L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 10:33
la deuxieme phase ~ voila donc a quoi ca ressemble pour le moment



Sur des lettres grisoranges et un peu ocrebleues sur les bords, excentree vers la partie inferieur-droit de la toile, ces mots 'La Tendance' ponctues de trois points d'une suspension decallee, rappellent le titre de l'oeuvre, tandis que derriere elles, sur leur droite et au-dessus, un coude tout ce qu'il y a de plus ovale longe le visage de son auteur en propre, lequel, tete ovalement penchee vers l'avant dans une position evidente de transition, est pret a franchir coute que coute la croute ovale que forme d'un seul bloc uni solidement et inseparablement jaunie, la masse rigide (ovale? j'hesite encore) de deux mastodontes vetus comme d'authentiques rugbymen de province rappelant a la fois l'origine basque du nom de Jess, a qui la toile est destinee, les peluches adorables qui, il y a quelques annees, couvraient tous les murs de sa chambre, et les 25 ans dont elle franchit avec succes le cap comme ce ballon ovale d'un noir d'ecrin et un blanc casse comme celui d'un article de peche sportive, fume, dispose comme un tresor derriere une vitre de verrefait de plusieurs morceaux d'un exquis petit vitrail que jem'amuserai a detacher, et dans plusieurs autres materiaux aussi tendres. Plus tard et au-dessus de cette grande scene ovale d'un rugby dynamisant, idealement metaphorique du monde metamorphique que l'on ovaliserait en s'en remplissant et en le remplissant de soi - d'ou ce titre explicite : 'La Tendance est a l'Ovalisation', par Frederic Beigbeder, Jessica Astorgues , moi, et tous les autres qui en sont sur les poles ('La Tendance est a l'Ovalisation' en italique), plus tard donc et au-dessus de ca, avec un air de reproche, la petite levre tristement gustative d'une maman qui approche sa derniere patisserie, sourit et s'ovalise aussi tellement sur toute la largeur de la toile comme pour en chapeauter la douceur (couleurs gustatives comme des bonbons sucres, tres sucres), qu'elle prend meme ici le pole en main, comme une vraie maratre. Les traits des rugbymen seront evidemment aussi ovales que possible, tronques par endroit (le porteur du ballon aura un nez plus gros que l'autre, efface, presque inexistant a l'oeil puisqu'on n'en verra presque pas plus que l'unique et lourd coude de son protagoniste) comme par exemple aux epaules (qu'on aura plutot de rigides et de meme un peu hexagonales comme le sommet d'un diamant qu'on aura decoupe dans ces corps ovalises pour les y attendrir ~ ou leur rendre a juste titre le gout humain que leur interet pour la bonne gastronomie invite a souligner ~ ? ) Le tout a l'huile et dans un melange savoureux de styles, pour les memes bonnes raisons gustatives que celles evoquees plus haut, prendra un air insolite de deja vu lorsque l'on remarquera que se cache un clitoris elegamment expose comme une barrette , sur tout la partie droite de la toile, dissimulee dans le decor vert des pelouses, dans des roses-roux douceatres, densatres, dansatres et ternes, evoquant la naissance de cette ovalisation qui est censee amener la sagesse et l'unicite, le caractere unique donc, de l'individu dans ces scenes rondement malmenees, la forme ronde etant quoi-de-plus federateur, quoi-de-plus-moule (au pasage j'en profite pour preciser qu'aucun ovale de cette toile n'aura les meme dimensions, les memes proportions, les memes rapports ni la meme longueur), qui parvienne a rendre a toute chose et a ses equivalents la pesanteur paisible d'un coeur et d'une grande mixite ~ car Jess aime la mixite plus que tout. 
Partager cet article
Repost0

commentaires