L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 13:36
Constipateur
Conspirateurs,
Mais Scientifiques avant tout

Nous sommes de cette espece neutre, amere et discociable,
de cette espece qui veut disparaitre,
d'etres utopistes, parfois pueriles pour nous tenir a des raisonnements sur les choses du fond,
humanistes et pour la majeure partie du temps, tristes et affliges par ce que l'on voit.
Des etres sans memoire, qui refusent de s'accommoder aux choses qui s'imposent d'elles-memes,
on dit parfois de nous que nous sommes rigides a l'autorite et pourtant,
pourtant nous avons moule notre propre enveloppe dans celle qui a baigne
les ames soeurs et les ames jumelles de la terre entiere.

Volontaires voyageurs, regardant les caravanes passer,
ecouter les ames en vogue,
les entendre nous decrire les mondes en chair deparayes de la carte,
oublies, nous voulons avant tout retrouver dans les racines de la civilisation,
les objets reels de nos premieres existences terrestres.

Reflecteurs visuels, automates de l'engence nouvelle,
nous pourrions aussi bien nous fondre pour clowns sur des foires,
tant nous rapprocher parfois si pret du peuple est une satisfaction sans nom.

De l'ere lunaire, lunatique, friable par nature, parce que soumise aux contraintes factices
de la double vitesse d'un monde en mutation,
je crois surtout que nous voulons,
est-ce par peur, est-ce par orgueil,
en tout cas nous le fait developper malgre nous,
temoigner du temps qui s'enfuit.

Je donnerais l'or de l'an passe
deja malheureusement parti en fumee,
pour partir, quitter encore ce monde et m'exiler
en une societe volontairement reculee,
societe preservee d'Amazonie.
Cote puerile parfois je le dis,
nous aspirons a ne pas seulement dire
~ comme je l'ai vu a l'instant dit dans la meme foulee
par la meme personnequi pourrait tout aussi bien etre n'importe lequel
d'entre tous ou je m'inclue malgretout, qui suivons le monde de loin, ~
que les infos ne presentent que guerre et licenciements,
que contaminations par omission et bombes a retardement,
et juste apres buvons un peu en oubliant,
ou mes collegues m'emmerdent, ce sont de vrais cons,
s'excitant comme rien d'autre, s'y acharnant avec le plus de conviction qu'il est
donne de mettre a l'oeuvre d'un art sans fond, sans fondue,
sans fine ou faible lame de fond, mais des failles oui, tant-tellement-c'est-fou
on dirait la lame elle-meme.
Une larme versee et des envies d'evasions.
Voir le monde, continuer, comme j'ai comence tot deja d'en avoir l'opportunite,
et voir, cette fois, au coeur des choses,
le fond de l'ame d'homme qui me redonne foi en nous,
qui saura enfin et pour toujours de nouveau
me faire croire en l'espoir que je puis mettre dans notre espece.

Nous sommes de cette espece qu'il s'agit de voir ou faire disparaitre
dans une fusion des corps, dans un fondu des esprits,
dans une entite unique et indiscociable,
et qui a terme sera conduite par une pensee unique.

Nous sommes volontaires,
mais nous ne ralentissons pas notre evolution,
car loin des envies de revolutions,
nous ne voulons rien arreter :
Constater et Deplorer,
voila pourquoi aussi ~ a l'esprit des gens simples meme
que nous croyons vouloir rapprocher ~ nous passons pour des erudits !

Quand nous ne sauronsplus rien faire,
et que nous serons si lamentables de nous ennuyer de nos doigts impuissants,
nous trouverons encore, toujours bien,
quelque chose qui fasse a notre place.

La caravane passe elle n'est pas prete de s'arreter.


D'aucuns diront que Radiohead ne produit qu'une melodie melancholique
Diront d'eux qu'ils sont Tristes et Pessimistes.

Mais ceux qui savent avouent qu'ils ont juste la dignite
de ne pas se resigner a fermer les yeux sur tout ~
Partager cet article
Repost0

commentaires