L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 13:11

    Paris-Nevers, Bernadette Spirou, je m'approche, et bientot je m'autunis enfin. Je ne me sens plus, epice meme, des doigts qu'un bout touche du mot a l'instant ou l'automne devient une ville par sa couleur sonore.
C'est le 5ooeme billet publie, et ce blog fete ses 4 ans ~ tout ca presq simultanement ~

Merci a tous ceux qui me suivent et qui prennent du plaisir a me lire, merci a ceux surtout qui me l'ont manifeste a tant de reprises, malgre l'air decousu de ces texts dont les fils qu'il est parfois difficile de suivre, sont tissus.

Je continue ici de faire croitre le BEAU et le BLEU dans leurs champs d'expansion naturels respectifs et/ communs, de fertiliser Andalouse jusq 'a la lie et jusq 'a ce que des pousses, je le devine, lui jaillissent tout autour deu corps-un-jour-ca-viendra-j'en-suis-sur, de m'attaquer avec emphase au principe de macro-realism lequel demeure a ce jour et en est peut-etre meme a son paroxysm, le plus ascetiq du monde des contraintes dans le sens ou il en donne tant que panorama paranormal semble si ridiculement inoffensif en comparaison, de chercher la point de l'esprit duquel il est possible de chuter sans se faire mal et de s'en relever des nuits entieres pour y retomber d'autres nuits allechees, de combattre la lachete inherente a nos villes grasses, de cultiver in-utero la plante-merveilleuse-petite-technologiq qui brille dans ses meilleurs elans sur tout le long pourtant mate et parfois rugueux du jour, je continue de faire bosser le beau en lui flanquant des grands de massues sur le sommet des idees courtes, desquelles naissent des tertres aussi fertiles que cultivables et aussi lyriq que les theatres alternatifs sur les bords duquel, brillants, se reflechit le cheminement de l'esprit dans les archipels de la Polysemie quantiq ~ Je continue comm vous de parler au hasard juste pour voir si je sais tous les jours quoi lui dire, je continue de creuser les cieux, de voir dans la peinture de Manlio Rondoni* le plus grand genie de ce siecle a cheval, d'envoyer des Mallarme !, Ovide !, Muse !~, DALI !, Breton !, Bouvier !, Audiberti !, Gustave Moreau !~ et d'autres exclamations-excavations, de batir un roman sur rien, de tracter des sculptures de 3,ooo Kg pour rallumer les chandelles electriq du conte d'hier dans les pieces de demain, de numeriser ahahaha les milliers de pages de notes qui encombrent mes interieurs-mais-interieurs-c'est-toujours-mieux-que-ma-tete, et tout ca, dans le seul but, l'uniq, de ~ pereniser l'immortel. Ce qui n'est pas forcement gagne d'avance, croyez pas les apparences.

Tiens, oui aussi de tordre le cous aux principes etablis, de demembrer les troncs de l'evidence, d'abattre les choses trop sures, et de voir dans le principe meme de cette conscience que nous ne savons rien, l'inconscient latent de vouloir tout savoir.


A ce sujet enfin, je remercie la petite-mais-immense poignee de proches qui ont tant cherche a analyser et m'en faire peter les eclats aux rires depuis qu'ils suivent mon blog et m'en donnent leur conclusion presq aussi systematquement que je seme la confusion ~ volontairement ou non, le plus souvent etant, comm souvent a l'interieur ~ plus grand encor !~

 

Je continue de semer des tildes ~ diacridiq, des ^ hirondelles sur le couchant, des accents du monde mais-seulement-sonores, des *#] 0111|/._( fautes de frappe et temps ~

 

 

& surtout d'ele1ver l'Esperluete au rang de geante ~

 

 

 

 

 

 

* Manlio Rondoni sur Ampadiem ~ 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires