L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 11:43

Ad toniq ~, Oscillation de dialectes dans les couleurs d'une criq. Ils sont venus en amis, et repartent en voiture. Parce qu'en cours de route ils ont fait sa connaissance science improbable, laquelle leur doit tout expliquer. Pour ce fer il lvi faut parler lentement. C'est une langue inventee de toutes pieces, une langue metalliq. Protegee par des baches, et couverte sous des toiles de maitres. Ceux-la brillent nus. Cette tradition, ce rite comm celvi du printemps pour consequence, comm pour effet a l'ete, et qui consisterait a revenir en tete comm une idee, celle du peloton. Je serai toujours la ou on ne m'attend pas, et toujours pas forcement a l'heure aux rdv. Une sorte de memoire, entree de tradition a sequences ulterieures, et omnivores. L'imagerie qui devore. Il n'y a qu'en photo que le souvenir demeure intact. Sur le papier il est astronaute. en tete il est mme astre. L'une comm l'autre se mangent dans la main et en sortant de la bouche, sont le canibalism des propos Wellis en ce jour etrange. Propos requin, carnivores, et sujets du florilege, celvi de se reveiller en rimes et en musiq. Celvi de rever en technicolor. L'image enrichie des milliers de sediments, condiments du sideral poetiq, l'image poetiq progresse dans les reves comm un fleuve sur le dos de croco. Elle avance seule et je la rejoins de mon retard la veillee suivante en formes de veille. Et la nuit se lit avant l'effondrement des sommiers mi-lunes mis a mal par poignees. Les corps a demi-ouverts deja terminent en apotheose leur excavation de coeur a ciels ouverts, et decouverts de sables, de sucres, et de sels, sont des lors des poesies de gouts pastels, pour toit aux chateaux et pieds aux sandales des belles nuits des toiles. Ils sont comm des pierres precieuses, des jardins de ciel, decouverts. Ils ont la vie devant eux, ou juste a leur dessous, cousus comm sur les peaux des tatouages rappelles la signification du nom. Son nom signifie Elle est a moi. Des ecartements tripyq, typiq, que font sur ces flottants tot-flans fondus, des flots a l'afflux s'amples-enflees-mires de l'interieur baigner quand elles s'evasent crevasses ou caressees dans leur silence de paille uniq s'unissant en brulant l'air alentour & que les airs tuniq brassent eux-meme aurore un rivage attendu pour le jour, en faire historienne d'art des eclats. Dichotomie nouvelle, sabre des cambres en candelabres qu'arbres arques comm des corps soumis d'ommis oublient obliviees sur leurs cordons toniq de mets raccordes aux demis-teints d'or en vie dans leur coffre-fort soniq d'estampes gravees au rouge sang des paupieres. D'air en vue. Les fenetres se bousculent dans les yeux qui s'y ouvrent sur la mere d'une secourabilite ultra-lumieuse, surexposee et qui lancinant comm un fin fils fissa fil file de soie tangeant se perche-barre de taille juxatpose ses echelles de plaisirs exaltes dans l'onctuosite des mets. Pas dix-spet cent, bien avant nknwn mon ami drwn. Pulsives, la course sur la retine dessinant un cheval gris qui se changeant en cabine vire au vert les bris de ses membres articules comm des pommes mecaniq ou des mecaniq bleus des nasiq de Labukbay que cette trompe d'oeil lvi met aux rires pour bocage, comm des ailes aux palais ou le bocal d'un ressenti a des-sertir de sas noeuds. Bocal a cale locace, localite des bleus inherents au bocage cloaq canal : Now in Sex Heaven. Tous les Russes, maintenant Maiakovski, et demain ? Demain Marx, Dostoievski. Avec Vahe : ce sont deux auteurs uterus qui parlent dans un cafe moscovite et qui disent qu'ils l'ont prise comm la tete chaud : la beaute des mirages lexicaux. Le matin d'un autre ete. Les plissieres d'entre-cimes, les manieres d'outre-mer qui poursuit que dessine tandis que la lumiere aux yeux baisse, le lever de sa tendre panacee de canards opiaces dans les epideas luxueux d'un palais comm une voie, tout trace; groin et chin. M'est corps ce dome te Bois nacre coquillage. Elle la lvi saisit et la maintient en l'air le temps d'un espace qui se dresse comm des siecles inacheves (Groin en anglais; chin en japonais),: la beaute des mirages lexicaux de mots-visages qui jouent comm des enfants ~. Cochon d'Inde.  

[~ : la beaute des mirages lexicaux ]

deux-auteurs-uterus-qui-parlent-de-la-meme-chose-dans-un-ca.png 

Partager cet article
Repost0

commentaires