L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

/ / /

(...) Sur cette plage de rochers qui donne sa naissance à Aphrodite et à une longue aspiration de l'oeil à voir jouer un formidable théâtre de sensations jointes sa place, se réveillent les échoués. Gustave Moreau, Iphigénie, Ovide, Marcus Belgrave, Justin Bieber, Karl Lagerfeld, Raffaello d'Urbino, Manlio Rondoni, Alexandre le Grand, La Pérouse, Marx, Dante, Le Petit Prince, Guy Maddin, Penelope Cruz, Velázquez, Salvador Dalí et Raymond Roussel se posent tous la question de ce qu'ils font ici et comm on conçoit bien vite que ceci ressemble fort à une scène de début de série américaine, la question qui vient immédiatement après : pourquoi ? Dans la logiq qui veut que tout le monde connait les codes de la série américaine et particulièrement après avoir ingurgité des quantités d'enquêtes sur des crimes plus abjectes et d'une recherche qui pousse l'imagination à des sommets qui, s'ils étaient mis à profit de quelq autre dessein feraient probablement avancer qui sait, un certain goût, une certaine aesthétiq, comm tous connaissant donc ces codes, bien malgré eux comm je les connais bien malgré ne pas avoir de télé, ils se posent la question de leur point commun, concluent immédiatement qu'on leur insigne de se courber devant l'indéniable supériorité numériq des codes prétendus découlés de la longue prétendue histoire du pop corn déíq, riche il est vrai, à chaq tournant, d'enseignements tous plus encadrés géographiquement et sémantiquement, des limites de la circonstance ~ Aura-t-on voulu fleur en l'aire leur faire entendre la raison d'une civilisation qui aspire de plus en plus à propager l'idée que tout ce qui peut être fait doit sans plvs attendre l'être, tournant à la faveur de l'instant la notion vampirist de la notion fort empriq de manéchéism, et leur faire jouer une simili tragédie grecq remise à la sauce d'une salade césar très en vogue dans les casinos de diamant, et leur faire goûter à cette délicieuse pâte née d'une petite cuisine post-moléculaire qui veut à toute répliq intercaler des références truffées de maximes et aphorisms détournés des plvs grandes répliq hors context des tragédiens qui les ont fait naître et, le cas échéant, échouer sur cette plage.

Dalí (raví :) Quoí de neuf, Velázquez ?

Velázquez (à vélo, contemplant le víde :) ríen à voír.

Aphrodite (silhouette autoréflective d'une sculpture contenant la vie en elle) : Je me casse.

Marx : Y en a marre. Encor un peu & rien ne sera plus comm avant.

Manlio Rondoni : Ça arrive ~

Iphigénie : prenez mon bras, tenez-le bon jusqu'a ce qu'il se brise.

Alexandre le Grand : Marchons ~

La Pérouse : Si vous allez par là

Dante : Toujours plus à l'Ouest, n'est-ce pas ?

Raffaello : Regardez, là-haut !~

Marcus Belgrave : Ciel !~ Non, je veux dire : CIEL !~

Le Petit Prince : Des moutons !~

Penelope Cruz : Notre avenir en dépend.

Raymond Roussel (s'approchant de Penelope Cruz :) Tout dépend de notre avenir aussi.

Salvador Dalí : Puisq 'il est de toute l'évidence qui nous situe ici maintenant, un point de chute duquel il n'est plus possible de douter que nous ayions le choix limité d'une survie avilissante ou d'un accomplissement qui nous fasse parfaitement dignement assumer la présente condition je considère cet instant comm une bénédiction qui pose sur mes yeux les principes encor à éclore d'une toute nouvelle façon de vivre l'essor d'une existence chargée de devenir, et ce, immédiatement.

Gustave Moreau : Tout est ceci est si nouveau qu'il fait la peau à tout ce à quoi nous étions habitués à nous accoutumer ~

DIDO : Et dire qu'encor hier soir j'étais au Combo

Justin Bierber : Eh, t'es qui toi ?

Karl Lagerfeld : Je vais vous habiller des plus belles lumières, vous êtes mangifiq, tous !~ 

Le Petit Prince (à la Vénus :) On s'est déjà vu quelq part non ? ~

Ovide : J'ouvre le chemin, évidemment ~

Guy Maddin : ça tourne ~

DIDO : C'est le moins qu'on puisse dire.

Galileo Galilei : Je vous l'avait dit, tout ça tourne, depuis toujours, et pour toujours.

Chemical Brothers : Let forever be.

 

Partager cette page
Repost0
Published by Ampad Embiem