L'ampadiem

  • : Le blog de Ampad Embiem
  • : Culture intra-utérienne d'une fleur technologiq : cheminement d'une réflexion de l'esprit sur les bords brillants de lyrism du théatre alternatif ~
  • Contact

Moi, Ampad

  • Ampad Embiem
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien
  • Ampad Embiem, je ne suis la qu'un jour sur deux, mais je le vis plutot bien

Archangelism scientifiq

" (...) proche le moment ou, par un processus de caractere paranoiaque et actif de la pensee, il sera possible (simultanement a l'automatisme et autres etats passifs) de systematiser la confusion et de contribuer au discredit total du monde de la realite. " Salvador Dali, Minotaure No1, 1933.

Un tres beau site sur DALI

 

Bienvenue

Bienvenue a tout nouveau visiteur

Ce blog créé il y a un peu plus de 2 ans maintenant de l'association uniq de la surprise et du tant attendu, restitue intactes les bribes

de restes d'authentiques retrouvés ici ou la, de ce que les littérateurs et créateurs de ce monde, ont contribué,

avant nous déja, est-ce a dire et, encore aujourd'hui, a élaborer le Beau pour qu'il vienne jusqu'a nous

dans l'état merveilleux ou nous avons le bonheur de le trouver pour tenter d'y toucher.

J'ai pour but ici et ailleurs, Ici Et Maintenant, dans cet IEM permanent et constant d'instabilité, de le propager, de l'expérimenter, de le faire travailler, de le dédoubler, de le transposer et de le faire permuter avec ses doubles et avec ses moitiés, de le mettre tour a tour en exergue, en abime, en difficulté, en chaloupe meme et en page pour enfin et a terme, pouvoir le remettre a la retraite d'ou il se trouvera la force apaisée et sereine méritée d'une vie multiséculaire sur toutes les plages des temps, de mener devant nous, et pour nous, de lui-meme des actions pour s'autorégénérer sans plus s'en laisser conter ~

25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 14:53

Je dis souvent comm ca Immediatement-autre-chose, tout-de-suite-la-suite, en un seul mot comm ils se prononcent.

Car il n'y a que (non il n'y a pas que, mais ce serait bien la meilleure) de cette facon que les choses peuvent s'enchainant sans transition ni espace a tuer entrainer l'ivresse la plvs totale que cree d'usage, seule & rare, puisq 'improbablement commandee par l'acceptation d'une part de cette inconscience tout a fait jouissible qui jaillit de l'absence de responsabilites et par la, la relache complete de toute espece d'initiative qui fut decisive et, a tout le moins, directrice, ce qui n'est pas pour relayer quelq forme de creation immediate mais contribue quand meme, il est vrai a la plvs belle part de ces contributeurs a la valeur perenne, sure et viable dont another-drop-in-the-bow est l'immediatement accessible la plvs aisement representee sous la forme qui parle et qui chante simultanement - mais donc, pas en direct, seule & rare donc, l'univoq & convergente, melodieuse & envoutante, absentist & enflammee, reponse des sens a l'instinct directement pris a la source, leur reflexe, moteur & conducteur, de ces gravitations aleatoires qui souvent se trouvent le plvs visible & palpable dans la construction phrenetiq des ensembles illimites, affranchis de lois et superbement potents de la merveille*, defrayants & incroyables puisq 'autonomes et ambitieux, : les travaux a voies multiples et simultanees du reve quand il court, galope. navigue, vole et vole aux deux sens entendus, a toutes les choses une fraction de secondes apparues l'essence integrale de leur potentiel a la vertu de leur exploitation maximisee, optimisee & amplifiee, epuisee non mais puisee bien jusq 'aux expulsions cometes naines des bicores de leur souffle a veines gonflees qui s'epanouissant s'enlisent et accelerant s'emportent dans l'irrationnalite concrete de leur achevement sans cesse renouvele et auto-stimule, jaculatoire et immensement submergeant d'echos calorifiq propres a toutes creations d'energies viables, extraites de leur noyau cardiaq, pour les conduire, aux deux sens entendus, dans la convergence d'une logiq qui n'appartienne a rien et qui ne s'appartenant plus, meme, convoient et convoitent les portant d'heresies au sens litteraire et de gemissements les phoresies supremes que forment les allusions croisees dans le bonheur et demi pris aux paroxysismiq tremblements de la secondes qui s'ecriant s'ecrit d'elle-meme le chapitre d'une vie qui contient toute les autres. Statues donc, - qui parcourues dans leur parc de voluptes pondus et repandus, repondus comm les poses qui decrivent cette gestuelle bambou, chaleureuse, enivrante de solidarite monstre propre d'usage a l'Amour lvi-meme, se voient sillones d'une suite d'evenements qui s'illustrant mutuellement et presq retroactivement en quelq rapide courbette de mensuetude et de reconnaissance, semblent se dire immediatement-la-suite avant d'eclatter de rire.

[MOLOKO, Statues]
So goodnight my dear
Hope you're feeling well
Hope your're feeling very clear
In this song and rhyme
Thoughts of changes that
Keep ourselves intact

And yes
It's hard to fake but I'm faltering
In the steps I'm about to take
I am sure it's true
What is all for me is much the same to you

If all the statues in the world
Would turn to flesh with teeth of pearl
Would they be kind enough to comfort me
The setting sun is set in stone
And it remains for me alone
To carve my own and set it free

So we wait and see
How this backward chapter reads
In verse inadvertently
And it feels like fading light
But that's all that's left

Only what's left is right

If all the statues in the world
Would turn to flesh with teeth of pearl
Would they be kind enough to comfort me
The setting sun is set in stone
And it remains for me alone
To carve my own and set it free

Jumping from a balloon
A carried aloft by a parachute in June
Twisting round and round
Well I hope the ground is what you find

The setting sun is set in stone
And it remains for me alone
To carve my own and set it free

 

[Play it on Youtube]

*A la maniere qui veut a toute chose,

aleatoirement,

donner et prendre une suite.

(ps :~) T

"*Tu veux toucher ?* Moi c'est la jupe (...) J'ai raté ton Noël, et je ne vais sûrement pas attendre ton prochain anniversaire pour te voir disparaître encore. Alors nous allons créer notre propre commémoration, une date prise au hasard au tout début de l'an, comme une mention assez bien qui l'ouvre et qui le couvre, le couve et qui l'innonde, qui le baigne et le porte comme une de tes poésies-fleuves, un chapitre qui comme moi sur le papier, s'écrie quand on le couche. (...)

** AUTO-CELEBRATION **~)

Partager cet article
Repost0

commentaires