L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 19:37

 

 

 

Il y a dans la foule des sentiments qui se croisent du regard ou dans l'angle d'une perspective prise alternativement dans les recoins des vues & dans les dimsensions des routes tracées dans les bocaux en ébullition, plusieurs états - durables - que l'esprit subit, vit à son insu, qui lui tomben dessus & le plonge ~ dans la création.

 

ETAT DE GRÂCE : Où peu importe que le sens ait une destination fermement explicitée, puisq se sent que tout ce qui se dit, s'écrit, se fait puise dans la meilleure des msures, et porte quelq chose de SAIN. Saine intention. Un piano, un filée d'idée, un trait de couleur.

 

AMOUR FOU : Gorgé, électriq, rempli, contenu. A la frontière, toujours, des dangers & d'une notion de la Beauté qui dépasse les concepts. Limite atteinte dans l'excès, avec ce sentiment renforcé de l'invulnérabilité. Une boule instable, qui s'exprime dans le fracas des éléments.

 

CULTE DE L'ECLAT : Ego qui force le respect, fermeté de la main quii empoigne le doute comme une arme, avec une assurance absolue, é indéfectible.En quelq maniements des idées, il se forme à l'esprit des inconciables historiq, une association dans la logiq qui sera reconnue comme évidente par les autres. L'évidence qui saute aux yeux, une sauterelle, le champ d'un blé doré. Crée l'envie, sucite le désir, et interroge sur la légitimité de l'égo de celui qui en fait l'usage avec virulence. Rompu dans le contraste, quand la critiq saillante sévit & lance le mot prétentieux.

 

REVOLUTION DE L'EXTRA-LUCIDITE : La sensation vient de se dissiper, celle qui est venue à de multiples reprises, laissant cette fois, extraordinairement, un souvenir. La sensation remplaçante, d'avoir tenu un instant étant suffisant, la solution d'une recette qui reproduise à volonté les circonstances propices à cet état d'extra-lucidité - quant à lui furtif, bref toujours passager, flash - si créateur. La révolution qui s'ensuit fait toute chose prendre forme s'imbriquer, & graviter dan sune grande adéquation.

 

TRANSE PHYSIQ : Le sommet d'un art d'où, dit-on, par temps clair, il est possible de voir pour toujours. Distincte de l'extra-lucidité qui est si fuyante, la transe physiq prend un long temps à retomber. Elle suit un long travail, harassant, de demie-conscience. Passé à concentrer des efforts à la focalisation d'un dense maillage de mouvances, et son répis est l'état le plus fatigué du corsp, celui où le sang fait palpiter, crépiter les astres dans l'oeil. 

 

ATARAXIE : GOULOT D'ETRANGLEMENT qu'il me reste à explorer.

 

 

Esquisses de DALI : Travail paranoïaq-critiq en 3 étapes. (Cheminement de l'esprit sur le papier qui véhicule)

 

Dali-3-etapes-copie-1.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires