L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

19 août 2020 3 19 /08 /août /2020 16:23

Qu'est-ce que c'est, une cellule, une molécule, l'artisan des rêves suivant sa formation, son éducation ou ses émerveillements, une bonne étoile, un lieu secret trouvé, par hasard, oui mais alors lequel ne serait pas garanti, pas à tous les coups gagnés, pas par tous, vraiment pas, ni d'ailleurs par tous ceux qui gagnent identiquement, alors une formule, un concours de circonstance sinon quoi, la rareté d'une rencontre, une trouvaille qui a laissé son empreinte effacer les traces au fil de l'eau, des sillons dépassés, même post-activement, des postillons d'une boîte qui traîne de réseaux en réseaux pour balayer derrière elle les créations cumulées sinon quoi, qu'est-ce qui rend possible qu'on se sente sans cesse commençant, sur le début, qu'est-ce qui permet que ceci survienne plutôt que la conjuration ambiante d'un retour dans toutes le bouches alentours, d'une reprise, d'un tour pour lequel c'est, dit-on avec l'emphase consacré, reparti, et rend donc plutôt que cette dernière formule, la forme toujours belle qu'une naissance et le fond aussi bon que celvi qu'un levant avant elle fait paraître en des couleurs prédéfinies - semble-t-il en effet - non dirigées, sans forcer, qui travaille seul et fait quant à lvi les tours se prendre dans ses mailles si bien qu'on y pressent ce qui survient, qu'en un rien de temps, qui en un rien de temms s'avère auguré, s'allume cette nouveauté consacrée - dans le bon sens cette fois - qui comprend, englobe telle une vérité qui s'admet telle sitôt citée, autoproclamée, justifiée par évocation, et qui fait qu'on perçoit les reprises comm des nouveaux départs, sans cesse aussi palpitants, émouvants, surprenantes même, passées, plurielles, féminines, qu'on n'en revient donc pas ? Je ne le sais, je crois que c'est ça qu'on se dit d'une vraie magie, qu'on n'y comprend rien, qu'on la prend telle qu'elle vient, qu'on se laisse même si on voulait y résister, ne pas s'y vautrer inconséquent, la saisir et la traduire, prendre dans son éloquence, sa vocation, son apparition, telle la vérité toute nue, l'évidence avec tout ce qu'elle a d'éloquent, d'immense et, sans équivalence, d'évidé de sens, d'irradiant, d'impalpablement éludé, d'immaculément transcendant qui fait qu'on s'y rend, qu'on s'y prend même dans ce text, à la surprise d'une volonté d'en louer l'émérite scandaleux, l'onctuosité fine et la souplesse sans faille, comm un remède à touts maux, ce qui vient à point sans cause ni justifier de prise, sans pub et sans slogan, sans recette ni même effet, que d'être là, et d'exprimer son for dans le nôtre qui en goûtons les fêtes, l'harmonieuse simplicité et la délicate et imperceptible, d'indicible et béate beauté animée que rien ne peut saisir ni nommer, ni figer ni tenter de copier, reproduire ou modifier. Et dont pourtant je voudrais tout dire qui n'ait été lu. Qui le perçoit, qui le vit, qui en la chance et ne le dit pas, ne le sait pas tel, ne le voit pas ainsi, n'en éprouve pas le désir, ce plaisir, de sans fin commencer.

Partager cet article
Repost0

commentaires