Tous les chemins y mènent, tous les chemins qui nous sont comm démis des sens : approfondis. Et les notes sont servies chaudes. _Comm des clefs ou le menu d'une extension des repas, après encor, bie après la fin du dessert. Déroutée jusq 'à la folie, la lie. Mise à l'aveugle dans les tournoiements. On s'est perdus ? _Non, juste retrouvés. On n'a plus à chercher quoi que ce soit, tout se trouve être ici à portée de main. On peut y vivre tu crois ?~ J'imagine, et aussitôt oui, on le peut. Il te suffit de dire."

Ce bain de sels, dis-moi encor. Marins des joules, les pêcheurs sont tous des spectateurs, les artisans du casino acteurs et les éléments de ce restaurant sont comm ppour moi, faits pour toi, pour te produire aux douches orageuses des instants dont on naît la suite ~ Sitôt dit, j'araignée noire nomme. Encor heureux ~

"(...) de : koko." Ce sont les derniers mots, marquant la fin du long et passionnant récit de Midori ou elle expliq comment elle en est arrivée là. Elle a passé si longtemps avec vous ses mains dans les délices des époq véloces dont ne subsistent subits subissants que ces mêmes ondes de volutés volatiles si difficiles à rassembler. Arôme que tout mène au chemin. À présent il fait non seulemet gris, mais surtout ce contraste rend le reste aux couleurq les plus vives. Un instant pris de photograpgie surréalist s'emblême lève ses habits au souvenir d'un oeil qui le sème comm un vent sur les champs de toutes quêtes. Rejoignant les rassemblant ses esprits dans l'épaisseur d'un carnet de notes rempli de photo, renplies de visages aux bouches remplies de rires.
D'abord ils présentent une guerre comm une rencontre sportive, puis c'est le match de foot qu'on présete en s'inspirant de la guerre.
Nous trouvons le bonheur en additionnant et les inbriquant, les ajoutant et les liant, en un tous les paysages de souvenirs passés peésents et à venir. 
Rêve Révolution.

L'âme inédite éreintée /
L'âme inédite éreintée /? 0
L'âme inédite / L'âme inédite / L'âme inédite éreintée/ 

L'âme inédite / L'âme inédite / L'âme inédite éreintée/

Les filles essentielles comm des huiles se multiplient.
L'âme inédite éreintée/ L'âme inédite éreintée/ 
L'âme inédite / L'âme inédite /

L'aurore file comm des huiles sur leur dos. 

 III. Il y a qu'en art et en amour, on peut parler au hasard comm si c'en était le temps présent, et que justement, il me plait de parler en ce temps, au hasard comm si je voyais là la solution aqueuse d'un problèm solid à dissoudre l'y resolvant dans l'air que je respire d'aussi vital que viral ~

IV. Mansarde : pas un mur droit ~ 
Toute la bâtisse est en soi faite de lierres de soie faites qui au fil des ans s'y enfoncent leurs triple 8 pris pour un Grand écart.
Voila pourquoi : 
To every where, just answer Me ~
 Sometimes matches ( light only)
Sitôt ceci dit, j'araignée noire nomme. Aussitôt, ceci dit, j'araignée noire nomme.
Blur. Halo mouvant. Allo ? À me faite perdre mes repères !~ Encor heureux ~
Numero Korea #1 August '08 : Sasha Pivarova en couverture. Titré Paris.
Satyres dites-vous les Nymphes, Naïad, ou qu'est-ce, plutôt bien plus plues, des Muses pluvieuses, pluies des idees-magie.
Des mots qui s'attirent, des mots-aimants.  
Aux voies enrouées qui pistent les bouches aux lèvres cycliq allant centripèdes ~ sans trop en dire s'entre-pétrir les formes au sein d'un fruit mûrant mou, ri. Au fusain Isabel. Las pleine nuit, bord d'eau. Ou un autre encor. Preiorités des périodes revendiquées. Après cette longue syncope j'enverrai chier le Mayor pour t'éviter le pire. Hors-pairs, hors repères d'inconnues X.
J'ai repris la porte qu'un ange a passée ~ De sa bouchaccunite l'instnt je suis, s'ensuit un grand calme.
Je lui dis Je me réapproprie les égoûts, ces jolies choses noircies, leur rends leur éclat. 
Quel que tu sois, je t'aime, sitôt formulé de cette pensée tu demeures intacte et dévorant une semaine entière dans ma vie.
    Elsa.

Ébulition d'un rhinocéros. Chaud des potions aux massifs des peaux les lotions sactivent ~ 

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 11:38

 

 

Declin des fioles qui se succedent sous les albizias, paroles a trois temps qui s'alternent.
Despotes amphytrions, est-ce possible _? Âme partie sans le vouloir, c'est bien normal sur cette partition qui joue infantile, folle et complètement surréelle cette serie de mots sûrs sur les miens susurrant appetissants au petit creux de tes oreilles les écoutilles de combles atelés qu'un monde si bien pensant nous prend les bains au demi-plan devié. Des piles, disais-je plus tot ployant pâle au palais sous ses plafonds en craie, de mots du corps quitté, se passent comm moi de plus luisants lieux embraser. Je t'embrase vite et fort à mon tour. Comm d'un château les atours de gaités, toutes ces notes qu'à toi se sont attaché décrire, mises en taches de te décrire arène cardène carènes de mes allées aux venues d'une Reine de tes pensées. Tu as reve en quelq sorte, de quelq sort tu es revetu. Grace, à toi je recommence ici de cette prise de notes activer qui m'aile eclaircir electriq les sangs sans retenue les sens reves tenus, et celle permanente bienveillance qui vaille et place à tous les étages du jour un instant naissant reposoir ou vantail au couplet soufflant qui s'emet au vent que taille un soleil, pour voir si venir sur lui revant tu fonçant fronçant le cil du matin il s'habille, si onctueux aux malles comprises que comprennent dans ses mains mes mots du soir renvoyés pour attitude folle émue, de l'indecente des cent oceans au sang rougis que ce souffle tien tient et inspire-aspire-respire clairs lors d'heures d'aurores en leur tendant des doigts ou d'autres deva1nts le bonheur d'un beurre sextuel. Tu as reve en quelq sorte, de quelq sort en revets-tu ? L'allusion gaie s'est allanguie dans le text, et s'etale anguille sans talent. Hors concours tien, tiens !~ 

