L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 08:16

        "(...) et, ca tombe bien, toute mon energie c'est justement ce plein"
[in a nutshell]

Au frontispice du palais bleu dont s'errigent pour aube un plafond de chandeliers suspendus par leur flame au-dessus des elans qui tutoient l'air salin en lvi caressant le canal stenographe d'un geologue qui passa une fois ici sa main et s'etendit plvs longuement sur la raison veritable de ces soulevements qui veulent a toute chose faire craqueler infiniment decimales et fractales les peaux rouillees alertes et les muscles quand ils prennent vie plvs longue que n'importe laquelle des etendues geographiq un tant fut peu ambitieuses a l'arrangement social des sciences de leurs hasards correles & carreles de corails, delocalises, la, entre les bouclettes de bavettes tardives qui comm des bouches aux navettes de l'heur bon qu'il fait boire quand soir il va faire noires et ballantes en les maillees mouillant naillees baillant dans les epaisseurs denses et lestes de ses troglodytes magnifiq a plusieurs niveaux danses de matieres toutes mises en equivalescense eva-ambinaissantes combinees pour cure aux sains dessins des soins dont comm d'une armure ils se tirent, une balle de son qui se leve devant le miroir des yeux alors focales lunules a l'approche soulignee d'une lignee de liniles se metamorphosant fers en l'air avec celvi de lorgnons en monture aux balustres echaffaudees d'eau au beau milieu des eres soufflees comm des ballons et regorgees de gouttes a la suspension buee d'un calme aussi douteux qu'il se cotonneux met a rire abondamment en donnant du dos aux trombes qui lvi deversent averses comm des moteurs les cylcindres compacts d'une vue pour matrice, et qui sourde !~ et amuie court !~ un fil recourbe comm un cil devant les couloirs verbaux de ces oraisons verticales comm des dieux, de presents loues ~ !

Partager cet article
Repost0

commentaires