L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 17:00


Diapason anarchiste des flacons contenus dans les airs que l'heure d'arrivée contenue dans l'époustoufflante folie faciale à la révolution anti-horaire du visage de Dali, d'une suspension de ses cadrans jugulaires sur le moment d'entrer ou 
les petites aiguilles pointent les plus grandes pour en trahir le taux temporel si élevé et en dénoncer le peu d'équivoq spaciale qui est à nicher dans l'entrebaillement des suffixes aspirants. Hasard des dates ou coïncidences des lieux qui se rencontrent sans ne se rentrer dedans toujours que pour en faire sortir quelq chose, la réincarnation perpétuellement mollusq de ces grandes dents paino qui parlent couramment la langue chantée en prononçant des éclats dans l'oeil quand il est le plus organist, allant s'organisant la pensée dans les centres subversifs, des ballets passant ballant si hautement compétents. Dans toutes matières à l'étude ces versets d'historicité avérée qui terminent sur le bras uniq d'un arbre sculpté à la taille humaine d'une traverse paradoxale endossent l'équateur de l'heure virale en lui traçant un pourtour et virevoltant dans l'expression comm un planneur en voyage vers la polysémie quantiq visée (par défi ou par des traits de génie selon les circonstances et leurs opportunités). Les multiples de son irrégularité dissociée à l'exception (par quelq tours de passe-passe bien noués    au niveau du nez) inspirent vers des murs mis à graver chez un détailleur de la démesure identiq, la disposition la plus enrichie des lettres et du passif.     Encor bon pour tourner. Elles font pivoter autour de leur sens propre, l'enchaînement figuré de plusieurs suites éclectiq, dont émanent s'en éjectant volontairement prises d'effroi ou d'étourissement, la tour de riz comble de la taille à la nuque, ou par instants, quand les horloges se fixent un point de butée comm un bureau de rendez-vous régulier, s'engorgent des mélasses habilement vouées à prendre leur dureté dans la seconde, et sur-le-champs !~ plutôt que dans l'espace !~

Partager cet article
Repost0

commentaires