L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

/ / /

Sympa ici, le cadre est luxueux, il y a de l'air, de l'eau, et à manger, il y a beaucoup d'extérieurs dans ce lobby, et l'accueil y est chaleureux : "Je crois que je m'y plairais. Oui, je crois que je pourrais y vivre" Parasite à mes heures, des pensées pleines d'envies, de souhaits, de désirs fous, d'impressions spontanées, d'illusions éphémères. Bien vite je me ressaisit. Rassasié d'abord par une boisson de chère rasade, de chez l'appelante qui m'a à de nombreuses reprises, de volées, en des détours fait prendre de l'esprit ces raccourcis comm on le dirait d'une vue prise en avion, à vol d'oiseau, sans chemin défini, ni cour où stagné, tourner autour d'un pot de fleurs sans soleil. Mes 6 éclosions ainsi dissipées passées sous silence, je suis du regard le fil des idées reprises à leur stade embryonnaire, de mission techniq, sans arrière-pensées plvs volontaires, tues qui se meuvent dans les nappes phréatiq de mon rêve revenu coulant quelq heures plvs tard, pour y faire tour de garde, ma visite à la recherche de quête à poursuivre comm un délit, un continent qui s'ensuit d'océans à sillonner, et sans trouver trop vite, de cité où poser un bardage ou m'attarder à en lambinant en tâter l'ambiance jusq' à la lisière d'une vague rompue,  l'interstice ou l'ouverture d'une brèche où m'engouffrer, je saisis à pleines pognes les moindres effets d'intérêt qui me tiennent à l'écart, responsable d'une tâche, déposée là au hasard parmi les détails et les encombrements de pièces plvs rapportées, dans les vestibules, les chambres d'un 'air connu', et les parois vitrées, où mes yeux s'arrêtent netw un instant pour scruter le vote côté d'une dimension d'hôte offerte à maintes coutures. C'est elle qui d'eaux couvertes, découvre la première le bâti gigantesq qui sépare les pans saufs de chacun de nos repères et les y fait tomber. Où dresser un portrait fidèle ressemble aux lieux communs où tombent d'usage les choses mises par antonomase dans leur propre champs lexical de pluriels avérés, sans plvs d'identité affirmée, qu'une dose de cette chose universelle qui veut, entre deux corps faire se gonfler une aura surnaturelle, qui sache en rougissant chauffer l'ambiance d'un teint parfait, nuances jointives, jonction des musiq et film, cellophane protecteur enrobant de secrets d'une mie-lieue d'intimité à préméditer répétée autant que peu s'en fait des idées, sans doute ni appréhension. Sans suite à donner ou prendre, voler ou offrir, sans suite qu'un imaginaire né dans une ville construire dans le court laps d'un tour magnétiq, qui tourne encor ses bobines amusées comm des films, inusable, intarrissables de recours aux couverts d'effets speciaux, pour reproduite en multiples la scène qui aurait su sans cela, ou plutôt bien avec, n'être qu'uniq ressemblance d'un portrait voulu fidèle. Le rêve reproduit l'œuvre qui n'ayant eu lieu, sait dans l'élan liant de l'instant exister en des myriades de façons, plvs facondes et surréelles que ne l'aurait su, donc, le désir y cédant s'octroyer pour espace où gagner de taille et faire parler figée la figure graphiq de sa création. De villes en villes parmi le jour, une autre fois trouvées plvs à marier les couleurs d'une bulle partagée pour être accessible en n'importe quelle occasion, sans besoin relatif de circonstances particulières ou prothèse du temps qui s'en défie.

Partager cette page
Repost0
Published by Ampad Embiem