Je t'ai je crois inconsciemment distante, distendue rêvassant en peignoire, peignant le cheveux a la lumiere d'etoiles de maitres, je t'ai je crois lactée qui t'écoulait lentement au mirage de cascades par enchevêtrements de pins interprétés, aux terres prêté un couleur qui jonglait avec le lait en te l'y poussant de manières hallucinantes, certes hallucinantes puisq hallucinées, ailées ciels magnétiq, les uns dans les autres enchevêtrés au chevet d'un patient en pleines formes, physiquement il avait peine à te relever de soleils les cotes impregniees de l'autre côté, les tissus mouilles de cet Est qui s'épuise aux ressources de nos absences longues, dans l'effort a se chauffer en te frictionnant le dos au rond d'un latin des saisons.  

Les cheveux galopant dans le lait, aux lips lickees par le monde des étendues et encor bien devant !~ je t'ai vue née sciente, née naissante et le nez anticipé de cette nuit d'argvm grimaçant, qui souriait en te tirant la langue par celle de celle qui te l'avait tendue, s'écriant à l'eau qu'elle t'est quirielle en boite, au galop ce cou-là, secoué ~ qu'elle s'aquarivme ~

Melez hors latin et Naiad à nu / N'a matin le riz hâté ~ 

Apport. Quelq moles d'ame desolidarisees. Donc cet épais dépôt est au pas des pots appât des pies, et n'est par dépit dopé d'happy dupés des parts d'hotes dotés de pales déépotés des poles hérités émérites ~ Les nuages parlent de bohème, se réveillent en musiq et récitent de poèm dans les rythms. Arêtes du temps jusq a sa fibre neutre, arrete-le ou il aura en lieux etangs en lui contenus trop d'eux pour filer, tout à coup apte a sauter des dates devant leur entrée à l'heure de sortie froide. Le tableau compris dans ce laps, a table à couler avec le temps. Séchant, jamais sec, ce tableau qui se voit conter de toutes ses couches un substitut d'odeurs mélangées, qui confondues dans sa seule épaisseur d'instant, une histoire pour parler de lui-même d'un concertist très en vogue qu'il a en vue et qu'il offre en spectacle au spectateur passant, au passif impatient régulièrement, comm s'il les entendait dire qu'on voyait peu ou proue ou exactement il voulait en venir lorsq 'il reste sur ce mur, se le mettant a dos. Il m'arrive, venant a moi ou rien, de te déclarer que s'il ne venait de rien ce fer, peut se faire loin s'en faut, l'instrumentist, instrumentalise seulement pour caresser dessein de s'en nourrir les harmonies par juxtaposition de couleurs a celles de ton taudis ~ QU'il a en se penchant sur les yeux des passant si outrageusement outrepassé les percant, les limites de ses droits sur la vie qu'elle lui est apparue soudainement physiquement, vertigineusement rappelant aux vides de ses pieds, appelant aux croches demi-croches croches de ses seuls mur-espace-nuit pour train-train de vie ecoute attentivement.

Maped mambie, dit-on d'ici. Dambâmempie, pas d'eaux polies ~ Bâme Dâme Pim. Dim Bame Pâme ~ ma map bideme.

Pro-mu, pour mouvoir juste pour voir. Et s'en émouvoir. Pour moi, pour et par moi. La façon dont j'ai été aux soins de pores motion de l'air et tournoiement des expressions, cette façon que tu as eue aussi d'en quelq sorte respirer cet air, ce tort l'aspire, en n'aspire qu'a lui. Ascoltame attentamente ces quatre temps qu'il n'est plus impossible de ne pas conter en se les figurant d'un ralenti filmiq qui veut retrospectifs les enchaînements dnas l'écriture bien ficelée. Mieux bien mieux qu'un rapport, un guide ou qu'un docu auto-graphiq, le vrai rôti ficelé tatoué ~ comestible et hyper savoureux de la rue qu'est a moi le hola a ne mettre que dans toute sles mains. Pae ficelles il faut entendre : cordes d'instruments vibrees au salon de repetition des concerts petition de saison.

L'Amour a Murano et lits d'eau. IRGMRGDNUIAJT. En defere l'Amour, Murano en differe. Hier j'ai emerge des nuits agitees ~

J'ai raconté en en revant ce matin de re-soir, rasoir, que je rencontrais et lui rapportais, a une fille qui s'appelerait vraiment Mathilde un recu ~ et qu'elle portait de moi une autre fille qui recevrait vraiment Mathilde un autre matin, bien des annees plus tard.  
"Tu te trompes encor, Mathilde c'est mon prenom. Et cette fille ne tient de moi que son nom vraiment. 
_Excuse-moi, quel reve etrange je suis en train de faire.
_ C'est une certaine ringuette ~" Ma tildde hasardeuse, symbol de doute dans mon ethylo mythologie. Pour vous les acrhitextes, moi je ne suis pas votre architecte, je vous dessins, et je vous fais des maths le check techniq. Au demeurant j'esquisse de pieces sur les plateaux pour leur dix mates chevaux, pions et fous !~ correles carreles des joues des rois et reines entre chaq tour ou sort de toutes leurs parties prises.  

