L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 11:29

La récurrence, rance, hautement récurante meme, des lignes concourantes ~

Inhérentes aux occurences memes, des cuisses denses et rangés,

Me ramene, en ramant, au rame marrant d'arrivantes arrimées,

Qui viennent se faire au curé, réctifier les rictus écopés au rectum,

Du coupable de leur coup de coeur, en lui coupant les cables ~

Du cou, qui cuit, accablant du coup l'accabit d'incapables accusés

qui cousent encore en choeur du cuir au coin d'une table ~

 

Enlacées, lasses, salaces, salées comme leur essaim,

elles se prélassent a ses lacets a son salon en s'allongeant

et lisent en liasse les saillants essais des assises

sur leur singe assigné, assiégé par les sages en liesse.

Et assises au lit les aisselles salies dans la lie des saillies,

sans laisser de s'enliser comme Alice aussi loin, au lasso

sont des saintes au sein si pret, si loin du lien au lait ~ des mers

Les femmes affamées émasculent l'homme affable. ~

La faiblesse diaphane de sa si belle bouille pour cible.

Partager cet article
Repost0

commentaires