L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 07:39

Dans l'avalanche des sens qui sans se retenir, tous alertes observent du haut de la merveille que les somptueuses et très désordonnées mélodies de toute création composées nues, s'affirment en souriant que se souvient le siècle duquel elles regardent, Entre deux contemplations fines et la recherche d'un élargissement des bords, les respirations comm celles d'un poumon qui chargerait à son bord le vent et les sons en lvi réfléchis, 

Laissons le chien mordre l'aqueux en observant la lune sans connaître sa condition.

Réelle écriture automatiq en écoutant au piano jouer une bobine amusée d'être là suivant la plage d'une nuit.

Les services pluriels retenus s'ensuivent tous d'une plvs grand merveille dont on entend de loin parler avec un certain accent, toniq et stimulant, une historicité chargée en elle des multitudes dont elle est tissu imprégné, de soie, née, et dont elle accouche encor au quotidien.

La mer parfois parvient à se faire divagations. Qu'importe l'heur du jour ou de la nuit.

Vague, navigation, divagations, Mallarmé.

Clair de lune

Clair de lune

L'entièreté atteinte, quasi absolue et sans contest possible, dans les repères, les axes et les grandes lignes qui s'élisent elliptiq entre les mires et les éclipses, leurs miroirs argentés qui comm font du soleil les panoramas, s'allument quand on y passe. Ils réfléchissent avec délice la netteté d'un détail du portrait qui s'y inscrit portail ou, satin moiré, filant véloce, cosse & fèves qui s'inspirent mutuellement quelq contemplation réciproq, miroir au matin de fèves ocres, leurs repères & codes situation. Son balcon au levant, panoramiq du Canal, un donjon, de princesse d'une mer mélomane enclavée entre les terres télotanes. Schäfer Kundri

Parfois la mer parle en une voix de vieille dame.

​​​​​Avare de mots, et peut-être plvs obvieusement, de sens, d'un tout dont il nous tient le plvs obtusément à cœur de percer le secret le plvs fondamental, lvi promet de ne rien en dire. Son titre de mer ne veut parfois plus rien dire du tout, et du grand tout elle va même jusqu'à taire le nom.

Les sons venus au large, de l'étroit et vice-versa à des fins de large.

 

 

Comm porte en elle les sons chaq vague,

De trombonne, de cloche ou de guitare,

Les fréquences basses impactées entre les reflets,

Leur musicalité.

Miroitée comm latente, immobile et patiente, tiroir tintant tenté de moirer le vrai dans les divagations.

Fusion, effusion, diffusion, infusion, refusions, 

Confusion, profusion.

Les trois mâles armés du poèt.

Mâts larmés, francs s'y spongent.

Élire entre les lignes, et lire entre les pages.

 

 

Sa respiration, ses aspirations, les conspirations de son inspiration, l'expiration de son exploration, exploitation de sons que nous en spires avions en commun avec le ciel de la mer. 

Bois bandé sur l'eau, flottant dans l'éclairage décevant d'un Clair-Obscur de lune figée piano, piano dans la nuit de 5 jours avant d'y foncer accélérée.

FAQ et questions sans réponses

Qu'est-ce qu'on demande de plvs à la vie ? _Rien.

Est-ce pure arrogance, que de vouloir être aimé.

~ Les plvs violents chocs des sens causés. Est-ce trop fort, le dire ainsi, l'expression est-elle pure emphatiq, enfantine, fantaisist ? Peut-être, ou pas, selon le point de vue. On peut se dire que ce n'est là qu'une face de la vie, de l'âme et que la passion et le monde des idées, le génie, les ressources et les créations, ne sont pas tout absolument, sont même rien en rapport, que cette seule face parmi les autres, qui donnent à nos formes leurs formes, selon les circonstances, le moment, et les êtres eux-mêmes qui s'y trouvent.

 

 

Est-ce le rêve de la postérité ? Pas nécessairement, seulement on ne se trompe pas.

Si j'étais dans l'erreur, personne en cet instant ne serait en train de lire.

Faire À Question épineuse, la nuit porter conseil. Dormir dessus, un édredon, un coussin, et non un tapis de fakir.

Aux nuits poussées d'écrits, je (re)ponds une couvée, œufs sur le sable, à plat ventre. Aimer, mer et pairs intérieurs. Inter-rieurs. 

Comm d'abord c'est le vent que porte chaq vague, sans dire mot ni sans y réfléchir.

Comm les trous noirs appliqués aux lois physiq communes, seuls expliquent ces importants déséquilibres entre ce qui semble et ce qui s'ensuivant est, je dois parfois ajouter à l'équation en cours un peu de matière noire, des nombres irrationnels dans la ligne de codes qui s'écrit, et faire métaphoriquement et sémantiquement, à l'instar des meilleurs scientifiq du monde, moi aussi correspondre, à ce qui est, ce qui transparaît. Après, on ne peut plus rien enlever ni ajouter.

Une encor presq' entièrement pleine lune. Là, les secondes les plvs entières, celles qui portent en elles le potentiel le plvs élevé, de la mer jusq'au ciel.

La veille, les jumelles de la plage. En descendant la falaise, les signes de proche en proche laissaient penser à l'annonce d'un spectacle en cours qui se serait joué sous la pleine lune en contre-bas, de la plvs curieuse des façons, des curieux passant par là.

L'importance d'une légende qui seule par sa portée quasi musicale sait faire naître dans le détail une compréhension de l'ensemble.

L'enchaînement rapide des états, comm une girouette, mais pas que ça. Surtout les états qui précèdent et succèdent. Toutes les relations évoluent, tous les rapports inter-individuels sont amenés à changer, il s'agit pour moi de prendre l'avantage d'accélérer ce process, d'en précipiter les étapes.

Des milliers de petites perles extraites en brillant me sont sorties par la douche, comm en fonçant la mer nous accélère, précipités solubles, et liquid véloces.

Partager cet article
Repost0
Published by Ampad Embiem