Theatre en trois temps deux mouvements, evidemment ~

    Apres un premier acte ou le relac contextuel s'arrete et puis revient assexuer l'epuisant un lever male debout sur un couchant femelle, les deux animaux ornes de superbes guirelandes texturales rembourrees de fautes rabrouent par extraits de recueils colliges qu'on leur a demande de ne surtout pas corriger et en se dressant entre ces deux etats atteints contre ceux des instants eteints qui se veulent transitoires, devant les flamboyants tabliers de pecheurs qu'on a prie de se rassoir, la lumiere d'equinoxe que la nulle mire d'inox occit comm elle se déteint sur eux les feux d'une equivoq qui leur equivoq sitot ~ si mieux ~ les formes passives d'un text de masse ecrit sur les ombres compactes qu'une zone d'ombre projete d'emprunter. C'est tout le sujet de la piece. On voit dans l'envol des tabliers des pecheurs une toile, un tableau, le symbol d'un ailleurs qui s'illustre immediatement. C'est un organe du relac qui se met au sommet et luit en lui en lui lisant : "Je ne peux pas etre partout a la fois" Applaudissements.

C'est drole qu'un homm dise qu'il ne peut pas etre partout a la fois alors que c'est le propre de l'homm d'etre simultanement en differents endroits. Nul animal ne saurait franchir deux fois la meme porte des artistes pour faire irruption distinctement en des lieux et temps differents s'il ne pretend qu'au contraire c'est l'entree des artistes qui fait cet organe jaillir et jaillir encor en tous lieux et tous temps ou elle s'y explose, une scene, toujours la meme. On hue, il y a du sang partout.

S'il n'est plus impossible de ne pas demontrer qu'en guise de preuve que le present theatre il n'en est pas tant un que deux veritables puits d'ennuis ecrits pour lancer par bribes les extraits de doleances trouvees eparses parmi la foule des atteintes a l'orgueil de son auteur sur les monts de polarites obsessionnelles de ses fideles fi demenages qui menagent encor celle qui en est la cause et le fond des pensees,  il faut reconnaitre en revanche l'indivisibilite de l'homm des qu'elle se presente et lui reconnaitre qu'elle ne le rend neanmoins pas moins fier de l'etre, l'etre qui d'une seule explosion aux orteils mues des publics huants en est l'incarnation ~ en plusieurs endroits simultanement ~ et en plusieurs temps.

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 10:41

Au moment d'ecrire, dans quelq frenesie ou acalmie,

Mefiez-vous de ceux qui ne demandent jamais

Pourquoi ? ~

  Je dis toujours que je ferai l'effort de mieux mettre en forme les texts publies, le precedent est en cours de correction] 

En attendant ceci, cela ~

    Prenez un ancien dictateur, donnez-lui la legitimite ~ je ne sais pas, en lui accordant qu'il est passablement indemontable ~ et installez-le confortablement. Il regne. Puis pendez-le. Le voila demonte.

Prenez un escalve a present, donnez-lui la legitimite ~ je ne sais pas, en lui accordant qu'il merite que ses souffrance soient un jour recompensees ~ et installez-le confortablement. Il regne. Puis pendez-le. La souffrance revenue.

Constat : dans le premier cas un grand soulagement s'ensuit qui inspire un devenir meilleuir. alors que dans le second on veut se revolter prestement. Moralite : vopus pourrez me raconter tout ce aue vous voulez sur l'egalite des chances a la naissance, je pretends que meme devant la mort les homm ne sont pas egaux. EN TEMPS. 

Junon aimait Jason, de quoi diront les mauvaises langues, faire jaser. Cancanant diront les plus mauvaises de ces Argonautiq les sucres de ces quelq pierres a demi en mouillage ont pour socle des geants sous les pieds. De quoi faire medisants des coiffeurs meduses ~

 

Les corps eux-^memes a la percee es fibules secourues, s'enlisant dans le fleuve, y engouffrant leur plus respectable petite tranche reluisante, en oubliant jusq 'au reflet natif, les y polissant puissamment distincvtement en se degagenat d'un seul detail, morceau choisi, bavoir delure, maille d'actes reunis autour de leur idee de la concision qui fasse a leur genre une sorte de reference ou a, tout le moins, brimant les plus dociles recalcitrants de leur connaissance en tant que tels. Lipidiq, ultra-proteines, soporifiq aussi tres certainement, pour certains par certains de ces aspects pris dans la velocite de leur mutation si s'arretait sur elle un ralenti ou une image pausee, attendant de se faire comm l'etoile fixer aux lasures des grands maitres, d'oublies de proteges males amants malmenant, mis a mal menant de cote, le temps, oui le temps juste d'en faire grossir la matiere dans l'espace, d'en sauver l'espece, d'en ecnhager le taux au dos d'un rond plus equitablement retabli, rentable au rendu de table ou quelq chose comm ca. Puissent-ils dans l'elan se traverser eux-memes, se mettre dans la piece d'une voisine le temps de l'empieter au moyen d'une lourde machine a ecraser les sorts, au moyen d'un tres mauvais alliage de sortes de refuges a la peau renversee vengee de Pelias, retournee, comm des couverture hermetiq le cote dore plutot que la cote osseuse, ou la cote justement, haute parce qu'on l'a faite monter au moyen de tres efficaces series de moyens qui mis en oeuvre conjointement se rallient a cette tache d'en hausser, d'en ex-hausser, c7est a dire tout bonnement d'en extraire vers le haut en meme temps que les octryan, les voeux en eux contenus, vers le haut sans doute poiur lesmettre a la vue de tous, le plus extreieur possible pour, evidemment, qu'ils aient le plus de parts tenantes a prendre saisir immediatement, des bras des mains leur poussent qui accedent alors a ces verites opassantes, qu'il est bon d'attraper, d'arracher a leurs noyaux graitant alentours, des satellites tous epars qui le moment de fuir reviennent a l'ode radieuse, a l'auge noyeuse, a l'age reel ou l'adage s'immisce, revenir a l'aube d'un petit croissant peniblement desaxe de sa nature premiere et les faisant a chaq prise tournoyer, deriver, s'echanger, sevehiculer des voies nouvelles ppour orbite, les faisant tantot s'alliener a l'inertie decatoniq tantot s'en degageant un tres superbe et aisement utile ensemble d'efforts, de forces revenantes, de l'oxymore niche dans cet espace transi qui les isole de tout son, bribes dont ils s'epuisent jusq 'au plus invisible des silhouettes jusq 'au plus grossieres des esquises, s'en amenuisant toutes parts gloables pour ne demeurer que cet extrait qui devra peu a peu grossir a son tour, envelopper, en concentrant les matieriaux sporadiquement puises alentour, s'en constituant une peau neuve, un alliage fereux en nait, une reflexion d ematiere propre a la concentration de tous nouveaux constats, des trouvailles merveilleuses, inesperees, pafrfois percues, et jamais saisies, aui seront des lors contenues en eux, comm empris, contenues comme epiderme, contenues comm ossature, contenues comm chair ou san, des geniq integrees, des materiaux tranformes, des operceptions detournees, es efforts orientes : le temps mis sur labonne voie.  

Un oreiller en Aquila, lecture dalinienne d'une toile ecrite pour etre peinte a voie haute de concert.

Dix-sept eunes etudiants devant leur modele posent, tous se faisant fixer les traits au moyen d'un tres long pinceau qui parcourt de gauche a droite l'etendue de la toile tant attendue sur un fond jaune tres tentant, tres pale d'abord. LKa couche maigre assurent les maitres presents sur la partie haute de la toile, etant d'abord insufflee comm un ciel biaisement orageux, leur tombe de ces hauts des liquidites aqualines qui ne les laissent indifferents que le temps qu'on les eponge. Quelq figures s'essuient le front, d'autres sen vont tout bonnement. La toile vient de prendre un choix, parti diront ceux qui sont restes. Prenez alors les memes dictateur et esclave plus tot pendus et voyez comm ils viennent s'integrer, de leur vivant encor, et jusq 'a leur mort, dans la scene qui devient non seulement anachroniq mais ressemble en plus de plus en plus a une de ces verdures venezueliennes hyper-chargees comm si c'etait un enfant qu avait abuse des autocollants a la difference pres, de ceux que je cite de memoire pour y avoir joue etant enfant, que ce sont plus des dinosaures ou des animaux des bois qui surv\gisssent, mais donc, l'ecole de peinture d'un age moderne qui veut imiter les classiq des Beaux-Arts. Un critiq d'art ici intervenu qui en reconnait pourtant le grand potentiel reactivist et emotionnel, s'emeut, donc, qu'il y ait plus a dire de cette intrusion des futurs pendus, qui, dit-il, resteront apres meme leur pendaison identiquement droits comm si rien ne s'etait passe pour tirer d'une morale un text court comm vu ci-avant. Il voit donc non plus ni l'anachronism contrariant, ni la puerilite hyper-latente, mais une sorte d'allegorie qui, promet-il en levant les bras pour devenir le personnage central de la toile, promet de prendre le centre de la meme toile. Il y a donc pour resumer, au centre levant les bras un text noye dans les details abstrus, et partout autour onze eleves, trois maitrres, deux legitimes et un pendu, augurant deja la scene future pour en expliciter le contenu. La-dessus la couche grasse venant s'imposer, rendant a l'heregone son air de respirer un peu l'art et un peu moins le jeu d'enfants, il y a, qui confere au tout un mouvement de danse cycliq, qui rappelle par les traits concentriq desorientes de ce centre ou figure le text allegoriq et son auteur freentiquement occupe en ce moment-meme a lire dalinienne une toile ecrite a voie haute pour etre jouee de concert, une dominance osmotiq qui danse entre les figures et ne previent de nul effet de style aleatoire mais au contraire bien, d'une authentiq tentative de la part des jeunes peintres debout, a copier a l'identiq le maitre d eleur choix. L'un des trois etant pendu, chacun des onze etudiants ici peignant ont choisi d'imiter, par gout pour la vie, les deux autres amitres, et force est de constater par l'aspect genral tres contraste de la toile, que l'interpretation et l'asimniliation des traits majeurs des styles de ces modeles ~ modeles au sens : maitres, et non plus figurants ~ est tellement differente entre chacun de ses descendants artistiq, qu'il y a la matiere a y voir, en plus une certaine longevite, une notion temporelle presq, inculquee des moeurs, tiree des generations et de l'evolution ~ ici spatiale ~ des temporalites artistiq et de leurs devenirs moraux. L'aspect psychologiq etant defendu par plusieurs elements dans l'ecriture a voix haute de cette toile, il ressort de plusieurs touches de clavier l'intense compression d'un soin particulier qu'on acordera apres-coup, c'est a dire au moment ou les etudiants en art ici fixes en liront a voix haute donc, tout le text jusq 'a ce qu'il prennen corps opresq physiquement, sporadiquement dans lk'expression de leur visages emus et dans l'e manq de concentration evident a la peinture dont il font preuve a cet instant~ le suivant donc, suivez un peu ~ a la coordination d'un ensemble d'evenements independants qui lies en un permettent que la premiere morale sur les c\deux condamnes prenne toute sa viralite concrete et son sens en soit detourne jusq 'a ce que plus rien, alors, rien du tout n'en demeure de cette initiale morale. Moralite de cette lecture : il n'y a que tres de place pour la moralite dans les arts pour en etre vraiment. La preuve par le titre ~ Les etuidiants partis au debut de la toile regretteront toute leur vie de n'avoir pas fait un autre choix. La toile s'etend au-dela. Jusqu'un oreiller en Aquila : qui n'apparait pas ici.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 09:11

. Entre deux épisodes de la chasse aux Coyotes Agglutina & avant l'arrivée au studio du niveau zéro, de l'auteur-uterus, co-fondateur & récréateur des enseignes de La Luna j'ai voulu glissée cette description longue & interne, affligeante de déshumanisation & consternante de détails ennuyeux, afin seulement de clamer l'air comm on le ferait entre deux gaillards lorsq à la sortie d'un supermarché transformé en nightclub passées minuits on se trouve au milieu d'une question de temps qui s'envenime et exalte les passions en répliq incendiaires. Ici donc : 0é+è'2èç9 - Méditation

Les tiroirs de la ville. Des plages qui s'ouvrent dans les dortoirs de ses contrefaçonnements. Maroquinier, Perroquet, me causent des hauts-le-coeur. La masse touchée qui de souche écoulée s'est chant-flore échouée aux échelles du son. L'action comm entre ses lèvres ma peau se déroule à Tokyo. C'est dit-on lors de la première, la première scène de paradoxe visuel à consonnance artistiq qui ait dans sa réalisation les façons d'une ingénierie de la construction. Métempsychose d'evol qui nous veut mille spectateurs en deux corps baisant des pieds aux mains du temps la peau sur les soirs de la ville mouvante. À chaq passage, la nageoire de l'oiseau fait de poisson-lapin à la pöele frôle la passeoire des grands jours de tours laquelle est en filigrane le ciel multiplement superposable verticalement, horizontalement ou tout ce qu'on veut à quoi on ne s'attend pas, pourvu seulement qu'on y arrive comm Elsa ou un autre évènement au bar, et qui sert de filtre au jeu dont ne se perd pas une seule goutte, du marais chancelant qui s'ouvre ici, ou des fermes qui se glissent là, entre deux chapiteaux de rue, deux recoins de la valise, deux toits ou encor, deux boutiq de maroquinerie jumelles. Why not sneeze Rose Sélavy ?~ est-il écrit sur l'un des pans de ciel qui découpé à l'arrachée comm moi au vol des hyper-édifices sous-terrains détache en plusieurs endroits les reflets du pavage, de ses piétons désorientés. Et la boutiq aux vitrines teintées, tintant dans cet air japonais, l'ère d'un repos triangulaire, aire calculée pour atteindre le 7è ciel des imbrications croisées, joue les bienvenues tout en tenant la distance respectable du receptacle qui, en aval, engloutit les choses qui en tombent, ou s'en projète volontairement.

Tous les jardins du monde ici proposent d'eux un extrait choisi, morceau représentatif, la certaine dose d'une chose d'adrénaline ou se glisser pour être présent, à la manière du rêve, d'une architecture solide, matérialisation à l 'image de ce film, Sphère.
Instantanés ~

           Je ne suis d'aucune matière fait de celle
d'onguent mais, dans cet ordre d'idée ~ d'Argonne
il y a définitivement quelq chose d'anisotrope dans ce pot pourri.    
Auberge sur la mer
Campagne francaise
Asie un jour de printemps
Trianon
Lac italien
Almeria
Cour interieure, au beau milieu de l'espace.
Pages d'interireur pres d'un roman sans foin
Orchydee devetue
Oeil d'un cyclone cyclopede, jardins suspendu a ses levres comm un tourist sous le pont des arts.

   
La grande cage qui contient ces miracles, sacres empris, les fait voies & directions, et fait les mystiq que souvent on voit trompees trempees d'oeil humide descendues de quelq raid de vers a citer, l'amas-filet de taille maille ou se tenir pour briller. Toujours surprenante en effet. Amas de sigles, de singes d'appoint.
A l'approche du bateau-mouche du Pont des Arts ou d'ou je me trouve je peux l'entendre au micro faire sa visite en quatre langues, Elsa disant juste avant de parler de Gherasim Luca, L'homm a la pipe me presente comm un de ces autres monuments a visiter qu'elle a glisses tout l'ete dans nos defis. Dans l'equipage ce jour-la on entend un homm qui dit qu'en dix and de carriere il n'a jamais vu ca. L'ai-je suivie ? Sur la couverture il est ecrit Qui etes-vous ? ~ C'est une allegorie classiq, la facon que figure un polar, l'amour fou. 

+ bientot.

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 22:33

Et si cet oeil, le troisieme,

au nombril d'un pendentif,

seul sans doute qui vaille quelque chose, 

etait en fait celui d'une bonne conscience ~

 

 

 

Il lui semblait si en colere, ce jour-la,

qu'elle a cru bon faire de meme.

