L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 13:28

(...) A l'inverse lorsq, pour son plvs grand plaisir evanoui se faisant dans un extrait d'aromes excuses de s'hub-merger en la travee lointaine d'une portee de cheveaux que porte mi-courts aux levres comm des senteurs en verre le pont d'un vestibule entre des sables diurnes, frire denses et assouplis s'assoupissant les jambes je lvi dis quelq mots qui ne soient sorties de l'aube ni plvs qu'entrees de secousses, la comm bondee brandie d'ombree balancelle a poires lestes elle pointain Babel fait roussir aux devantures de quelq extrait de nature l'aspect grouillant d'audaces et vertus de verdures  l'ouverture amenuie d'un receptacle sensible demeure sur le bord d'une table qui l'envie, et c'est quand elle y chasse les yeux clos bras tendus toute espece de tentacule alentour qui l'enlasse, qu'elle se trouve la plvs bellle trombe des vers a echasses des eaux dont s'imiscer que viennent poindre aux surfaces l'eclair d'un seul rayon et qui dans un etat suivant* la remet au sommet peint d'une illusion de mer poursuivie au plafond, la que le ciel qui l'invite, l'invente et la convie pourrait s'y tordant de rires echappes des fonces me l'erriger au socle de nouvelles pages, trouvee nue comm un ver, luisant. 
Sa parole est une distribution quantiq, un renversement des songes singes aux restrictions du sens semantiq.
Et la parabole elle, peinte, jouee dansee poetiq d'en etre le recouvrement, aux essors des sons, des sens directionnels et de ses sensations. Autrement dit quand je vole ou que je parle c'est ailleurs le plvs grand de ses besoins qui recourt a cet art qu'elle a de retrouver aux orees des heures et a leurs lits les perceptions grandies de ce qu'est necessair a son equilibre cette balise a leste veste blason bliss et caresse qu'il lvi rester a laisser de cette partie sombree pour s'oublier transie et nee de la surface qu'une facade en profondeur fait doux leurre, de l'ame qui nous quittera quand l'enveloppe a son profit nous tirera d'autres corps, enchasses, chus, choyes et enlasses. L'Autopeinture virtuelle, a la main de deux bandits qui voyagent dans le temps, par le monde. Ses nebuleuses a elle, epais amas de masses au sourire D'un mouvement, s'efforcent giratoires & gorgees de lourdes pluies de perler parfois bleuis d'ou chutent plvs tot perchees les averses et gouttelettes qui roussies presq s'orangent dans les moindres details d'un parapluie d'armoire quand ses teintes entre tours d'accalmie font le soleil si percant
 qu'il parvient a verser a l'esprit sur le point d'une nature morte en vie. Resurrection ensemble. La, au chemin vert, d'un vert vers, d'une verre fort vertical qui nous rejoint au sommet de sa planeite planete horizontale nos sentiers nuageux,vertrigineux delices par bouchees couchees divines me dessinent une tete de plvs qu'elle au T des oreillers qui resonnent ses volutes par platanes voutes de plantes planantes, et je m'en sens porte, a elle vertebre d'une colonne flechie aspire vers un haut tot dit qui tandis que sa vague geint de l'etreinte dans les roseaux-de-mes-bords-lagune-au-bout-de-la-rue chair-de-poules-multicolore-cintree fremit s'ensuit fruitee qu'elle se retient au fort le mors de m'y tirer.
D'Onna a Nike, ses fleurs reelles coeur d'onanism sans releves et qui gisant glissant nagent embagees en trois-cent corps ceintres de linges froisses bliss decors frisent en se tranformant au large comm les fils d'un tableau que tombe sur lvi le ciel
en y engloutissant l'astre.
        Ondes rosees filigrane au port sur le matin
d'une veille apensantie qui n'emplissait plvs rien. 
A L'EXtension des singes songes111
        De l'oree s'extirpant etiree reveillant
        cette eau qu'Icare hissant tot l'ecarquillee de ses yeux
        croises caresse en infusions permanente
        balayees de gouttelettes
        ondulant, don bassins.
Un mirage filigrane tatouage tout a elle densement
qui danse aimant reprend sauvage ces refrains notres, naufrages 
           que sais-je l'interrompre ?~
Seulement en lvi passant auxmainsdu matin l'or des veilles. 
Elle a ausculte le mazagran artisanal sans comprendre. Il etait a plvs de demi laisse dans le vide,
L'Operation du Saint-Esprit semblant seul le faire tenir. Remonte a temps comm une montre l'espace lancee a pleine vitesse.

 

 

    Le soleil fait ascension avait l'air partage en trois parts equitables, et juste apres en deux. Nous, le mime & son assistant nous le mimes dans la poche trois couleurs a l'etalage d'ou comm y rayonnant ses nombreux etages commencerent de communiquer sans discontinuer, et il en vint, non vains, des effets brulants. Echaffaudes pas d'encenseurs.


LE MAGOT
Rouge le premier brula tout sur l'instant.
Bleu son second reparti sans compter.
Jaunes enfin, qui nous sommes envoles.  

AUX CUISINES
Aux gradients derives des galons de gravissement, 
     hauts degres de ravissement ~
les degrades du style se destinent graduellement
     des recettes meritees.    

Lauriers d'annees rassemblees sauves accompagnees.
Le macon / le chauffeur / les deux jaunes fougueux hourlets aux chevilles
filant trois etages de ses couleurs tropiq une a une echaffaudees chauffees tournantes
en deux facondes vivace de ciel sa destinee / idees odes minutes / tours innees / fideles uniq.
La liberté consiste à faire / Tout ce qui ne nuit pas à autrui (1789)

VERT-JAUNE-ROUGE-BRAQUAGE-EXPANSIOn.
Au rythm de l'utilisation rapide des lierres de ce long pont.
Peu importe ce que je devais prouver a Elsa, qvec Aphelie le point le plvs loin fait briller le point le plvs pres. La connection sur moi courante : Je n'ai jamais desire (si fort).
J
uillet. Depuis que l'on s'est rencontres, excuse ma longue absence mais ma vie a ete metamorphosee.
Octobre. Je ne comprends pas ce qui se passe, tu vas me prendre pour une folle.
Novembre. Qu'es-tu au juste, une sorte d'ange, un demon ? Tu me fais peur, je ne sais plus quoi penser, je suis perdue, je voudrais arreter. Mais sans le vouloir vraiment. Explique-moi, je croirai tout et meme n'importe quoi je crois.
    
Il ere dans les Limbes, il se manifeste par cris, il pousse des soupirs souvenirs cires de somnolances prises d'impatience,  et sa profondeur veine d'ame resonne grisonnante et hante les combles vibres dont resortent par eclats de verres les emanations patentes plates pentes plantes d'une plvs ancienne moiteur que l'atmosphere emet demise hemicycle vrombissant
dans les cordes laterales en ~ d'effrayants echos qui defraient la chroniq.

  The purity of Love [Lulu, The View] 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires