L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 08:12

    Il y avait donc bien la silhouette du ciel derriere ton dos. Un ciel de nuit, avec la lune.

 

Triolet / Maiakovski ~

 

Elle avait déjà cette manie de s'agglutiner à tous les corps passants. Dans le premier wagon qui nous a rencontrés elle avait trouvé un groupe puant, dans le second c'était à moi de me dire qu'elle ne sentait pas très bon. Bon, ça va je rentrais de plusieurs jours d'insalubrités notoires, et oui j'ai toujours une haleine pareille quand j'ai mangé un fromage qui courait sur la table depuis plusieurs jours. À la buanderie ce mot ''J'ai pris une semaine de retard, si tu peux te passer de lessive une semaine tout pourra reprendre comme avant'' En réponse l'inconnu s'étend sur la matière jusqu'à éteindre tout ce qui est su, & demande à l'autre 'Et toi tu y crois aux étoiles ? Moi je crois en un soleil uniq, et à sa femme' ~ 
Chahutée, transbahutée, de voitures en voitures jusq 'à la mienne pour me sortir qu'elle rentrait en fait. Elle m'a collé au corps malgré ce que j'avais pu m'en dire, disons, par la force des choses qu'elle sait faire siennes. Épisode Piaf, à l'abordage des adages aux ambages de longs cordages tombe à point sur les lignes qui se tracent des étendues dans les drogues mystiq envahies des yeux, la profondeur soleil. J'avais pris une correspondance d'avance au changement, gagnée le pas véloce d'usage, un long arrêt du service me l'a fait reperdre et elle m'a ri au nez sans crier gare en me rattrappant au train suivant : Je crois en beaucoup de choses mais le hasard ça, non j'y crois pas. Elle s'appelle donc bien Elsa, j'avais parié là-dessus. Tu es. Craquant. 
Elsa, 34 ans, sans enfant ni chien, mais beaucoup d'homms dans sa vie.
Elle dit des choses comm ça Elsa : 'Que ce soit un suicidé qui nous fasse nous rencontrer, je trouve que ça augure beaucoup de bonnes choses'. Je ne suis pas un collectionneur. Au contraire je lance sur un blog mes impressions de l'instant pour qu'elles ne me restent pas sur les bras. Elle répond des choses comm J'ai à coeur de faire les choses bien. J'ai à coeur de faire les biens propres des choses communes. J'y ai réfléchi toute la soirée et pendant que les acteurs se déshabillaient pour renfiler leur suite autour d'un balon de vin je reçois son premier message : 'Ce soir non mais bientôt' ~ 