L'objectif, l'objectif double atteint,

allume sur elle, l'a efarouchee, petite iris a la pupille qui tend

l'yeux simple en mille volontes de s'y voir croitre la taille apres un crepitement des feux

l'appareilleur sans doute aura ete un poil, peut-etre meme un cheveux,

long, trop long,

ou aura-ce ete celle a qui cette farouch doit cette coiffe et preparation impeccablement reussie.

De la source du front ou nait la premiere premisse aux suivantes,

jusqu'a la pointe assidue qui voudra lui donner, sous le germe naissant de cet oeil dissimule en vain,

vaguement pointe du doigt par moi, mais en dehors simpelement, si facilement laisse pour compte,

il y a deja dans l'age maternel de ce petit chou en colere, la douce ame

qu'apaise un fil, qui apaise les fils tendus,

et leur donner a tous, les rigoureuses poulie et terre d'ou demarrer/finir

quelque chose qui doive plus, des le debut, ressembler a une suite d'idees,

et moins, des la fin qu'on devinne arrivant en grande pompe sous l'objectif,

rassembler les esprits a l'entourer de lieges, de dessertes, d'aromes aux orges delicieusement cuits en eau

vaporisees.

Cette fois, dit la mine deconfite c'en est trop je suis colere,

je dis qu'une fois n'est pas a refaire, une fois en tout est trop,

je ne demande rien aussi agilement qu'il m'est conseille de le faire

- quelle forme de sagesse naissante, dans ce faible age -

vouloir tout tout de suite, comme vous y aller, monsieur, madame, non

la coiffe suffit bien pour l'instant.

rassembler en un tour de bras, tous ces symbols de grace et d'allegresse

en un seul instantane frappant de mauvaise foi -vous croyez vraiment qu'on n'y verra que du feu -

mille minutes sont combinees  en une seconde sans troisieme devinee (pourtant) -

me fait songer un instant que le suivant sera incroyablement precipite de tous les orges bus en the

et que ce the-la, contrairement a ceux auxquels je suis accoutumee d'apprecier les gouts arriere et avant,

n'aura pas la saveur d'un seul instant sans fuite.

Une ligne-que-une-ligne, comme cet Ampad, que-un-homm qu'il dit.

Objectivez-moi, et qu'on en finisse avec ca.

Depuis ce jour, Andalouse demeure sans prise de vue possible,

l'inconditionnel present est le temps qui se decline comme la lumiere du jour,

d'un premier quart de parquet, jusqu'au dernier, suivant toutes les lamelles

une a une ou en en sautant quelques intermediaires,

fait s'avancer en petite chaussure le jour comme recule la nuit.

 

Pour ECRIRE SUR Carl André ~

 

Inconditionnelle present, est le temps qu'il faut pour parcourir integralement l'oeil vecu d'une Statue d'effigie double gardee pour famille - consignee aussi precieusement qu'on utilise ses membres pour faire avancer les choses inertes ~

                                                                      Andalouse31-20--205.jpg

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 22:30

 

Si bien fait d'un D du dé

chassé des dés gestuaux,

Dire du D taillé ou dessiné de la sorte

qu'il sort d'un dos

ou d'une colonne cérébrale DROITE

faire en sort qu'il sorte au trou

avec les C et F entrelacés  qui l'entourent

et l'encerclent pour lui faire

des formes, perdre le sens des variations

graphiq

et la raison de l'etre ~

 

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 08:27

Echographiee  comm l'est se l'en figurant la choregraphiant, de l'echo libere d'une friction l'engrenage invisible ~
qui dans la soupape alternee d'exercer un effort intense avec un moindre mouillage de ses cordages -chainages-huilees
entame tous les corps celestes ou physiq ayant une frequence propre, en plusieurs paquets d'emotions jointes auxquelles se prend le feu, un epais socle de matiere.
La matiere refractee (qu'iles-oeux-bide-champs tiennent encor pour digestion difficile) l'illusion indelebile, ocean reluisant, un accouphene constant a la jonction precise de l'inedit de l'inoui precedent le tant attendu qui suit la surprise laquelle le suit consequemment, la fievre qui perenne perturbe la perception et durablement modulee modifie la norme temperature de reference a l'ame.

Roue libre -rose-evoque-lac-elegant-langues-elaguees-aux-cas*-d'onguents echographiee qui tournant ses pieces de moteur dans les mains domotiq de son eclaircissement semantiq aux rouages intellectuels, rendu abordable a l'abordage des pirateries de la pensee qui se figurent pouvoir en prendre possession, s'en posseder et s'en servir a d'autres grandes incursions sur les fils de l'eau comm ceux d'une lecture de cartes reliees,

une montee en puissance, un visage qui s'illumine, et qui comm l'arrivee des oiseaux* aux levres qui crient et que la soif etanche ~ gagne la phase cinematiq* plus tot venue se frayer aux frissons de l'effort instinctif des voix organiq, des planctons levites, et qui se font briller mutuellement encourages, aspires vers le haut, la surface d'une danse d'ombres. Le souvent de la sensualite ~ son epilog aux peaux comm des craquements de pelures d'oranes, et qui tournent en froncant un sourcil a chaq reversement de la bascule en silence.

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 22:57

Un feu s'est déclaré "désolé de l'ampleur des choses".

Le vent s'est levé avant la fin du spectacle.

L'orage a frappé trois fois, mais il n'y avait personne.

Il est partis sans un mot, il en est d'autres de trop.

Le temps se couvre dans tes bras.

La grêle s'est mise à tomber les filles que j'avais en vue.

Il se passe quelq chose, je constate même que beaucoup se passent quelq chose. C'est une drogue je crois.

La fois ou les visages se sont figés excédés pour afficher leur colère. Sur des murs Loi 1881.

