L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 10:49

Si belle ! Cybele ?
C'est un bien long chemin, percu dans l'oeil de verre,
Comm des dents si charmantes dont l'on ne voit que l'envers,
De Man Ray a Desnos en retour de poem
Sur cette Etoile de mer qui fait des ames en peines
refleter Aragon depeignant Aurelien
pour qui le mal du siecle deuil pour deuil
an pour an ~
sublim le sentiment a son instant fuyant,
de ne voir qu'en reve ou au moment de l'amour
s'ouvrir l'or des souvenirs qui font le plus grand bien.

Cesaree, je demeurai longtemps errant dans Cesaree.
Ca devait etre une ville aux voies larges, tres vide et silencieuse.
Une ville frappee d'un malheur, quelq chose comm une defaite.
Desertee.
Une ville pour les homms de trente ans qui n'ont plus coeur a rien.
Une ville de pierre a parcourir la nuit sans croire a l'Aube.
Aurelien voyait des chiens s'enfuir derriere les colonnes,
surpris a depecer une charogne.
Des epees abandonnees, des armures, les restes d'un combat sans honneur.
Bizarre qu'il se sentit si peu vainqueur.

On la contemple a la lumiere, diffuse, trouble, chose
soluble
L'etoile de mer dans un bocal. Une chose etrange pleine de papiers.
Volants. Une chose extraite des mecaniq,
le rouage introuvable d'une machine infernale.
Les dents des femms sont des choses si charmantes,

Qu'on en devrait les voir qu'en reve, ou a l'instant de l'amour.

Il est venu, il est devenu, il a gi puis fui.
Tite. sans rire, Tite.
A son sarcasm comm a celvi de John Cage & Duchamp
qui font tourner en rond sur la meme melodie
d'Orient, de yangqin aggravee, ou de harpe font tourner
en rond dans l'oeil d'hypnose un poisson comm une toile, se mele
belle comm une fleur de chair, frele
Tel l'homm d'etat mis en demeure
qu'il faut battre les morts quand ils sont froids.

Instant de latence que Berenice, moment d'Apres, moment d'Avant,
bien consignee loin du present.
L'Oreille siffle et elle le repete,
Inlassablement, comm de causes : volontairement ~
La pauvrete d'une ere de jeu mise hors du temps,
Le soleil, pied sur l'etrier, niche un rossignol dans un voile de crepe.  

Berenice convoyee ou Ganesh en douce apnee. 

Partager cet article
Repost0

commentaires