L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 13:49

Une question a qui on la pose, que fait-elle, s'en bouche-t-elle un coin. lequel ?

A combien se trouve-t-on sur un fil ou se pose une Question triple ?

Sort-elle des gonds de l'interrogation et du passage a tabac ?

Répond-elle mieux bien frappée ?

Fume-t-elle deux fois plus, ou sensiblement plus si elle sait qu'elle a tort ?

Sinon, quel indice pour déceler son aller simple vers cette nulle part circulaire qui veut nous embobiner ?

Qu'est-il a trouver d'une question posée ? Assise, est-ce vrai qu'elle est si patiente qu'il n'est rien a en attendre ?

A en tirer.

Autrement dit : n'est-ce pas vain de s'adresser directement une question,

plutot que passer subtilement par des pots perces qui la contournent, lui fassent des desseins flateurs,

qui l'enorgueillissent et lui taillent des mesures les formes appropriées,

n'est-ce pas meilleur loisir, pour tout le monde, qui s'y retrouve ?

La question manifeste, doit-elle, ou peut-elle se résumer a ca ?

?

Juste une interrogation, son seul point, comme de longs débats on pose juste une synthese

malgre tout le mal que s'est donné l'orateur, épuisé ~

La questio naturelle, que lui reste-t-il a prouver ?

D'ailleurs peut-on avoir un question fermée pour garde du corps ?

Une question qui fait du mutism, est-elle incurable ?

Ou est-ce le propre de la question, de se laisser sécher bien odorante sur une corde a linge

aux cotés d'autres questions sans suites qui se lechent mutuellement les points ~

Les questions muettes, le sont-elles parce qu'elles ont eu des antécédents de question fermée ?

Les questions-suite - et leurs conséquentes - dans la lignée née d'une question fermée,

ont-elles une chance de devenir autre chose que des questions muettes ?

Quel organe humain s'occupe des questions sans réponses ?

Y a-t-il une ligne privée, qui soit moins occupée que celle-ci, ou la tonalité sonne toujours quoi ? dans le vide ~

Combien de points pour une seule interrogation ?

- Toujours moins que pour une exclamation !! -

Peut-on shooter dans une question pour en marquer un ?

Ou bien ne marque-t-on un point qu'en répondant a une question par une autre ?

Les autres, se suspendent-elles aux memes levres que les questions fines ?

Ou ces dernieres snobent-elles les marqueuses, sous un pretexte ethiq

pas forcément évident au premier abord ~

Combien aborder une question qu'on trouve "chouette" ?, voire excitante ~

 

Le signe le plus approprié a la question qui ne cherche aucune réponse,

serait une sorte d'Homm

Il en est le symbol, l'effigie-meme,

un représentant officiel de la question sans réponse,

aux Eurovsions, et aux Mondiales de l'Aveugle,

qui ont lieu tous les ans a la meme époq, depuis des millions d'années

Homm, a source de la question muette,

il est la question fermée par excellence

la réponse aux questions fermées est sa question sans réponse

L'existencielle, existe-t-elle vraiment, ou c'est comme Frida ?

 

 

Les questios épineuses comme celle-ci, piquent vraiment tout ce qu'elles rencontrent,

piquent-elles déja l'air, avant d'etre posées ?

On ne sait rien du passé d'une question avant qu'elle soit posée ~

Ou vivent les questions qui ne nous viennent pas la-tout-de-suite-rien-ne-me-vient ~ ?

 

 

MONDRIAN SUPERSTAR ! ~

Partager cet article
Repost0

commentaires