L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 09:08

Cet oeil a toujours attendu là.

 

 

 

  Depuis toujours & pour encor longtemps, ce qui n'est pas battu maintenant à chaud ne peut plus se forger qu'une personnalité : amnésiq, rustre, parfois même un peu trop autoritaire pour seulement se plier à une exigence de la matière sur ses lois physiq innées. Un matériau s'affranchit de sa longue lignée s'il n'ets pas l'instant de fixation attendu au point nommé. Réfraction au métal blond cylindre. Où l'on comprend enfin pourquoi deux idées qui se réfléchissent mutuellement valent mieux qu'une qui a fini de se former à l'esprit. C'est d'où l'on s'expose le plus.

  Point nommé, longue lignée, et l'instant fixation, changent de définition chaq matin. La résolution fait une mise au point, au loin le regard règle la focale.

Je sais comment tout ça va finir, mais je ne sais pas comment ça a commencé.
Ou plus exactement, je sais comment tout ça a fini, mais pas encor comment ça va commencer.

L'homm qui à rebours, rebrousse chemin d'un revers de la main aussi vite que lui vient une envie de pisser. Ce pourrait être un court métrage. Qui finirait sur une projection hilarante, celle d'une envie sur les frustrations d'un autre homm.

 

A la revue "Le Minotaure", Pierre Mabille préfère adopter l'hermétisme & l'imaginaire pour cheval de cours.
Un cours à rebours, celui qui se fait des trous danx le dos, chaq fois qu'il l'a tourné aux temps à venir. face au passé, Pierre Mabille traduit en justice les mots d'une langue abstruse, & désuète, comme tout l'avenir le sera.

 

 

Le Miroir du merveilleux, 1940 ~ Avec André BRETON

Le Merveilleux, 1946


 

  Parce qu'il y a une rencontre

Qu'elle est uniq

et de toute façon toujours au même endroit sur l'horloge.

C'est qu'il n'est toujours pas, ne s'en remet jamais

avant les causes, encor bien avant, les conséquences relevées, se remontent,

et ne s'en remettent jamais.
D'avoir vu trop tôt encor, trop tôt déjà.

Il ne sera plus jamais l'heur après ça.

Pas encor l'heur  qu'il ne sera plus jamais après cela.

 

Je mourrai subitement au cours d'une consultation.

Sans avoir été consulté à ce sujet.

Juste parce qu'il le fallait,

Sans savoir qui est ce il qui traduit toute justice en des termes qui nous achève

Jusqu'à toujours.

 

Translations horizontales des faits tant détendus ~

Cette heure et demie, bonne à tout refaire sans doute

expérimentée en la matière, modelée en ailes.

Modulée en elle, la fréquence qui laisse reposer un soupir comm

les ailes du merveilleux sur la pierre qui roule.

Qu'il s'agisse de relier les poétiq naturelles en leur tendant un bras illustre

par-dessus le livre ouvert de ces quelq illustrations magistrales de synthèse

déjà/encor/toujours/un jour

neuves ~ & à revoir

Comme l'esprit va au raccourci lorsq le merveilleux

atteint de folie s'empare du rêve diurne.

Cette heure qui a toujours attendu là.

Refaite en tiers en quart de lune

qui se redémarre au tour,  à son seul tour  de poitrine avantageux

Qui gagne la belle atteinte de folie elle aussi

sans jouer seulement les parties antérieures.

Elle : La destinée de l'Homm libre.

Car c'est d'elle, belle et bien faite, que parle Le Merveilleux,

et dont traite mieux que rien Pierre Mabille.

Lorsq'"il s'agit que l'année des insectes fois trois ;

Lorsq'il s'agit que les infinis plus deux :

et lorsq'il s'agit que le niveau de l'eau à 8h, suivant cette inclination de l'aiguillle

Le siphon chronologiq

Qui attend comme l'eau croupit, que soit toujours défait ce bouchon qui retient le trou de s'écouler bien vite

Dans un sens.

 

Extrait du Merveilleux de Pierre Mabille :

"Toutes les potentialités enfermées, virtuelles, se déclenchent l'une après l'autre, en un enchevêtrement  de spirales : Le coeur qui bat dans l'embryon marin, le souffle lors de l'apparition, l'oeil qui s'ouvre, la main et le pied qui s'affermissent, la vigueur qui s'éveille,... l'être complet."

En un sens, tout évènement a toujours attendu secrètement enfermé dans les potentialité, que surgisse son instigateur.

Jusqu'à l'initiatiq qui se remonte comm une montre ancienne, de la source des miracles en quelq sorte.

 

 

Dans l'oeil du peintre (Minotaure n°12-13), ce n'est pas tant l'oeil qui attend, que moi aujourd'hui, de tomber dessus.

 

  DIODORE DE SICILE

 

Nihil est eo nugacius, pour parodier  Pline l'ancien : Primus apud Grœcos desiit nugari Diodorus.

"En examinant les travaux de nos prédécesseurs, nous leur avons rendu toute la justice qu'ils méritent ; mais nous avons pensé qu'ils n'avaient pas encore atteint le degré d'utilité et de perfection nécessaire. Car l'utilité de l'histoire réside dans un ensemble de circonstances et de faits très nombreux et très variés" (...) "Un petit nombre d'entre eux ont essayé de tracer des histoires universelles depuis les temps anciens jusqu'à l'époque où ils écrivaient. Et parmi ceux-ci, les uns ont entièrement négligé la chronologie, les autres ont passé sous silence les faits et gestes des Barbares ; d'autres ont évité, comme un écueil, les temps fabuleux ; d'autres enfin n'ont pu achever leur œuvre, enlevés au milieu de leur carrière par l'inexorable destin. (...) Après avoir réfléchi à tout cela, nous avons jugé à propos d'entreprendre cet ouvrage dans le but d'être utile et le moins fastidieux que possible pour le lecteur."

   

Ce pauvre homm, il passait plus de temps à justifier ces démarches qu'à les mettre en oeuvre.

Mabille roule, comme l'écart tardif des tôt dos des marées fait en rosée démarrer chaq matin au quart de lune l'amarre & l'une de ses quatre lignes de paires d'ailes.

Il fait de l'évènement qui s'atteint de folie au tournant le sommet d'une grande marrade de la causalité de ma-cette-nuit-là.

Rencontre tant attendue. "Plus ce serait trop".

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires