L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 16:36

Si rapeuses, sirupeuses soient ses gluantes ambitions à se faire tu des voies de la rue comm un klaxon éteint les autres

Sur les cordes à linges, à l'ingénieuse façon qu'ont les gouttelettes de ruisseler le long des flammes dans les chaleurs torides de la saison

Salaisons des salades de cet homm qui s'assoit un instant n'étant pas trop mais bien suffisamment long pour prendre racine au pied de la lattre, où elle a morse et amorce encor à compter décomptées des ares, les lignes et les traverses, de part en part entre les façades.

Les fils qui l'étendent à quelq attardement pensif, poncif dans la lueur de la ville brûlante, détiennent, détendent en tenant bon sa main, les fils de ses familles, les fils de ses pelottes et cousent coudes et cours à ses instants pressés, précieux allégés de hamac, en le faisant tourner sur lui-même ses paysages de rapes, et ses lumières de veines.

En confiture, l'embouteillage humain à taille de verre, mise en pot dans l'instinct de sa lucide conscience d'être ravi des pavés, le parvis liquéfié de sa présence unanime, ranime sur ses flancs glissants la pesanteur collante qui fait le fruit germer plutôt que confir,  et confère à l'homm piégé un peu de cette texture propre, qui peut lui prendre l'âme, la tête à des sucreries plaisantes, plutôt que le vague au pied, aux lèvres, aux mains, lever des soleils laborieux.

L'homm à la plastiq rigide remue, se démène, emmène avec lui, dans son élan d'ébats, se débat, fait débat savamment, se savent en lui souvent bas les pieds qui se relèvent des intentions aux jambes, de s'éprendre au cou pour courir et fuir un peu plus en dedans, où le goût l'appelant, l'aspire à se respirer mieux.Celui dont le visage est un arbre ailé ~ Une armée de patience : un lac vertical.

Par la bouche les savoureuses extrémités de l'ingrédient prennent de ces rivage le juste pouls qui le vibrent, le temps au moins de repu tomber raide, et se laisser dévorer lui-même, par l'appel du vide. Un de ces archipels, né à la croisée de plusieurs sens pris simulranément dans le battement du coeur, dans son pouls sans repère, défait des faits , & des orgues plastiq les effets en trombe, l'astre sumérien, dès son origine nombreuse & décollé des colliers de vipères sèches & de seiches vapeurs ~ remises à cuir, étallage qui coûte à l'être cher le droit du regard fuyant ~ ce qui faisait déjà le plus graviter des anges autour de leur sensation d'avoir tourné en rond trop longtemps ~ à leur tour alors, de voir se prpduire en spectacle le génie des files d'attente, celui qui franchit des caps comme des barrières en plastiq tendee ~ ce sens premier qui déshabille les suivants trop humbles pour lui en vouloir.

Il se prend en photo sans se prendre pour auytre chose. Il se prend où il peut, où s'entrouvre une brèche tendre.

Qu'au complet apparu en sa matière osseuse d'aliments constants se figurent des vestes et des cravattes, il s'habille de ses goûts, se défait de ceux qui alentour lui emboîte le pas pour lui succédére aux envies, des offres alléchantes et des assouvissements instantanés. L'homm succès, l'homm instantané. Photogéniq par-dessus tous les pots ~

 

L-homm-pris-dans-un-pot-de-confiture.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires