L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 07:44

Contre ton gre, contre le mien,
Tu nous as tenus attenue d'Athenae l'effet ~
a tes nus et nez, et aux miens qui leur courrent apres.
Avant. Sensuselle, cette parallele, parade Elsa super belle, qui le soir les a
toutes faites entre elles s'imbriquer comm des armoires dans nos domiciles fixes,
et dans nos bureaux mobiles l'indicatif en plusieurs morceaux,
biern joues, tu en a retenu quelq chose, tu les as tous retenus fait s'engager,
fait retenir de toi cette syllabe meme, cette double-croche, roche qui te tient de me
faire & me retient de toi, qu'il le falaise encor ~ comm des cordes frappees ou des violons d'Ingres,
~ ~ attises

Une cosse se creuse l'appetit au petit rang des contrevenants, des avenants de midi et au haut temps des dunes devenant,
en tenues de soiree, a tes nuees, aux miennes,

Contre moi, tout contre parce que c'est la, celle-la, que je te la veux, l'avoue, la vie.
Que les notres se parallele Sperbelsa a ta poire hyperboliq fassent tout contre l'une, l'autre emprunter,
voler, sans rendre rien,

D'une ame ou d'un bien ~
Tu es a prendre, tu as prise en moi, apprise et la, la, nous savons nos corps,
et pourtant je t'eprends de moi~

Lorsq ta vie me sourit, comm la chance,
sur l'estrade, ou la lumiere t'etreind, te tance intensement, et tes trains me rient en passant,
me repassent en riant si tu souris, je te marre et tu me poiles !, peau a la peau mutualisee,
Dans l'eau ou je te gargouille et ou tu montres de la bouche les palais, les pointant de la langue,
qui sourient le poil raz, quand tu es chauve souris !~ et me voles aux eaux ~

Tu meurs s'il est tard, tu vicies l'etau ~ que je sers contre moi. Et qui plusieurs fois me sert et me resserre de toi ~

Baise, bois, ecris et cultive-toi, mais surtout our l'heure mange. Mange, tu sais pas qui c'est qui te mangera.

Partager cet article
Repost0

commentaires