L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 09:19

    La mangrove s'etend sur toute la largeur haute d'un reve cause par le vol d'un sac a main, a l'arrachee, une seconde avant le reveil, et elle glisse aussi fluide que l'integrale hauteur du reve, de sorte qu'elle semble meme par instant, quand on n'y porte plus suffisamment attention, que l'attention est retenue a d'autres activites prenantes et possessives, englober le reve dans son entier, de sorte d'en etre l'uniq sentier. Cette surface figee de fleuve aussi epais qu'authentiquement feminin, berce parce qu'il le peut et pousse parce qu'il le desire, entrant par ce qui le permet dans l'outre trombe avertie de ce lit qui conduit, de celvi qu'on induit, d'une scene de reve en cours et de la, il court sur toute la profondeur presentee applanie longueur de l'estrade qui s'etant faite esplanade pour l'irruption soudaine d'un delit cursif, tient sa place centrale comm un acteur majeur, une intrigue principale que le floute cinematographiq emprunte a l'empreinte digitale de l'oeil holographiq ne manq pas de mettre tres efficacement en avant, quitte meme a en souligner, en accentuer la remarquable et formidable consistance lumineuse, allant jusq ' a en extraire le precipite oniriq temporairement transvase dans un recipient d'osmose secondaire, exterieure et en provoquer ainsi que l'eclat d'etat tamis usuellement bani des breves sans treves de l'amui naissant diurne dans la vie a couloirs, se dissipe de cette seule dimension originelle, de ce seul cadre propre et qu'il a d'usage d'exclusif, pour appartenir a ce que je nomme par soucis de clairvoyance La mangrove, a savoir : le poids visuel de ce labyrinth a queue qui s'attrape presq toujours de la meme maniere, aqueux, auquel se rattachent toute l'epaisseur abstruse, trouble, brumeuse des vies interieures, impenetrables, infranchissables a pied et semee de pieges surfaciq autant que de vraies embuches immobiles, latentes, qui attendent en silence comm des crocodiles sans pitie. L'image qui veut au vol d'un sac a main a l'arrachee, dechirer de cette ambiance calfeutree et a sa consistance lumineuse propre l'independance d'une caracteristiq principale pour lvi conferer cette deuxieme exclusive apparence semblant sitot acquise innee, de Magritte a pans rigides comm de vrais panneaux orientaux de l'epoq Edo (japonaise, Qing chinoise, et Choseon coreenne) ou la brume aquatiq prend une vraie importance, significative et tres hautement troublante pour ce que les recherches d'une tres particuliere figuration de l'improbable semble etre, centrale de l'etude, aussi pousse qu'incroyablement revelatrice de ce que le reve a pans rigides figurant a la maniere donc d'un Magritte l'inaccessible visuel du brouillard d'air sous-marin, est l'exact transposition de la brume de crachins bretons aux goutellettes aussi infranchissables a pied que la mangrove que je viens de decrire.

a suivre Estuaire. Chenal du reve entre ces deux aspects du fleuve ou se produit comm en l'estuaire, un retour formidablement attendu de l'ocean dans le fleuve moins trouble mais certainement pas cependant limpide .

Lampe a abat-jour en toile de jute dans une piece trop grande. Lumiere chaude dans l'eau de meme temperature. Empreinte holographiq de l'oeil cinematographiq dans cet aspect 2o46 d'une scene de vol de sac a main a l'arrachee une seconde avant le reveil qui applanie ressemble a des indices aux emprunts digitaux d'un ocean plein de requins et de banquiers. J'en arriverai a la conclusion irrefutable et immanquablement flagrante, frappante, que le crocodile qu'on sent roder dans la mangrove sans jamais le voir, n'est autre que l'heure de trop qui suit celles de l'eveil prolonge, ou se produisent ces phenomenes aqueux de l'improbable mangrove et de ses precisions roses qui pousse au-dela de leurs limites les faculte focales et les orations occulaires, acculantes et narratives. Que ce qui prend le relai dans ce moment de reve eveille ou le vol d'une abeille autour d'une pomm grenade peinte par Dali provoq l;e detournement de l'attention et la diffusion du detail au champ osmotiq et vice-versa la compression de l'atmosphere flou dans un detail pourtant focalise et soudainement obsessionnel, est une main a la course de laquelle un evenement invisible demeure un vrai mystere, tandis qu'un evenement visiblement mysterieux trouve toute sa legitimite, tant physiq que verbale!~

Explosion quantiq d'une toile de Manlio Rondoni selon ce principe :

 

premiere explosion quantiq d'un Manlio Rondoni

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
<br /> Merci pour le travail que vous faites sur ce blog qui contient pas mal de bons articles. <br />
Répondre