L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 15:14

Relever ses emails chaq matin, lire l'actualité ou la laisser jouer seule en continu sur les chaînes de diffusion modiq, prendre la température du monde, voir les nouvelles publications, ouvrir ses notifications une à une, liker les posts, on ne devrait sous aucun prétext céder à pareilles activité matinales avant quelq rêves semi-conscient, la demie-heure de moins à dormir allongé, sacrifiée pour une bonne cause, pérenniser sa vie, lvi donner de l'élan les bois et le rame, et sinon le ramage, le pelage ou la teinte, l'esprit de liberté. L'élan d'une saine divagation des sens, l'exploration des Sentiers inconnus, où trouver comm Alice une à une toutes les choses impossibles qu'il s'agit de rendre possible. Je mène depuis des années ~ depuis 2oo6 en fait très exactement ~ sinon une guerre, une activité lente, consciencieuse ou au contraire défaite de toute espèce de minutie, d'écriture au réveil. Je passe à ça dix, vingt ou trente minutes, quand le réveil de très bonne heure ne m'a pas tout simplement laissé à l'aube le secret de son invention pour m'y éterniser des heures avant celle de partir. Ce n'est que là qu'on peut se ponger dans la vie, ses vélocités d'infrastructures densifiées pour être nageurs sans répit, là qu'onnpeut s'immerger sans reprendre son souffle. Qui voyage loin, ménage sa monture. En revenant du pays des rêves profonds, la capsule de sortie d'un état de la matière proche de la densité nulle requiert pour s'avérer un extraordinaire outil de bien-être et d'exploration des mondes, +noun - est cette vacance des espaces, cet intermède incrusté de joyaux où il fait bon poser pour l'âge d'une pierre mise en papier comm un vacancier, justement, bronzant au soleil. Lire & voir de belles choses, la beauté-en-soi dans le monde-des-réflexes qui a la vie devant lvi, et en lvi, en plein dedans. Mes pads matinaux, blocs et notes devant l'aube. Am-pads, attendent, patients & cherchent Éditeur !~

En le proclamant pour la première fois ou tout comm, au Hamburger Bahnhof de Berlin, Julian Rosefeldt sentant comm la rose bon dans le coin d'un monde en pleine mutation révolutionnaire propice à être expédié sous peu vers ce qu'il s'avère deux ans ou si peu plvs tard ce qu'il en naît qui n'ait été dit déjà, le moment d'un prêt à disparaître porteur figure dans Manifesto-pas-trop-loin-s'en-faut-tôt ses idées conductrices quand leurs conductions elles, restées à la dérive, n'electrise déjà plus les plvs jeunes. Que ça ne leur dise rien, comm on dit d'une comédie passée, sa communication de même quand, en effet, l'évocation pure ne suffit plus, l'image d'origine s'en étant absentée, on dit qu'on n'en veut plus, elle n'y revient pas, d'une part est avéré, mais que ça ne leur parle non plus plus, c'est là qu'il faut y voir, faute de mieux, le moelleux où nous plonger devrait-on plvs souvent, milieu où nous tendre la main, trouver l'art d'un support ou le temps d'une expo, la force de nous forcer. Persévérances où, les deux contraires montants, lignes dominantes qui tendaient il y a vingt ans se faire plvs épaisses, les moins belles en fait, caractérisent à la force des choses maintenant ce qui a été englouti. Un peu de communism  brut dans ce monde polisson. Que le côté saillant des choses, le plvs vettueux ait fini par se polir parfaitement tandis que l'autre, le plvs sale, gangrène et salit cornes d'abondances perdues, ces deux tirant sur le cœur tantôt inexploité, équilibre intouchable des mondes tels qu'ils étaient et qui en vingt ans seulement ont cessé d'être, ce cœur désormais surtaillé, surpris d'être découvert, et surexposé aux parois approchant de ses deux spectres grandissants sur les tailles monstrueuses de l'encombrement, ceci ne peut toucher que ceux qui s'en souviennent, et l'essai à échoué de parler au grand nombre. Si l'art doit avoir dans sa quête sans relâche d'une création de l'image sur les décombres de l'existant, sa taille quant à elle, devrait se mesurer en quantité de temps. Puiser ainsi, ici les décennies décimées qui s'en à la louche couchent sans demander leur solde et y épuiser à la force de la répétition synchroniser la cadence quasi orchestrée d'un pas qui dénote, se détache, décroché de son amas de choses lestes les obédiences passées minoritaires avant qu'il n'en subsiste plus une once qui pense. Manifeste sur le tard, est-ce art que comm Godart faire les contraventions y étant subventionnées par le chaos ~ ces deux éléments se répendus répondant presq par un jeu didactiq chorégraphié l'autopsie d'une société, est-ce mieux que rabat-joie ou lampe-torche flamber les étapes, les brûler dans la sueur du travail acharné pour en faire extruder l'exfoliation exhaustive d'un apanage ex-machina d'exquis maquillés par les couches à la mouche repêchés et les strates à l'estrade du bien commun des pensées estampillées spqr 2.o ?~ nouveaux empires, pires, nouvelles failles dans le libre-arbitre qui n'a accès d'abcès ou d'absisses absurdes qu'aux lignes tracées d'un ordre donné, choisi pourvu, pourtant partant par là, par tout temps dépourvu de quels espèce de légitimité durable. L'accès aux littératures passées, reprises et malmenées dans les productions à grand tirage et les grands feux de l'admissible retravaillé pour être inclus dans la masse, soudoyés, se passe de toute nature première aux matières de l'inconscience, seule, propre à s'erriger en véritable établissement pour les renoms de l'art énorme qui y est maltraité. L'inconscience seule, véritable, table, tout arrive, jamais trop tard, ronde s'etablirait par cœur, en énonçant à qui ne veut pas même les entendre °et c'est là le point crucial : de prêcher hors-les-murs, faire savoir instantanément tout, car tel serait le but ginal, la vraie finalité des choses de l'art qui veut par là terrains d'étreinte éteindre les feux mal nés et raviver les cœurs, repose sur cette seule capacité avouée échouée dans le présent Manifesto, de faire à deux publics différents, passer identiquement de l'aorte de l'art, aux hordes des astres qui s'ensuivent de calamités. Dans un sens comm dans l'autre, d'un côté comm de l'autre, le présent manifeste aux futurs incertains n'exprimera de défaite, tentative vaine ou manifestation symptomatiq, nul effet positif, que dégénérescences des réactions et chaînages hermétiq des vues qui s'impriment. Les visées Générations de distorsions ne peuvent qu'en subir la durée comm un exercice : qu'un moment à passer.

La Défense en vert à midi

La Défense en vert à midi

Partager cet article
Repost0

commentaires