Véhicule des émotions,

Conducteur Passager

Torsions des corps.

Partager cet article
Repost0
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 12:35

Nuit de précipitations

Et c'est elle qui t'a inspiré tout ça ?

_Oui, entièrement. La precipitation. Seulement cette image d'elle ressurgissant nue et libellule face à moi. 1ooo pages, le chef d'oeuvre d'une nuit plusieurs fois extrapolée, insufflé par la bouche d'une expression revenue brutalement heurter depuis le fond de mes idées stockées il y a trois ans, ce jour particulier où je l'ai emmagasinée, compactée, comprimée dense et authentique avec la quantité de matière ostensiblement malléable qui l'enveloppait dans ce nu à l'instant où je faisais mon paquetage. Toute la ribambelle des images qui venaient de traverser mon esprit, toutes les pensées de ce moment se sont dans la précipitation d'une perception de son corps que je me faisais à cet instant, le songeant bientôt et pour un moment que je ne savais pas encore prolongé, éloigné de mes yeux, gravées comm elles y eurent été tatouées, imprimées, ou plutôt noyées. Son corps à cet instant éponge avait absorbé tout ce à quoi je venais de penser, depuis l'image que je tentais de me figurer de mon père gisant mort, de ses derniers mots deux ans plvs tôt, nos derniers tumultes notamment mais aussi de l'atmosphère familiale, du décor de fratrie que j'allais retrouver et l'attitude qu'on avait pu tous à un moment aussi crucial adopté par le passé qui me faisait redouter ce voyage, tout quand prêt à fermer la valise en inspirant une grand bouffée d'air, je relevai la tête pour la voir me scruter avec cet air justement, inquiet qui venait de me donner, reflet dans les yeux de ce beau corps nu de ma propre anxiété, inédite pour elle, ainsi que le long cheminement que cette figure me fit traverser l'heure suivant dans le taxi puis à l'aéroport qui me ramenait à l'état d'esprit que j'avais laissé loin derrière moi depuis des années, tout ça cette seule image de son corps s'en était imprégné, imbibé, et l'avait absorbé, comm si ainsi que maintenant dans la rumeur de l'imaginaire collectif où l'ardoise battue par les précipitations suscite l'accord d'un tumulte general, le client russe perfectionnant moults techniq dans l'art d'approcher ma reine des profondeurs et la voler à son roi plutôt que de le faire mate, depuis tout ce temps rien n'en avait pourtant transparu qui ait transpiré ce qui avait pourtant bien causé la subite angoisse née de souvenirs mêlés, mais que j'eus laissé chez elle, sous cette porte de sa grande penderie, à cet endroit exact du plancher de son salon d'où elle incarna la sculpture manifestement consistante de cet instant, tout ce fatras d'idées, et que ce fatras n'avait attendu que le retour de mes yeux posés sur lvi pour se dérober du laps de temps qu'il avait ici figé.

Associations d'idées

La rumeur puis le tumulte.

L'atmosphère des moments,

Leur stratosphère.

Corrélations fortuites ? Rencontres forcées par la teneur et le potentiel paoniq ; à développer instantanément toute leur charge sémantique, une décharge ~ électrique ou sauvage.jungle des moments : chevauchements, lierres, noeuds pour croisements, rencontres et visuel abstrus. Pourtant immanquable

La rumeur de l'ardoise et des carreaux battus par un tambour de pluies.

L'imaginaire collectif.

"Nous y voilà.", disait la contine pour commencement, au moment où j'arrêtai délibérément le récit pour voir se produire dans son sillage l'écume d'un amarrage largué comm lvi par elle quelq instants plvs tôt. C'était déjà à cet instant improbablement anticipé et incroyablement précoce - au vu de ce qui s'ensuivrait, dans cette formule "la même gare trois ans plvs tôt" un piège pour les rêves, une forteresse qu'elle bâtirait par la suite et dont les murs inébranlables assuraient que le for de ses convictions n'en soit jamais atteint, quels que soient les moyens auxquels il put recourir pour y toucher, comm à son but, et le temps qu'il prendrait à cet assaut qui serait le plvs long cou de girafe de toute l'histoire.

 

La tête, Ailleurs
La tête, Ailleurs

La tête, Ailleurs

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 09:45

    Il m'a fallu des heures pour trouver la sérénité. Dans les couloirs, les tiroirs de la ville, ses refuges aux orgues dont les airs désaccordés filent les tympans d'un frontispice qui m'éblouit, et qui s'éblouit seul, de là j'ai dans les cadres serrés saisi que comm me l'a fait comprendre le chapelier fou qui voulant explorer ta beauté, toute ta beauté par ce soupir pendant de la bouche pendant la nuit m'en a relevé épicé stationnant, il me faudrait prendre roulants tous les chapeaux du son comm les lapins le magicien lévitant d'Ewa. Une obsession de toi, un vécu de l'épiq torride, charnel époq, épopée en remontant tout le temps des genoux jusq 'a l'ogre de tes soixante-neuf séries d'yeux-sourires, d'amour : Am Madlyn Love with you !~

 

 J'etais passe a cote du spectacle, mais cette fois j'en ai saisi toute la force virale. BIRTH OF THE DAY, une oeuvre si personnelle qu'il m'avait ete impossible d'en prolonger la profondeur gastronomiq, comm un premier roman, celvi qu'on ecrit a 21 ans, et que personne ne comprend. En perdant la sienne il passe a ta tete tous les chapeaux qui roulent. En donnant de la tete a tous les refrains, je te prends dans les mains comm mon pied dans les mailles d'un filet de temps rebrousse qui ne file pas pour les chiens. Sur cette plage anti-horaire, a la cerise de tes genoux, magnifiquement paree pour etre prise a l'envers et s'embraser au cou comm le bras susurre au levres en est a l'embase l'embrasure qui en nait lever et levrier, l'ouvrant grand oeuvre aux voeux du corps serre d'instants leviers sur le levant photographiq tire des yeux, ambages. Instants leviers des yeux ambages. 

