L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

29 juillet 2021 4 29 /07 /juillet /2021 12:47

"Je suis sur la plage devant la presq 'encor pleine lune,

Et c'est à toi que vont toutes mes pensées"

JeRo to JaJa, 27 juillet, 2h48.

I. Le petit cœur très tendre des idées neuves en piste.

Je dois pouvoir m'assouplir de nouveau, et retrouver comm l'ont été faits preuve ces dernières jours l'affection non affectée, et la flexion non affligée à une affectation sans infection infatuée à y adjoindre, injectée sans exception.

Depuis longtemps, Canan me manq, depuis longtemps aussi je me suis manqué. À tous les croisements, les virages, aux vitrages opaq ou au contraire trop brumeux, éblouissants, je me suis comm je l'ai de Canan, manqué.

Son nom pourrait prendre bien des sens, devenir par antonomase classiq un mot-tiroir, une expression de la valise qui comporte en elle les tirages pluriels de bien des formes d'exceptions qui donnent à l'enfant la sagesse nécessaire, et l'affluence influente, confluante et concluante de survoler quand la gravité y augmente, l'épaisseur des ciels à vague, y tenir debout, et enfin en tenir, sans s'y tenir à l'écart ou s'y vouloir surfaciq - erreur terrible !~ demeure demeurée comm on dirait tenir la distance abandonné, non !~ les bouts.

II. Assemblée des particules mouvantes des flots du cœur en piste

Depuis longtemps, je l'ai dit, trop longtemps, Canan me manquait, je me manquais tout le temps. Puis Canan m'avait manqué et je m'étais manqué.

Source intarissable, profusion d'images, je ne parle pas là seulement d'égérie romantiq, de bois bandé, de bandes rivales, de sursauts d'inquiétudes aux territoires sans repères, confusions aux accroches plurielles qui parlent entre elles de ne permettre nul théorème classiq connu d'établir une provenance, comprendre une loi et même, erreur qui aura été la mienne !~ chercher à établir une règle universelle, bonne à tout faire, qui me permette d'en saisir la langue et en anticiper les effets, je ne parle pas là non plus seulement d'impulsions électriq aux secousses tonitruantes, des imageries superfines en flux constant, aux débits debout, déboulés déroutants, mais de tout ce qui aussi y oscillant concordance concomitante ou subconséquence dépose sur le forum du cœur en cours d'assemblée lient entre elles, entr'ailées en un lit dense & épais, les particules mouvantes, nœuds serrés, des flots du cœur en piste.

III. Menu déroulement

Entre le 27 à 2h3O sur une plage et le 28 à 19h dans le train, états tombés et reconstruits à la vitesse d'une lumière et à la lumière d'une idée neuve.

Qu'entrent le 27 et le 29 juillet dans des pièces historiq qui se veulent toutes sans titre pour l'instant, et qu'entre eux les accompagnant, se fassent les jours changeants, d'abord sans puis avec à l'esprit Canan, et c'est dès lors, dès le seuil passé de l'histoire en cours, l'histoire d'une succession d'états qui se raconte.

Liquéfaction totale pour cause de reprise de direction.

J'ai repris pour la deuxième fois en un mois la direction de la mer, puis Canan a repris la direction de moi, qui avait entre-temps été laissée vacances. Voilà donc qu'elle redirige enfin la mer !~ comm une montgolfière se remonte, ou comm le faît d'une montre un skydome.

IV. Sans titre pour l'instant

On a peine à croire parfois qu'il ne se passe que 4 siècles depuis que tu ne me manquais pas, ou qu'il y a déjà 3 jours que tu ne me manq plus.

 

Quatre jours avec toi, puis quatre siècles sans, 

Le ciel pour seul témoin de cette grande confusion.

Oui, la plvs grande folie que j'aie jamais faite, c'est mon Temps !~

V. Canan est une mer

Source en même temps, rivière également, et mer enfin, mère et repère, flux et reflux, ses vibrations d'une côte à l'autre, de bassins en anses et de golfes en lion, se font par vagues & frémissements sentir cueillies, accueillies comm les idées neuves en piste allant, reviennent altérées, ou enrichies des quantités de sédiments, traction et propulsion, vents et marées, influence invisible, d'amours et de pertes qui liées s'adonnent au plaisir des sens, son absence un trou béant, elle est une mer, un océan, comm les vents marins qu'elle charrie dans sa voix, la sensualité qu'elle retient dans le creux de son cou et qu'elle porte en reflets sur son dos et jusq' à ses deltas, intérieure elle change le temps, même extérieur à tout.

Luck, heart & vibes
Partager cet article
Repost0

commentaires