L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

23 août 2021 1 23 /08 /août /2021 04:57

En faisant derrière le son des vagues durer toute la nuit la découpe de reliefs antiq sur le ciel encor empreint des derniers vestiges d'un soleil parti faire le tour de la terre, en donnant dans cette danse secrète, contemplation, l'extension que se trouvent aussi toutes les voix portées célestes comm le mois dernier à Sète, et en rendant enfin lever les pieds dans l'eau d'une première baignade au crépuscule devant la presq' encor entièrement pleine lune tout ce qui concerne l'humain en cet instant précis, temps et espace liés dans une compression d'exceptions se densifiant encor - 4 vies impossibles avant le petit-déjeuner -, l'écriture sied. L'esprit vaincu & l'âme vainqueuse, ainsi la plupart des décisions majeures, instant. Ainsi aussi l'écriture. Vite et sans réfléchir, comparaissant aux enchaînements de la mer, entre déferlement des vagues et accalmies.

L'inconscient de l'arbre fait tout (Étroduction)

 

La presQ'encor pleine lune a défilé toute la nuit, de Sud en Ouest, et est allée se coucher just avant que le soleil se lève, presq où lvi était la veille parti faire le tour du monde.

Les silhouettes de ces îles durant la nuit changèrent plusieurs fois à mesure qu'elle y défilait.

Peu avant l'aube comm la lune brunissait et était grossissant sur le point de disparaître derrière l'île de Corfu, la mer avait ces rides de vieille dame agitée, que la vie marq.

Entre déferlantes et accalmies. Une minute entière parfois, la mer se tait tout à fait, le silence assourdissant qui laisse percevoir, très lointains, quelq clapotis sous la roche, puis le déferlement des vagues reprend. Quand le silence retentit de nouveau, surréel, le son du fracas des vagues paraît surréel à son tour.

Partager cet article
Repost0

commentaires