 

Mafiu pictures Of[f] You ~

Une profusion de guirelandes d'abeilles sur la colline, je t'ai comprise, en moi, en photo je t'ai comm prise : as we take something / off somebody*. Une serie d'images / prises de ton corps, volees. Still photos.

Pris a tes yeux la couleur du levant /
A ton corps accouche d'un miel l'image de cett profusion de guirleand d'abeilles sur la colline.

Tu as au panorama serre de l'instant photographie juste-au-corps, etroites ces visions que nous visons a rassembler dans l'instant pour faire l'amour etourdissement, et celvi-ci par serie de superpositions, en t'y super-posant une compilation de suites, une combinaison that suits you, a Madlyn Lov that fits in. Swimsuit Issues, des prises au vent / du son ambiant. 

A travers une approche pluridisciplinaire qui abolit les clivages entre danse contemporaine, musiq et theatre, L'Oubli des Anges offre d'etre une experience bouleversante a vivre, aux confins de la vie et de la mort.

Que deviennent les separes au moment ultime du dernier mot ?

Un homm et une femm, un couple, chacun sur le versant de la vie et de la mort cherche, dans l'univers des souvenirs, en une ronde, au-dela des revoltes et des peines, la possibilite d'un amour plvs grand que la separation.

Au bout du souffle, des luttes et des chagrins, dans la douceur de l'abandon, vie et mort convergent et se confondent dans la danse d'un acte d'amour transcendental.

 
L'image peut rester tres longtemps superficielle, surfaciq alors que le son, son essor son, lvi est immediatement profond. Deep, Strong, BIG and High. Ultrason. Superlative Sound of Love, Ultrastation.    

Connaitre, reconnaitre, lire, comprendre, percevoir par le son, une bande rivale, ca c'est immensement profond. L'analyse qui se fait, contrairement a celle que l'on fait des details de l'image quand on les suit swim swing des heures des yeux comm ils se cousent secousses aux levres d'une temperature du souvenir qui s'en batit pont, fond, off you. Addict-aphone. ta bande son au dictaphone est comm le gout, l'odeur, celles des images prises au corps, volees qui demandent une grande concentration a se paon poser pour un souffle d'eternite prise d'assaut ou de levant photographie, une infinite de textures complementaires qui en jaillissent instantanement, comm des epices, des baisers glissant entre les mots qui me relevent des nuits susurre.  

Le chapelier fou dit qu'il faut pour explorer ta beaute, tous te les passer. Comm a moi tes panoramas me semblent toujours trop serres. Le chapelier fou m'a donne cette idee folle qu'il me faut te faire boule a facettes l'amour dans toutes les langues photographier les embrasures ebrasives qui en brassent l'air et l'eau a leur rencontre humid.

Par images en reflexions les mots parlent de grands debats faire leur juteuse emotion ~
Par echo aux images ces bruits faits haut des mots nes s'ecrivent de longues histoires tissees dans les bas de l'epaisseur surfaciq allant vers qu'en nous plvs tot devorant nous ulrassions.  

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 15:35

Ou il sera de plvs en plvs reponse et de moins en moins question de principe Agrume qui Ayant (au hasard ~) dans l'abord primaire d'une etendue soudainement prochaine s'ouvrant devant ses pas et s'y etant epris d'abord dans ses mailles les pieds remonte la vie jusq'a ses ciels, renvoie a l'ecoulement de ses etoiles le libre cours d'une imagination qui suive dans ses mers hautes l'echo siphonise d'en hisser le cap bon et d'en ainsi perches pencher a ses courbures de corps & d'ame la tete ~ A faire se dresser les etoiles.

​Des montagnes, partout

- abruptes, rocheuses, par chaines - entre leurs versants, des villes peuplees, et dans les villes les plages. terre meuble

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ce materiau rare qui venant de se trouver dans les proprietes d'un materiau voisin celles qui le rendent optimal poursuit comm un chien sa queue sa propre ascension en creant dans le sillage de sa cavalcade d'inattendus la contextuelle limaille d'une sereine vertu a faire etinceler l'allumette opinant inopinee le couvre-chef de la belle qui de fait sursaute et en d'effrayantes chroniq sur le projet naissant tuniq d'un uniq et su tel, etale et etaye, aux tales de l'alittement & au lait de l'alimentaire, son lit produit l'identiq couvert comm du plvs simple appareillage d'un chemin sur le courant de la peau se prenant dans un sens il saura dans sa suite comm l'enigm du enieme gourmet en etre remise entremetteuse la gourmette d'une passive exploitation a la passation entre ses deux genres nes paires amoureuses & leurs levres a nos langues liquid phoniq, syphone, symphonists aligoté.

Je l'ai attendue vue apparaître à l'angle du couloir crescendo puis descendant se couvrir de lumières les marches jusq'au lobby apporter sur moi comm un plateau cette tenue mortelle eblouie de soirée Qui ne tenait que dans deux instants qui se téléscopèrent ici précisément Dans la diffraction d'un son de la vitesse au-dela de laquelle il est avere que l'on peut tout voir disparaitre completement ~ Dans sa main une lunette objective.

Partager cet article
Repost0