_Alors, tu ne viens pas ?
_Si si, je viens. Ce soir-là avec la troupe je faisais dans un bar de Monge la connaissance d'un premier improbable Mathieu Py, qu'Elsa avait fréquenté. Cette commune mesure me fait savoir qu'il est des autres mentions inutile de rayer quoi que ce soit. Je l'apprendrai plusieurs mois plus tard, à notre plus grande surprise à tous, un bar de la Vieille Athènes pour témoin que le monde est si petit qu'il laisse les places longtemps encor après qu'on les habitées vides.
 Dix jours plus tard, son premier message, une invitation par texto. ~ Que l'incarcération le coeur serré lui peigne les cheveux d'un galop échoté. 
Quand je suis arrivé à son appartement, c'est Alice que j'ai croisée la première. Alice avant moi. Lisa & Elsa pour la vie. Des fleurs de Racine. J'avais tout écrit d'Alice, deux ans plus tôt dans Fripes. Je l'avais détaillée dans un roman aux circonstances près, avec ce détail qui me fit flipper plus tard en lui en reluisant faisant la relexture des extraits les plus flagrants que j'avais essayé plus tôt de citer de tête. Alice m'est rentré dedans en s'enfuyant furieuse. Ses premiers mots : 
_Cette pute ! À cette heure neuve du mate, des hauteurs de ciels qui s'inversent en brillant il restait encor cet oiseau sur le balcon qui finissait les coupes et les mégots d'Anglais. Je ne connaîtrai Lisa qu'un mois plus tard. 
 Elsa est folle. Vraiment, complètement, affectueusement. 1lle a tenu à devenir ma 'secrétaire' : c'est le mot qu'elle a elle-meme employé. Dès qu'elle a lu mes premiers carnets elle m'a dit qu'elle avait de la chance, et que non, elle ne la laisserait pas filer. Couvert et logis, mais non rémunéré. On venait d'écrire une pièce loufoq en deux semaines, et, phénomène rarissime à laquelle j'avais sans incistance pu assister, elle.savait.me.relire ~ J'écrivai alors "Elle pilote une Mini, que manier les soirs de grandes ébriétés conduit dans des nuages de fumée, qui ressortent des lieux plus hasardeux que ne le sont les veilles. Les rossignols n'y chantent plus d'eux-mêmes, ce sont leurs acouphènes." Elle s'est blottie coincée dans une infractuosité installée dans la partie de l'appartement qui me servait de réserve aux cartons jamais ouverts. J'ai du en expédier à droite à gauche cez des amis pour seulement libérer la place de lui camper un lit, et bientôt l'espace de cette pièce retrouvait enfin entier ses dimensions d'origine. Elsa peint : elle occupe à ça ses heures d'insomnies. Les premiers temps j'ai subi cette agitation comm une effraction, mais peu à peu l'agitation propre à l'infraction de nos échanges me tenait également éveillé toute la durée des nuits qui encadraient mes jours de travail mathématiq ~ Identiquement quand j'allais chez eux, cette maison de rêve, à la porte de Paris, déjà on entrait en pleine campagne retrouver une quiétude authentiq. De la double tour, interceptée cintrée, virant vitrage centripète, de la transparence délictueuse franchie dilatée entre les meubles qui encadraient la cour, et ses marrons foncés au sol pupille des nations rafraîchies des mémoires y fondait les cirages de la même forme que les bronzes. Réfractive marginale par diffraction aux dédales de fractales cadencées sous le dédain d'airain qu'un chasuble double en chair brune au guidon, trépieds arqués tenait pour longe au centre d'images lèvres ignées, branlant des coutumes, costumiers ébranlées d'émotions dès la seconde granit distancée d'une première d'avant-garde. Chant qui dès à postério se colle au menton entonnant conformément commun, comm un épithète résigné se ploie avec le mot qui l'escorte, la tête jointe à nous deux de mains liantes et la nuque senteurs feuillage ramassé à son tronc. Sandales scandaleuses, moitiés de tout être poursuivies à l'estrade mise en relief d'âfres balafrées, béantes et d'origines inconnues aux orgies courantes, sa valise pleine de bagues, garnies et de sardines piquées comm une vieille tante fébrile, elle fascine au xylophone, elle impressionne aux instruments d'avant. Ma seconde chance d'en faire l'épreuve après un raté cuisant, conclue que j'ai avec ses nombreuses tirades aux flancs réparties la matière à divers exils de textiles textuels partis fébriller une scène comm des habiles manigances devront en être le décor et le fond de circuit. J'aime etre la quand je peux.

J'écrivais alors :

Comment 

 
Dali par Lilly, ça je sais dire.

Comment


le fil par la bobinette, encor.


Mais

plus haut sur ses versants,

non vraiment j'ai tout oublié.


    Zigzag dans les bandes d'arrêt d'urgence blessées de la vitesse signalée par des rappels qui se contorsionnent de rires en frappant sur les tables hautes comm des canaçons atelés prêts à être envoyés dans la traversée du dessert ~ leurs jambes simulent une tentative de lutte contre la force qui les fait se propulser tandis que ralentir est leur seule idée en file. Comment j'ai vraiment rencontré Elsa, c'est bien plus tard dans notre vie que je peux retrouver les premières lignes de signes qui soient dignes d'en conter l'indigence. Je ne crois pas qu'on se soit rencontrés un jour comm on trouve un phénomène inconnu, ou comm on voit un pays pour la première fois. On s'est concoctés pour l'octroi, côtoyés pour admettre devoir se rencontrer tous les jours, depuis un certain temps qui ne peut plus s'identifier. Liés comm on ne peut l'avoir été que quand quelq chose nous ferait nous rencontrer ce jour de métro chaq fois qu'on mettrait le nez au musée Dali, à paris ou à Figueras. Prochaine représentation ici même dans 2o heures, le temps de réparer les acteurs en morceaux. Je sortais avec un animal d'une dernière chambre du musée Dali de Paris quand j'ai eu la sensation qu'il était encor des heures qui me retenaient à y demeurer plus. Elle fumait avec son copain sur le seuil de la porte, dans l'allée verte dégoulinant de glycines qui rejoint la Place du Tertre. Être d'yeux luminescents, entre les deux, une seconde entrée et le trou noir.

Obsessives rengaines de toutes ces Alice & Elsa ~ Elles se sont le plus banalement du monde plusieurs fois abandonnées, aimées, ont échangé leurs copains et les clefs de leurs voitures, et porté ensemble les affaires de leurs appartements propres à se mutualiser, puis Elsa venait vivre chez moi, et lorsq nous voyagions, c'est donc, encor, Lisa qui échangeait avec elle ce privilège. Voyager beaucoup avec Elsa, il n'y avait que ça pour la connaitre vraiment. Ses colocataires de Bagnolet se laissaient encor susprendre au quotidien. Ses trains de nuit me l'ont rendue praticable comm une langue qui ne devient accessible qu'en l'ayant pratiquée : un le trésor dont la carte est saisie des deux mains. Un type qu'elle avait trouvé beau, quand je suis rentré de Naples ils étaient 7 dans mon appartement. Des semaines, des mois peut-être bien déjà avant même que je ne parte, qu'elle suivait matins et soirs destination et provenance, par ce trottoir uniq, le cheminement rythmé, qu'un jour elle a suivi pour me dit-elle savoir quel cœur béant habitait ce condamné. 

Lili Brik, cette refondation, flottaison agathe au cri strident devant la béatitude qui s'intègre le mieux dans un cadre serré. 'Je sors quand je veux.' lui dit un homm ~ Qu'elle portait en bandoulière sur des semaines de trajet retour à grands détours On est partis ensemble fumer les hauteurs planes de Stockholm, un week-end sur le loin, revoir d'un œil qui avait anticipé le récit d'une meilleure virée le voyage raté de chacun de nous deux. J'avais mal visité Stockholm, pour Elsa idem, où elle avait eu envie de plus pendant les trois jours qu'elle y était restée. On y a fait ce qu'il fallait. Des poissons qui se cousent douces coudées liées les quenottes mutuellement au fil de l'envie, comm si j'avais pu, à un tournant difficile à identifier devenir un noyau de ce fruit à deux cœurs qui continue de faire germer des arbres et des arbres de qualité de décès pour partout ériger des îles où ce long pendant des pans de palans aux amorce décorés d'écorces dessinait de pains d'épices ~

Aragon ~ Le fantome de ce dos lèche le pourtour gris de ce cirq animalier.

Récurrence de La Luna. J'avais écrit La Luna une semaine difficile ou il n'y avait bien rien pour m'évoquer même invoqué coq & carton pareil titre, à Tokyo 4 ans plus tôt. Une écriture automatiq hautement récréative, hautement reflective. D'une ecriture automatiq découle une mécaniq inflexible, j'y crois, vraiment, cette faculté qu'ont des idées amenées par le subconscient à révéler l'avenir. La Luna revint quand j'emmenageai tout à côté de la Place de Clichy pour y choir pour la première fois ~ ça avait déjà été enfant, l'endroit où j'y rencontrai mon père ~ et encor une salle vers la Place Monge. La Luna pour fil rouge dans ces histoires qui mènent plusieurs fois des dérives à se retrouver coïncider, jusq 'à frôler, seulement l'effleurer, un point de chute avant de dériver de nouveau, pour reprendre d'autres vagues et nem'en jamais échouer. Que ces romans inachevés ne trouvent nul tapis à se dérouler pour point d'orgue ~

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires